La Marseillaise et les sifflets: Carton rouge pour le gouvernement

Publié le par Section socialiste de Sciences-Po

Mardi 14 octobre 2008, 20h35. France-Tunisie. La Marseillaise à peine entamée, de regrettables sifflets descendent des travées du Stade de France. Dans la soirée, alors que le match n'est même pas terminé, tombe un communiqué de l'UMP. Signé Frédéric Lefebvre, il est d'une pertinence certaine: si une partie du public a sifflé la Marseillaise, c'est évidemment parce que Michel Platini (mis en cause dans un communiqué ultérieur revenant sur ce sujet) ne veut pas entendre parler de l'arbitrage vidéo. Amusant non ?

 

Mais à l'UMP, il n'y a pas que des comiques. Mercredi 15 Octobre, Bernard Laporte dérape: « Arrêtons d'être hypocrites, ne faisons plus ce genre de matches, tout simplement, on va pas donner sans arrêt le bâton pour se faire battre. Ca, on n'a plus envie de le revivre, plus de matches contre l'Algérie, contre le Maroc, contre la Tunisie au Stade de France ». Dérapage condamné par sa ministre de tutelle et le porte parole de l'UMP, Dominique Paillé. Mais l'UMP a de la ressource et relance le débat avec la brillante idée de François Fillon qui propose d'arrêter les matchs sujets à ce type de manifestation. Histoire de mettre en colère la partie du public qui n'avait pas sifflé et de créer les conditions d'une belle bataille rangée aux cris de « Salaud, t'as niqué ma soirée foot »? Ajoutez à cela le « Nicolas, t'as niqué mes recettes publicitaires » de Martin Bouygues et la question de la sincérité de François Fillon, Roselyne Bachelot et Nicolas Sarkozy quant à la faisabilité d'une telle mesure est posée. Seulement voilà, en pleine crise financière, toutes les occasions sont bonnes pour multiplier déclarations aussi fracassantes que caricaturales sur un sujet suffisament "porteur" en termes de communication pour éloigner quelques jours la crise financière de l'esprit des français. A titre de comparaison, les sifflets de France-Maroc du 16 novembre 2007 n'avaient pas fait réagir ceux qui s'indignent aujourd'hui.

Mais sur ce type de sujet sensible, jouer aux apprentis sorciers du communiqué est une blague de très mauvais goût.


C'est élever un peu plus le mur qui se dresse entre les jeunes issus de l'immigration et le reste de la population française.


C'est faire le lit de l'extrême droite. (1)


Pour preuve, il y a cette désagréable aventure de jeudi, à l'origine de l'article que vous êtes en train de lire. A la sortie de Sciences Po, je marche en compagnie d'un ami d'origine guinéo-comorienne. Adossé au mur, un homme tend le bras, contourne ostensiblement mon ami qui se trouvait pourtant plus près de lui que moi et me glisse un tract entre les mains. Intrigué par la manoeuvre, nous nous arrêtons de marcher et mon ami demande à recevoir lui-aussi un tract. « Ah bon, ça vous intéresse ce genre de lecture ? » s'entend-il rétorquer, froidement. Et pour cause: véritable torchon xénophobe, ce « texte » intitulé « Pourquoi a-t-on sifflé la Marseillaise ? » condamne « l'arrivée massive de représentants de cultures exogènes inassimilables (à la fois en raison du nombre ET en raison de structures psychologiques/culturelles irréconciliables avec les nôtres) », qui a, selon eux, « bousillé les fondements de ce qu'était autrefois la France ».

Voilà pour l'essentiel du propos.


Entendons nous bien, je ne suis pas naïf au point de penser que ce tract n'aurait pas été diffusé si le gouvernement avait réagi de la manière appropriée. Mais en favorisant une interprétation simplificatrice, hâtive et radicale sur le mode de l'outrage volontaire à la nation de cet événement, le gouvernement et le président de la République encouragent ce type de réaction. Sans eux, ce tract ne se serait sans doute pas retrouvé Rue St-Guillaume, à l'entrée d'une université.


Pour finir, plusieurs choses simples et factuelles à propos de ces sifflets: je mets au défi quiconque de trouver qui de la France, de Nicolas Sarkozy, de Raymond Domenech ou de la Fédération française de Football, était ciblé, de faire la part des choses entre le phénomène de groupes, la dimension récréative et les revendications réelles et d'identifier les identités plurielles des siffleurs (2).


A moins que je ne me trompe, qu'il soit tout à fait possible de faire à chaud de telles déclarations radicales et péremptoires.
Dans ce cas, je vous assure, ils sifflaient ... Nicolas Sarkozy.


 

Thomas B.

