Le sacre républicain…

Publié le par Section socialiste de Sciences-Po

Hier, j’ai eu une courte discussion avec des amis. A quoi sert le défilé du 14 juillet ?segodrapo.gif

- A se sentir français ? Bof, autant accrocher un drapeau à ses fenêtres ;-) 
- A faire peur aux Nord-coréens ? Mieux vaut leur dire qu’on n’hésitera pas à appuyer sur le bouton nucléaire (et heureusement que notre PDLR l’a dit, tiens – le contraire eut été inquiétant, même si je persiste à ne pas voir en lui le détenteur le plus rassurant de ce pouvoir). Moins démonstratif, mais plus efficace, le petit bouton rouge…

- A recruter ? Oui, sans trop de doutes. Je n’ai pas de chiffres, mais on peut imaginer que l’effet « coupe du monde » constaté en foot mais aussi dans d’autres sports comme le handball joue aussi – et tous les ans ! – pour l’armée. Les personnes intéresssées peuvent aussi télécharger un économiseur d'écran spécial 14 juillet.

- A faire de la com’, en France et à l’étranger ?  Ça oui, sans doute aucun.



Mais alors, qui regarde le défilé du 14 juillet ? Mon grand-père, ai-je répondu, mais pas seulement. Chacun y trouve ce qu’il veut. D’ailleurs, j’en ai souvent regardé un bout, de façon un peu distraite. Aujourd’hui encore
.

Pas tant pour le défilé lui-même, non. Les uniformes, ça impressionne quand on a 7 ans. Les devises, ça amuse quand on en a 14. Le ballet des pas, l’aspect réglé des choses, le superbe travail fourni par l'armée et le minnistère, ça parle quand on en a 18.


Mais
moi, aujourd’hui, j’ai regardé Sarkozy et la symbolique. Permettez moi de continuer sur le ton de la conversation à bâtons rompus.

PAF-2005-en-vol--31-bis-jpg.jpg
Je rends hommage au communiquant, même si je suis en désaccord avec le politique. Comme d’habitude avec la communication de notre PDLR, peu de détails ont été laissés au hasard, et les services de presse ont bien fait leur boulot. J’ai certainement laissé passer les ¾, comme au moment où j’ai regardé passer en vrai la Patrouille de France au dessus de la Seine (c’est bruyant !).  Et je lisais mes mails quand sont passés les hélicos, zut alors.


L’Europe était à l’honneur, et je m’en félicite. C’est l’image, un 14 juillet plus que tout autre jour, qui comptait : Sarko serrant la main à chaque porte-drapeau européen. Bon, ok, il aurait du être prévenu qu’un militaire, ça salue une autorité avant de lui serrer la main (re-regardez les images, il y en a un qui a réussi !). Mais ça passait pas trop mal. Et, en plus des images pour la télé française, ça fait une image par pays européen – même pour les Lettons ;-) Voila, comme quand on va voir les jumeaux à Varsovie, de quoi faire avancer le schmilblick. Dans le bon sens ? Pas sûr – par exemple, je ne suis toujours pas certain que le mini-traité nous réserve uniquement des bonnes surprises, et la mayonnaise injustifiée autour des questions de concurrence (qui n’a jamais été un objectif de l’Union !!!) est retombée, donc passons sur le fond des choses – on y reviendra quand un vrai texte sera proposé…



La rupture, elle est aussi dans les haltes et bains de foule. Ça ne sert à rien, mais ça fait proche des gens. Tout comme la mise en avant des « victimes anonymes ». Concrètement, en revanche, ça donne quoi ? Nico 1er, roi thaumaturge... Et sans ces « merci, hein » si automatiques, ça aurait presque pu sembler sincère… Ce qui était sincère, c’est sur, c’est le plaisir qu’il avait à être la, notre PDLR (ah ben si, il avait presque la même tète qu’après sa conversation avec Poutine au G8, par moments). Et pourquoi pas, d’ailleurs? Ceci dit, si ça me rappelle son couronnement par les membres de l’UMP, donc aussi un certain 2 décembre 1804, c’est sans doute un hasard. La France ne s’est jamais vraiment remise de de Gaulle, de Napoléon, ou de Saint Louis, faut croire. Rupture, on disait ?S
i, si : que de chemin parcouru depuis 2004 : le Sarko décide enfin...

