Le PS Sciences Po condamne les violences provoquées par l'élection de Nicolas Sarkozy

Publié le par Section socialiste de Sciences-Po

Les socialistes de Sciences Po condamnent les violences survenues depuis l'élection de Nicolas Sarkozy.

Parce qu'il a obtenu la majorité des suffrages et par "l'alchimie de la démocratie représentative", il est bien le Président de tous les Français. Nous n'en déduisons pas pour autant l'existence d'un dogme de "l'infaillibilité sarkozienne".

A ce titre, nous serons particulièrement vigilants, avec les forces sociales, à la politique qui sera menée par le nouveau gouvernement.

Aussi, sans s'opposer à une mobilisation utile dans la rue, le PS Sciences Po appelle-t-il d'abord à une mobilisation citoyenne dans les urnes les 10 et 17 juin prochains. Il est encore temps de faire barrage à Nicolas Sarkozy par le suffrage universel.

Nous nous battons depuis six mois, sur ce blog, sur le terrain des idées. Nous demeurons convaincus du bienfondé de nos propositions et nous n'avons de fait aucune raison de les troquer subitement contre des pavés.

Commenter cet article

Sharky 11/05/2007 19:09

Ce Gilles n'est pas bien au courant car je ne suis :- ni militant. Maintenant si tu exprimes le fait de défendre des idées qui sont proches des miennes, alors oui. Mais je ne suis pas encarté, ne colle pas d'affiche, n'assiste pas aux meetings ni réunions de quartier. Un militant solitaire alors.- ni sarkozyste. Je n'ai pas de vénération et d'admiration particulière pour l'homme, je suis juste persuadé que c'est le seul à pouvoir nous sortir de l'ornière creusée la pensée socialiste.- ni triomphant. Ou tu m'as vu pousser des hou et des ha, avec suffisance? Si pour toi on est juste triomphant quand tu perds, alors oui je le suis.- ni intolérant. encore une fois, je n'ai particulièrement l'impression de l'être, j'ai des opinions différentes, que j'essaie sytématiquement de justifer par des éléments non émotionnels mais factuels et vérifiables. Je sais que quand on est garant de la pensée unique, toute idée divergente est intolérante mais je respecte même ça tu vois, car je sais que tu n'en est qu'une victime.Après les histoires de la France divisée et opposée, bla, bla , bla. On est ici tous des grands garçons et filles et ce qui nous plait c'est justement de pouvoir opposer nos idées et nos points de vue. Si ça te choque c'est là qu'il faut aller www.disney.com, ici c'est intellect contre intellect!Enfin, m'assimiler à un étudiant UMP me rajeunit mais tu vois que même Bruno n'est pas d'accord.Avant de porter des jugements à l'emporte pièce merci de te renseigner ou de t'abstenir "sans commune mesure" , juste pour t'éviter d'avoir l'air bête.

Bruno 11/05/2007 17:22

Non mais ça va pas Bruno, un militant UMP de Sciences Po Paris.UMP (Un Mot de Plus, ça sonne mieux que PS je trouve): Sharky n'a rien à voir avec nous. Au demeurant, il a une veine polémique parfois brillante.Bye

Gilles 11/05/2007 14:25

Décidement,Ce Sharky est le type même d'un militant sarkozyste triomphant et intolérant.Si la France d'après, c'est une France qui oppose les uns contre les autres, ça promet !Nicolas Sarkozy est pour la pensée unique en réalité ! Sauf qu'il veut remplacer une pensée par une autre pensée : autrement dit : la sienne.En tout cas mes copains socialistes de Sc Po, il va falloir se serrer les coudes car, les étudiants UMP font preuve de triomphalisme et d'intolérence sans commune mesure ! Gilles, un socialiste de Sciences Po Grenoble

Néel 11/05/2007 09:20

je flippe ;-)

Sharky 11/05/2007 08:41

Merci à tous mes amis PS d'avoir et c'est Néel qui le résume le mieux :"sharky in abstracto est une représentation de la droite triomphante et sans recul sur elle meme que nous n'aurions jamais osé imaginer"

Moi qui ne cherchait que la feraille verbale, me voilà conduit au rang d'icone maudite cristallisant toute la rancoeur d'une défaite pourtant annoncée, je suis le Golgoth qui revient sans arrêt pour provoquer les héros. Le Malin peut être défait mais revient toujours sous une forme ou une autre.

D'ailleurs, était-ce si surprenant que cette hire collective PS apparaisse dans ce billet spécifiquement? Pas forcément, Sharky était le bourreau rêvé sur lequel crier haro plutôt que regarder la vérité en face, grande spécialité de Gauche. On a tous nos coins d'ombres, certains les affrontent, d'autres pas.

Merci d'avoir permis à cette entité virtuelle d'exister au moins dans vos Moi torturés, je me sens comme la réprésentation chimérique de Nicolas Sarkozy dans ce blog. Alors chance ou malheur? On ne sait jamais avec les adeptes de la repentance.

Allez tremblez Sharky is watching you. Bouh!