Pour prolonger:
"Allons sifflets de la patri-i-euh", analyse juridique de l'événement, par Le Journal d'un avocat
"Avaler les sifflets" par les Cahiers du Football


(1) Le commentaire que ne manquera pas de poster ci-dessous ce cher Bisounours va vous en apporter la preuve éclatante. Si par esprit de contradiction, il venait à ne pas le faire, ce serait toujours ça de gagner ^^

(2) Sur ce sujet, cf l'interview du sociologue Williams Nuytens sur Le Monde.fr

Publié dans Questions de société

Commenter cet article

Thomas B 24/10/2008 17:47

@ Sharky
Que de contradictions en si peu de mot, vraiment, je suis impressionné.

Ma liste d'exemples, tu l'avais toi-même demandé ("Mais je veux bien quelques exemples factuels si tu en as" commentaire n°10), il faudrait voir à savoir ce que tu veux

Ma petite pique concernant le bac était la logique réponse à cette phrase que tu as écrite dans le commentaire n°7:
"Ben dites donc les années se suivent et ne se ressemblent pas, sans doute les résultats des 80% d'une classe d'age au Bac, ça baisse le niveau même à SP...;-)"

Qui est condescendant ?

Ensuite, concernant ta remarque n°4, soit cohérent avec toi même, si tu y dénonces les petites cases comme tu dis, évite d'en user trois paragraphes plus loin en employant le bon vieux préjugé qui est d'ailleurs, je l'avais déjà remarqué, ton fond de commerce sur ce blog. Non Sciences Po ne se réduit plus un repaire à "jeune homme de bonne famille", grâce à une politique de recrutement élargie. Pour ma part, sache que je viens d'un petit lycée, d'un petit village de l'agglomération orléanaise (et ne me refait pas le coup du pauvre petit déporté dans la Capitale, qui dénigre soit-disant sa ville d'origine, tu l'as déjà fait ;) )

Je pourrais encore ajouter à ces trois contradictions celles entre ton dernier et avant-dernier paragraphe mais passons, là n'est pas l'essentiel. Si tu pouvais juste éviter de tomber dans des considérations gastriques qui décrédibilisent un peu plus ton point vue ... Sur le fond, siffler l'hymne national d'un pays n'est pas un acte raciste. Cela peut relèver de la simple connerie à la protestation envers la politique de ce pays.

Ensuite, c'est assez drôle la manière dont tu donnes des coups d'épée dans l'eau. Tout mon argumentaire vise à te montrer deux choses: il n'y avait pas une mais des raisons qui ont poussé les gens à siffler + il n'y avait pas que des siffleurs dans le stade = pas de conclusion hâtive. Et quand je te montre cela en te mentionnant les cas que tu écartes pour plus de facilité, tu me dis "Attention, il y avait aussi des gens qui avaient préparer leurs coups". Je ne dis pas autre chose ^^

De plus, ton exemple me parait plutôt mal choisi:
1/ Si tu as été jeune, tu connais la propension que l'on peut avoir à exagérer des faits pour se couvrir de gloire, qui plus est face à une caméra.
2/ Le simple fait de vouloir faire "mieux" que le Maroc et l'Algérie prouve l'idiotie totale de cette acte. C'est un jeu, idiot certes, mais un jeu, pas une déclaration de guerre civile !

Last but not least, ma remarque concernant Sarkozy était évidemment ironique (oui je sais, tu vas dire que c'était du 4e degré, et que comme tu ne vois qu'à 3 coups aux échecs ...).
Cela doit te paraitre étrange, mais je ne pense pas me tromper.

Sur ce, je te souhaite un agréable week-end ;)

Sharky 24/10/2008 01:45

@ Toma p'tit prof (commence à bien écrire le mien je ferais pareil!)

Ne te réfugie pas derrière quelques références choisies qui seraient seules censées détenir la vérité, pour conforter la tienne, c'est du niveau bac à sable. Je pourrais te citer l'inverse y compris des interview de ces gentils jeunes du 93 qui sont bien content de leur coup et annonçaient l'avoir préparé depuis longtemps pour faire mieux que les algériens et les marocains... mais ce serait tomber dans ta facilité qui n'est pas mienne et derrière laquelle je ne me réfugie pas.

1/ Quelques exemples dont plus de la moitié dans la même lignée ne font pas une règle générale mais des exceptions. Ces exceptions sont uniques ou presque, concernent la France 'inconnues dans d'autres pays ou sports). Pour revenir à ton postulat de départ ou c'est Sarkozy qui a été sifflé, ridicule pour les italiens et les israéliens sans parler de Jospin donc ta théorie à 2 balles ne tient pas.

2/ Sur Jospin, pas de chance la fort heureuse déconstruction des 35h est presque finie, et cela restera une inconguité que les économistes du futur regarderont avec amusement. Par contre et je l'ai oubliée la pire chose faite par Yoyo snt les 80% d'une classe d'age au Bac dont j'ai déjà cité quelques effets pervers ci avant, mais surtout pour les générations de jeunes sacrifiés.

3/ En relisant attentivement tu verras que je mets dans le camps des choqués par ces évènements aussi bien les français quelque soit leur origine, que les habitants du maghreb.

