"Rapport d’activité" 2006-2007 du PS Sciences Po

Publié le par Section socialiste de Sciences-Po

Dresser le bilan des activités du Parti socialiste à Sciences Po est une tâche assez difficile tant notre section a été dynamique cette année grâce au travail et à l’implication des militants. Difficile d’être exhaustif dans ces conditions…

 

Mais avant de commencer la longue liste de nos actions, couronnées de succès, je veux personnellement remercier tous les militants et sympathisants pour leur implication, leurs messages de soutien et leur reconnaissance.

 

2007 fut pour notre jeune section une formidable aventure collective. Nous avons su poursuivre le travail déjà considérable fourni en 2006 par Adrien Brun à la création de la section. Et nous en avons fait du chemin depuis notre première réunion dans les murs étroits du local associatif en mai 2006 !PS-nouveau-logo.jpg

 

J’espère donc avec le bureau et la commission administrative avoir contribué, comme je m’y étais engagé dans la feuille de route que j’avais fixé à la section en novembre, au maintien de l’esprit qui avait présidé à la création de la section : un esprit d’ouverture et de transparence.

 

Nous avons mené une campagne active sur le terrain tout en ne négligeant pas le travail de réflexion à travers la mise en place des Ateliers du changement dont notre section a porté la création en janvier 2007. Cette initiative du PS Sciences Po est pour le moins prometteuse. Elle sera à l’avenir ce que les militants en décideront de faire par leur implication.

 

Nous avons ainsi largement amélioré notre présence à Sciences Po après une longue période de présence irrégulière. Notre section a gagné en crédibilité et en influence.

 

Nous avons développé de nouvelles rencontres lors de nos AG avec des acteurs du monde associatif. Ce fut l’occasion d’échanges particulièrement enrichissants.

 

Un débat participatif sur les prisons, un débat en AG et une formation sur la fiscalité, deux AG de mobilisation pour les élections, des AG de rencontre avec les acteurs associatifs : nombreux sont les évènements que nous avons organisés, faisant de notre section l’association politique la plus dynamique de Sciences Po.

 

Si 2007 n’a pas apporté les résultats escomptés quant aux échéances électorales nationales, c’est une année de belle réussite pour notre section, riche en espérances pour l’avenir.

 

Cette réussite a été possible grâce au climat d’amitié qui a régné dans la section sur la base d’un rassemblement qui a été le résultat du dépassement de nos sensibilités. C’est cet esprit de consensus qui nous a permis ainsi d’être efficaces pendant la campagne.

 

Et c’est sur ce point que portera mon dernier message avant de faire le bilan précis de notre action : tout en préservant cet esprit de rassemblement, nous devrons veiller à ce que ce qui à fait notre efficacité pendant la campagne ne soit pas un obstacle à un débat essentiel et clair sur l’avenir du PS et sa refondation. C’est ainsi, à n’en pas douter, avec la campagne des municipales et la poursuite des Ateliers du changement, l’enjeu de cette nouvelle année pour notre section.

 

A ceux qui souhaiteraient encore que le PS soit absent ou sectaire et dogmatique, prisonnier de pesanteurs, nous avons apporté la preuve que nous étions bien là, déterminés, inventifs et, plus que jamais, fiers d’être socialistes !

 

PS : Si vous notez des oublis dans ce petit rapport, n’hésitez pas à le compléter par vos commentaires…

 

Bastien Taloc

Secrétaire de la section PS de Sciences Po

 

 

Une section dynamique dont l’influence à Sciences Po a beaucoup progressé

 

En cet été 2007, le nombre d’adhérents stricto sensu atteint pratiquement la barre des 80, soit le double des effectifs enregistré en début d’année. Le nombre de personnes inscrites sur nos listes de diffusion (groupe de diffusion et mailing list de notre lettre d’information confondus) a été multiplié par 4, passant de 80 à 320 membres.

 

Cette tendance continue est appelée à se poursuivre au vu des nombreux messages d’étudiants déclarant vouloir adhérer à notre section reçus cet été. Ils sont d’autant plus encourageants que nombreux sont ceux qui, au lieu d’adhérer à leur section d’arrondissement, sont attirés par nos activités et nos ateliers de réflexion. Cette évolution vient couronner notre travail de communication dont le blog a été le principal vecteur aux côtés de notre lettre d’information.

