Rénovation / refondation

Publié le par Section socialiste de Sciences-Po

Cet article est le premier d'une série sur la rénovation / la refondation du PS.

Est-elle légitime? Nécessaire? Quel devrait en être le contenu? Devrait-elle porter sur un renouvellement de notre analyse de la société française contemporaine, devrait-elle constituer un "retour aux sources"? Quels outils voulons-nous et pouvons-nous utiliser? Quelles sont les valeurs socialistes? Les questions ont fusé, ces derniers mois, en particulier dans les semaines qui ont suivi la double échéance électorale - et ce qu'il faut bien appeler un échec électoral du PS, bien qu'il ne s'agisse pas, loin de là, d'une déroute.

Il nous a semblé utile, avant l'université d'été de la Rochelle, et avant la rentrée de septembre, de passer en revue les points de vue qui ont été exprimés quant au contenu de la "rénovation" (puisque tel est le terme officiel).

Cette série d'articles doit être comprise comme une série de regards de personnalités (indépendamment des affinités ou courants), non comme une juxtaposition des approches de tel ou tel courant. D'ailleurs, ce découpage en courants reste assez artificiel ou arbitraire : compte tenu de la situation actuelle, les cartes sont très brouillées. Déjà, les primaires en avaient été la preuve. La campagne présidentielle et législative a accentué  cet état de fait. Il nous semble donc utile, pour ne pas brider le débat, de passer outre les clivages entre différentes sensibilités tels qu'ils ont pu être présentés, notamment dans la presse, mais aussi par certains des principaux intéressés, dans les mois qui viennent de s'écouler.

Cette approche correspond à celle qui anime la section depuis sa (re)création l'année dernière : celle d'un dialogue mutuel, d'un débat permanent, qui nourrit la réflexion mais aussi dynamise notre engagement militant. Le comportement de la section durant la campagne présidentielle a ainsi, à mon avis, été exemplaire.

Cette série d'articles ne saurait prétendre à une impossible exhaustivité. Nous allons devoir nous en tenir à des points de vue "représentatifs". En revanche, elle se nourrira aussi de votre participation : n'hésitez pas à nous faire part de tribunes que nous n'aurions pas publiées (par mail à la section, ou dans les commentaires, en mettant un lien vers le texte original), ou à faire des commentaires.

Néel Travers
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sharky 18/08/2007 18:29

"Quand la mérule touche toute la maison des fondations au grenier, faut tout casser, faut tout brûler à la chaud vive et idéalement reconstruire ailleurs!"

Luis Rodriguez / Ouvrier en bâtiment.