Prenons le temps de la réflexion...

Publié le par Section socialiste de Sciences-Po

Nous connaissons désormais le visage de notre nouvelle Assemblée Nationale. Elle est constituée d’une majorité de députés UMP ; mais pourtant nous avons le droit d’avoir le sourire en ce lendemain d’élection.
 
-D’abord le PS a mieux résisté que ce que tous les sondages et spécialistes prédisaient, ce qui permettra à l’opposition d’exister dans les débats, de défendre les Français contre les projets injustes de la droite, de trouver des compromis, et de faire des propositions.
 
- Ensuite, parce que l’on va battre le record de députées présentes à L’Assemblée Nationale. L’UMP et le Modem n’ont pas joué le jeu de la parité cette année, et le PS, même s’il a présenté presque 50% de femmes, leurs a souvent données les circonscriptions les plus difficiles. Pourtant, à l’image de Michèle Delauney, députée de Bordeaux, elles ont su saisir leur chance.
 
- Nous pouvons aussi nous réjouir de l’émergence de nouvelles générations politiques. Le benjamin de l’Assemblée Nationale est un socialiste, Olivier Dussopt, député de l’Ardèche.
 
            La fin de l’état de grâce du président, le rejet massif de la TVA sociale et de l’«Etat UMP » ne doivent cependant pas nous faire oublier à nous autres socialistes que nous devons maintenant préparer une alternative claire, un vrai projet de société
 
            Les débats sur cette refondation au PS vont être nombreux, passionnés, parfois excessifs peut-être, mais ils sont nécessaires. Ils ne doivent pas être bâclés. Le PS ne doit pas être un parti seulement local, il doit demeurer une force nationale capable de diriger le pays, et c’est pourquoi la refondation est nécessaire après trois échecs consécutifs aux élections présidentielles.
 

            Dans ce cadre, les points de vue militants sont tout à fait adaptés à la démarche de réflexion nécessaire aux militants socialistes, et nous invitons tous nos militants et sympathisants à en rédiger. 

            Maintenant que la campagne est terminée, je tiens d'ailleurs à remercier tous ceux qui ont participé à l'écriture d'articles ou de commentaires sur le blog ainsi qu'à sa modération; et bien sur à remercier tous nos lecteurs, qui je l'espère nous resteront fidèles. 


Etienne Longueville

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Les Bisounours paniquent 20/06/2007 03:49

T'as raison Paul ,  les français n'ont pas fini de prendre des raclées .Ils sont passés de Mittron à BenChirac à Sarko ,  c'est donc naturellement qu'ils porteront leur choix sur le  FN en 2012 :)Si évidemment les votes CPF ne viennent pas trop important entre-temps. 

Les Bisounours ont peur 19/06/2007 17:56

Pourquoi Paul ?Tu te sentirais souillé d'être comparé avec un mec qui sait écrire correctement ?

PAUL 19/06/2007 17:53

La droite a eu de la chance ce coup-ci mais cela ne va pas durer:vos supporters FN commencent a vous abandonner :vous etes foutus ; des geants aux pieds d'argile! Votre grand bluff ne paiera pas. Quand la gauche aura repris le pouvoir elle ele gardera pour longtmeps! Ce n'est que parti remise: je regrette neanmoins que les francais vont devoir souffrir 5 ans de plus

PAUL 19/06/2007 17:48

@moderateursperso je me sens souille par la jsuxtaposition de mes commenetaires a ceux d'un militant FN@spamy et sharkyca va toujours la mauvaise foi ;c'est marrant le resultat n'ai pas ce que vous aviez predit non? 

spamy 19/06/2007 13:50

bonjour,ouh là là !... cela part dans tous les sens. Moi qui aime bien bloguer avec votre ton contradictoire mais posé habituel, je ne m'y retrouve qu'un peu moins. Sharky garde dans le ton la retenue qu'il nous convient d'avoir dans la victoire. Bisounours reéquilibre l'ami dislexique (même si j'en ai ma part)."prenons le temps de la reflexion", et vous, de la refondation improbable.Bon, une pique :  Pour examen de ces campagnes, il m'en ressort une certitude. Le paysage politique français s'est enrichi d'un nouveau parti, et non des moindres, dont le message essentiel s'est basé sur la peur, sur le rejet de l'autre. Et si les votes des couards avait finalement fait le grand saut ?Souvenons nous déjà du "au secours, la droite revient !"Le PCF et les verts vont peut-être s'allier pour constituer un groupe parlementaire.  Nous croyons rêver !. Je suis navré de ces mésalliance antinomiques, même si elle ne vous concernent pas. J'ai une envie soudaine de crier "vive la république". C'est pas souvent, mais cela me fait du bien.