 

Très forte pendant la campagne (400 à 500 visiteurs uniques par jour), la fréquentation de ce dernier s’est diversifiée et s’est maintenue à un niveau tout à fait correct pendant les vacances (autour de 200 visiteurs).

 

Nos outils de communication (newsletter, blog, affiches, journal, etc.) ont par ailleurs connu d’importantes refontes sur la forme et ont contribué à accroître notre notoriété.

 

 

Une campagne exemplaire

 

Le PS Sciences Po a mené une campagne dont la grande qualité a été reconnue par ailleurs par de nombreux étudiants. Notre présence sur le terrain a été très forte grâce à la tenue de deux AG de mobilisation avant le premier tour et entre les deux tours et à un dispositif de tractage efficace à tel enseigne qu’il a fini par aboutir à une autogestion de la campagne par les équipes de tractage.

 

Nous avons prêté main forte à la section du 7ème et à Laurence Girard tout particulièrement dans le cadre de sa campagne pour les législatives.

 

Cette campagne a été l’occasion de débats  avec les autres associations politiques : le premier à l’invitation des Jeunes Européens sur les propositions de nos candidats en matière européenne ; le second à notre initiative, face à la responsable de l’UMP Sciences Po entre les deux tours.

 

Notre présence en Péniche a été forte également, à travers la tenue de tables et de permanences.

 

Le blog, nous y reviendrons, a également traduit notre volonté d’ouverture et de débat.

 

Cette contribution à la campagne a été doublée de la tenue d’un débat participatif en début février, dans le cadre d’un travail de rédaction d’une contribution au pacte présidentiel sur les prisons mené par Camille Spire. Ce travail a abouti dans les temps à la rédaction de la contribution « Politique carcérale : un devoir de changement pour les socialistes ».

 

 

Une organisation efficace

 

L’organisation retenue en début d’année a permis des réunions fréquentes du bureau (une fois par semaine au plus fort de la campagne) afin d’organiser un nombre important d’animations et d’activités.

 

La CA (commission administrative), chargée des questions de forme et des règles de procédure, a joué pleinement son rôle. Elle n’a été – heureusement – réunie qu’à deux reprises, permettant d’éviter, en les circonscrivant, que les questions lourdes de procédure n’empoisonnent le débat dans la section.

 

La section s’est par ailleurs dotée de référents dans les campus délocalisés de Poitiers et Nancy.

 

 

Un partenariat renforcé avec les autres sections universitaires et associations universitaires de gauche

 

Nous avons resserré nos liens avec nos sections voisines et les autres sections universitaires dans le cadre de la campagne présidentielle. Des contacts ont été noués également avec des étudiants des IEP de Lille et Grenoble ainsi que de l’ESSEC.

 

 

Un blog particulièrement dynamique

 

Grâce au travail mené par Etienne Longueville, notre blog connaît une fréquentation enviable aujourd’hui (cf. plus haut).

 

La production fréquente d’articles de fond et de réflexion n’y est pas étrangère. Loin de copier-coller des argumentaires dictés au niveau national ou bien encore des dépêches AFP et des interviews de nos mentors, nous avons produit notre propre réflexion, reprise par d’autres sites ou blogs de même sensibilité pendant la campagne. Que les rédacteurs de ces posts soient remerciés ici. Leur travail est mesurable au nombre d’articles déjà publiés (cf. colonne de gauche).

 

A ce blog s’ajoute la publication de notre journal, la Rose au Poing dont 4 numéros ont été publiés cette année. Nous nous sommes efforcés ainsi de publier des articles de fond constructifs. La qualité de notre journal a été saluée par des étudiants pourtant loin de compter parmi nos sympathisants.

