Un outil au service de la refondation : les "Ateliers du Changement"

Publié le par Section socialiste de Sciences-Po

En février dernier, les socialistes de Sciences Po avaient lancé les "Ateliers du Changement", des groupes de réflexion thématiques chargés de rédiger et d'élaborer des contributions et documents de synthèse à faire remonter aux responsables du Parti socialiste pour nourrir le débat.Logo-ateliers.GIF

Cinq ateliers ont été constitués :

- Flexicurité ;
- Fiscalité locale ;
- Europe et services publics ;
- Internet et propriété intellectuelle ;
- Temps et organisation de la société.


Nous venons de relancer ces groupes avec la fin de la campagne présidentielle dans le souci de conduire l'effort de refondation dont la gauche a besoin. Au-delà de toutes nos sensibilités, ces ateliers thématiques ont vocation à favoriser le renouvellement de notre logiciel et des partis politiques politiques en général en développant une conception du militantisme fondée également sur la contribution intellectuelle.

Vous serez informés régulièrement sur notre blog de l'avancée des travaux de ces groupes. Si vous souhaitez apporter votre contribution, n'hésitez pas à nous contacter.

Les socialistes de Sciences Po

Commenter cet article

John_G 06/11/2007 12:45

@ Fabien-Pierre,

nous sommes bien entendu très preneurs de ce genre de partenariat. Nous avons une réunion jeudi à ce sujet, je l'évoquerai avec les responsables de ces deux Ateliers.

FP NICOLAS 06/11/2007 11:55

Notre groupe Désir d'entreprendre composés de cadres et chef d'entreprises sera ravi de travailler avec vous sur les flexsécurité ou le temps & organisation de la société qu'on couvre également.

joury 30/08/2007 11:11

Je viens d'ouvrir mon blog en même temps que je découvre internet et je vous découvre par hasard ,40 ans de socialiste ,où j'entend surtout depuis les années
70 où le chômage est apparu ; le même cahier de revendications à chaque élection et la gauche comme la droite n'y apporte aucunes solutions .
Dans le projet que je travaille depuis 95 et que je publierai sur mon blog quand j'aurai fini de le chiffrer mais pour celà je n'arrive a connaître le montant global
de chiffre d'affaire en France où la somme globale créditée sur les comptes bancaires des Entreprises ;
merci d'avance si pouvez aide le vieux .

PAUL 30/05/2007 00:56

@ neel P.S. Cela ne c'est pas "fait depuis longtemps" car1) La necessite de l'UMP de s'appuyer sur le FN pour gagner cela n'existe que depuis cette election (si notre vote a gauche n'avait pas ete fragmente nous aurions probablment gagne en 2002 au lieu d'etre force a voter Chirac [qui lui au moins a eu la decence de ne pas courtiser le FN])  avant la droite repbliciane pouvait se debrouiller seule plus ou moins. 2) le phenomene Bayrou a change la donne

PAUL 30/05/2007 00:50

@ neeljustement le nombre de sieges:sans alliance le Modem en a  4 ou 5 et le PS est en minorite alors qu'avec une alliance je pense qu'il soit meme possible pour le PS d'etre majoritaire avec un nombre considerable de sieges Modem(evidemment il faudrait que le Modem nous fasse confiance et ne s'inquite pas que d'emblee on decide de gouverner seul mais il a un atout :si il se retire de la coalition Sarkozy dissous l'Assemblee et c'est le raz-de-maree bleu qui de toute amiere nous menace dans 15 jours) .  Cela peut paraitre irrealiste vu que tous les sondages predisent une victoire massive de L'UMP mais cela c'est dans l'optique des aligments actuels.Mais il faut etre honnete pour que cela marche il faudrait une alliance tres claire avec les candidats Modem PS PCF etc... bras dessus bras dessous (avec pas mal de dents qui grincent s'il le faut ; je vais etre tres optimiste: meme LCR et LO pouuarient jouer le jeu pour bloquer la lepensiation).L'enjeu sont le tiers d'abstentionistes au second tour des 18% de bayrou au premier qui je le pense sont tout simpleent des degoutes de la politique: les deux autres tiers c'est 6% des 18% de socialistes dont les voix sont probalment acquises car ils ont vote Bayrou tactiquement au premier tour et 6% d'UMP ou UDF droite prononcee qui ne voulaient pas voter pour le PS.Si tu analyses les resultats du premier tour circonscription par circonscription (si tu es abonne au Monde ils ont une bonne infographie) on voit que dans un bon nombre la marge Sarkozy-Royal est plutot faible et qu'en tentant quelques absentionistes Bayrou un candidat PS peut etre elu (peut-etre meme vert ; pour le PCF il faut mieux leur laisser leurs fiefs habituels [le Ps d'aiileurs commet une erreur en jouant le rapport de force avec les Verts et le PCF a cause de leur mauvais scores;si ils sont si bas c'est en parti a cause du vote utile qui pourrait en pas durer si le Ps pousse trop sur la corde]) .La ou l'ecart est plus grand on place un candidat MoDem qui en plus des absententionistes peut compter sur une partie des UMP tentes pas Bayrou au deuxieme tour.Evidemment cela suppose que les electeurs PS et autres gauches soit diligents dans leur sotien au canddat MoDem mais bon pour une victoire a l'echelle nationale cela faudrait la peine non? Je ne fais pas d'idealisme la ; c'est de la Realpolitik pure et dure.