Coup d'Etat à l'Assemblée : une députée et porte-parole UMP remet en cause la politique gouvernementale

Publié le par Section socialiste de Sciences-Po

Cela pourrait paraitre anodin dans le climat actuel au sein de la majorité... sauf que Chantal Brunel, députée UMP, vient également d'être nommée porte-parole de son parti il y a quelques jours. Après la "lâcheté" des parlementaires de sa famille politique et de son ministre de tutelle dénoncée par la nouvelle secrétaire générale adjointe de l'UMP, Nathalie Kocziusko-Morizet, rien ne va plus au sein même du gouvernement mais aussi du parti.

En effet, que fait Chantal Brunel sinon dresser un réquisitoire contre le paquet fiscal récemment voté par la majorité (par elle également) en mettant en avant la nécessité de la lutte contre les niches fiscales, notamment créées par le bouclier fiscal ?

Chiche ?




Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
@ Hyperion,

cela n'avait aucun intérêt, elle éludait la question du bouclier fiscal cité comme un exemple de niche fiscale et revenait sur l'idée d'un "impôt minimal" qu'elle avait abandonnée en novembr dernier.

Il faudra d'ailleurs m'expliquer dans quel pays est-on où l'on crée deux usines à gaz qui doivent d'un côté assurer un minimum et de l'autre un maximum d'impôts prélevés. Un vrai système progressif permettrait d'éviter ce genre de dérives.
Répondre
G
Mais il faut créer un groupe sur facebook: "Pour que Chantal Brunel rejoigne le groupe PS à l'Assemblée"... ;)
Répondre
H
Dommage que vous ne mettiez pas la réponse de la ministre...
Répondre