 

 

De nombreux évènements organisés par la section

 

L’administration de Sciences Po a elle-même constaté que notre activité particulièrement forte (à en juger au nombre de réservations de salles) faisait du PS Sciences Po « une des associations les plus dynamiques de Sciences Po. »

 

Au rythme de deux AG par mois, notre section a réalisé en grande partie les projets qu’elle avait prévus :

 

-          deux AG de lancement des projets de la section et d’élection des membres de la CA ;

-          un débat et une formation sur la fiscalité ;

-          un débat participatif sur les prisons ;

-          une AG de lancement des Ateliers du changement ;

-          deux AG de discussion avec des acteurs du monde associatif (avec Mohammed Bouqriti, city reporter à Orléans grâce à Thomas Ernoult et avec des associations de banlieue grâce à Rabah Labied) ;

-          deux AG de mobilisation pour la campagne présidentielle ainsi qu’une autre pour le lancement officiel de la campagne législative (avec Laurence Girard) ;

-          une AG d’étape pour l’atelier « Europe et services publics » avec des invités de différentes sensibilités de gauche.

 

 

Prêts pour la rénovation avec les Ateliers du changement !

 

Outre notre contribution sur les prisons adressée à Ségolène Royal en février, notre section a lancé, dès janvier, des ateliers de réflexion au nombre de cinq ayant vocation à élaborer des contributions à faire remonter aux responsables nationaux du PS.

 

De ces ateliers, celui consacré à l’Europe et aux services publics a été le plus loin dans son travail, conformément à l’esprit que nous avons voulu leur donner lors de leur AG de lancement.

 

Il rédige actuellement une contribution, enrichie par le compte rendu de l’AG du 14 juin.

 

S’inscrivant désormais parfaitement dans le contexte de la rénovation, ces ateliers poursuivront leur travail cette année, en coordination avec les autres sections universitaires. Notre section se veut ainsi, par cette initiative, à la pointe de la rénovation. C’est à ce titre que nous développons actuellement un partenariat entre ces ateliers et la Fondation Jean Jaurès.

Commenter cet article

Adrien 30/08/2007 00:00

L'année de la section a en effet été bien remplie, et le travail réalisé est remarquable.
Au-delà de la quantité de travail, sur laquelle les polémiques avec l'UMP semblent en effet bien vaines (qui écrit les plus longs articles ? qui publie le plus souvent le journal ? qui a la plus grosse .... audience ?), c'est surtout la qualité du travail réalisé par la section qui est intéressante, et qui nous permet d'intéresser des étudiants qui ne sont pas a priori proches du PS.

aux étudiants de l'UMP : ne vous inquiétez pas, on est conscient qu'on a perdu l'élection, là n'est pas la question. On a juste le droit de regarder un peu en arrière et de se dire que le travail accompli depuis la création très récente de cette section est intéressant. Je crois que vous pouvez aussi reconnaître que nous avons fait du boulot, et que dans les confrontations (débat du second tour par exemple), le PS Sciences Po n'a pas été ridicule ...

Par ailleurs, arrêtez s'il vous plait de vous prendre pour les représentants de la modernité, que ce soit sur la forme (je ne suis pas certain que la chanson de l'UMP soit l'incarnation de la modernité) ou -plus important- sur le fond.

Rendez-vous pour les municipales ...

Bruno 29/08/2007 23:18

Merci! Effectivement, c'est aux USA, oui, à Georgetown. Bon courage à toi aussi pour l'année!

Bastien 29/08/2007 16:12

Mais quelle perfidie ! ;-) Je te reconnais bien là !

Je te laisse libre de ton interprétation de mon commentaire mais me réserve le droit de lui donner un sens "légèrement" différent...

Enfin, bon, nous avons mieux à faire ! Quant à mes vacances, elles n'ont pas été, loin s'en faut, aussi studieuses qu'elles n'auraient du l'être. Je te souhaite en tout cas un bon séjour d'études (aux USA?).

Bruno 29/08/2007 15:04

"Il y a tout de même un peu d'hystérie dans ces réactions... La politique mérite peut-être un peu mieux."

Merci de rappeler à l'ordre tes troupes, cher Bastien! J'espère que les vacances ont été bonnes pour toi.

Bastien 29/08/2007 14:38

En relisant cet échange, je ne peux néanmoins que tomber en pamoison devant la profondeur cette critique récurrente : "vos articles sont trop longs". Ce n'est pas la première fois que je l'ai entendue cette année...

Je pensais pourtant que François Fillon et Gilles de Robien avaient inclus la lecture dans le socle de connaissances...