Ah, eh puis, si ! il n’y aura pas de discours du 14 juillet. Bien vu, encore une fois, ça gâcherait la symbolique de la communication non verbale, bien plus efficace. Si c’était au service d’idéaux que je sers, je trouverais ça super. Pour faire passer un bouclier fiscal, je trouve ça moins chouette. Tiens, un autre Nicolas me vient à l’esprit. Il s’agit de Machiavel. Ceci dit, ce Nicolas là, je l’aime bien, il a dit des trucs intéressants, franchement. Qui aident à décrypter bien des choses en politique…

14-juillet-artifice-tour-eiffel.jpg                                                                   photo Gaël Chardon sous licence Creative Commons

Cessons là ces remarques sur le défilé. Ce soir, c’est la fête au Champ de Mars. Si je me souviens bien ce doit être « une grande fête populaire », et « où la France et l’Europe seront à l’honneur ». Le président a-t-il choisi personnellement Polnareff, qui, quoi que l’on pense de sa musique, et de son brillant come-back (lui aussi a une bonne équipe de com’…) me semble peu indiqué, après 34 ans d’exil (fiscal ? artistique ?) aux USA, pour incarner ces valeurs. Pourquoi pas Johnny, tiens ?


Je crois que c’est le ministère de la culture qui va payer, et pas la mairie de Paris. Je n’en suis cependant pas certain. Est-ce encore une façon de mettre en avant un « ami-ennemi » de Ségolène – Bertrand Delanoë, cette fois? Je ne suis pas ségolâtre, et, franchement, je me fous un peu des divers rebondissements sur « l’ouverture », peu flatteuse pour une UMP que Sarko veut d’abord garder à sa botte. Toute cette mousse autour des « chefs » du PS, en grande partie créée par l’Elysée, pourrait être positive. Mais il faudrait pour cela que l’on prenne réellement conscience que, là aussi, il y a d’abord de la com’ sarkozienne. Et que, loin de pousser des cris d’orfraie, les socialistes en profitent pour mener à bien cette rénovation si indispensable. Et sans se focaliser sur les questions de personnes, à mon sens.



Comme on dévie, à partir d’une fête nationale et d’un défilé… je vous avais prévenus. D'ailleurs, j'ai fini par classer cet article comme "point de vue militant" - identité nationale, opposition, Europe, toutes les catégories auraient pu y passer.


Zut, je crois que j'ai raté la fin du feu d'artifice. Quant à Polnareff...

Au passage, bien le bonjour à notre cher Hervé Morin, ministre de la défense - et vieil ami de notre section :-)

Néel Travers

Publié dans Point de vue militant

Commenter cet article

Emmeline 19/07/2007 17:52

"Les uniformes, ça impressionne quand on a 7 ans". Parfois, en voyant ces images et le côté quasi attendrissant du bonhomme, je me demande quel âge a Sarkozy...

PAUL 18/07/2007 12:05

vous saviez que Lexomil est indique pour le sevrage de la depence alcoolique et/ou aux opiaces?

Emmeline 17/07/2007 14:30

Moi je parie sur 80% Sandra, parce qu'avec la hausse de la TVA, les franchises de Sécu, la non-augmentation du RMI et de l'allocation de rentrée scolaire, on va en économiser des sous ! enfin, "on"...

Sandra 17/07/2007 11:45

Pour ma part, j'aimerais bien savoir combien tout cela coûte aux finances publiques...enfin, à l'évidence, c'est loin d'être la priorité n°1 de ce gouvernement. 10 contre 1 qu'on est à plus de 100% du PIB de dette publique en 2012 !

Les Bisounours en folie 16/07/2007 21:45

Voilà ,
J'ai fait 2 vidéos des festivités dans mon quartier.
La révolution maçonnique a 218 ans et a peu près autant de feu d'artifice ... de fortune disons

http://www.fdesouche.com/Videos/Marseille-Le-14-Juillet-pretexte-pour-mettre-le-feu-dans-les-cites.html