4/ Soit gentil avec tes petites cases d'orientation et autres leçons. Au SDF je sais ou étaient les racistes et les xénophobes et c'est ça un public malsain. Is auraient été Belges ou Danois que mes propos auraient été les mêmes. In fine plutôt que d'y voir des réactions racistes (et là c'est le monde à l'envers m^me si tu as biberonné avec SOS Racisme), ce sont avant tout des connards qui t'envoient de la merde à la gueule.

Si tu trouves ça normal et défendable, c'est ton problème pas le mien. Moi si j'en reçois je gueule et je n'y retourne plus. Toi si tu trouves ça normal et que tu en redemandes c'est ou que tu n'as pas passé la phase scato ou que cela relève de troubles psy. C'est pas plus compliqué.

Enfin John devait vraiment être ton prof pour que tu te focalise à ce point sur ma personne. Pourtant tu sais à la récré qui n'est pas si loin, on dit "pas les vêtements", avant de se foutre sur la gueule, en réthorique c'est pareil.

Ton penchant condescendant, avec ton beau BAC, ta sans doute belle prépa dans un beau lycée et ton Nirvana de SP, jeune homme de bonne famille, ne font pas que tu puisses te sentir supérieur aux autres, surtout pour un gars de Gauche. Tu pourras juger dans 20 ou 40 ans et que tu auras vraiment fait quelque chose de ta vie, les diplomes ne sont pas une fin en soit ou un asse droit. Pour l'instant de mon point de vue, tu as encore la goutte de lait au nez.

Thomas B 24/10/2008 00:21

@ Sharki

Encore une fois, je te renvois aux liens que je mets à la fin de mon post:
Si tu avais cliqué sur le second, tu saurais que c'est au moins la 5e fois que la Marseillaise est sifflée ces dernières années: A domicile, Bastia-Lorient, France-Algérie, France-Maroc et à l'extérieur, Italie-France, Israël-France ...

Ensuite, je suis persuadé que je n'ai pas besoin de rappeler à l'illustre bachelier que tu es (en passant, toi l'homme de droite devrait savoir que Jospin restera dans l'histoire pour les 35h ;) ) l'existence de phénomène de groupe, d'effets d'entrainements. A ce propos, petite citation du second lien que tu aurais du lire:

"Notons que rares sont ceux qui cherchent à connaître le point de vue des principaux intéressés, qui n'existent plus que sous la forme d'un stéréotype de coupable dont on prétend connaître les mobiles. Les Tunisiens ou Franco-tunisiens qui n'ont pas sifflé ou ont désapprouvé les sifflets du Stade de France n'ont pas voix au chapitre, la question de la proportion des siffleurs et des non-siffleurs n'est même pas posée."

Concernant ton orientation politique, tu vas plus loin que je n'ai l'ai été. J'ai (juste) affirmé que tu étais xénophobe et raciste, comme ton soutien aux propos de Laporte le prouve (je te rappelle qu'il a veut jouer en province, parce que là, les publics sont sains). Quand à ton appartenance au FN, ni moi, ni Etienne n'y a fait référence. Un (embarassant) lapsus de ta part ?

Ah oui, dernière chose, si tu pouvais me faire le plaisir d'écrire mon prénom correctement, je t'en serai reconnaissant ;)

Sharky 23/10/2008 12:21

@ tomma ;-o

On voit que tu t'es fait "cornaqué" par John qui a la science de la réponse à côté. La seule proposition viable pour moi et que j'ai défendue ici est l'arrêt de ces matchs au SDF, point barre.
Ta litanie sur les poursuites ou l'arrêt des matchs ne viennent pas de chez moi et je ne les valide pas.
Très drôle l'approche du sociologue de salon pour qui c'est un concours de circonstance ou tout un tas de gens se sont mis à siffler en même temps par hasard chacun pour plein de raisons différentes. Ah Ah Ah. C'est comme le fait que les pics de décibels étaient présents dès que Ben Arfa approchait du ballon (sans doute un coup du FN et de tunisiens dépités pour suivre ton sociologue?)

Très pathétique ta non solution qui excuse tout les excès de type puisque c'est bien entendu la faute de la Société, une bonne solution du rien faire, rien dire à la Jospin (qui ne sera pas un pb pour le Bac puisque les seules choses qu'il laissera éventuellement dans l'histoire sont sa branlée en 2002 pour laisser le FN au second tour, sa piteuse sortie de la vie politique, voire quelques "affaires" familiales pour les plus férus).

Ensuite non mon ami, ce n'est pas usuel que les hymnes se fassent siffler (même au foot) et encore moins quand c'est à domicile, c'est même je pense une première dont la France se serait bien passée. Mais je veux bien quelques exemples factuels si tu en as.

Enfin ta diatribe (et celle plus surprenante d'Etienne qui nous avait habitué à plus de discernement) pour me faire passer pour un méchant FNeux (faut pas confondre avec Bisounours) afin de décrédibiliser tout propos autre que le tien est juste synonyme d'une grande pauvreté dans le dialogue. Vous êtes pourtant placés pour voir ou les seules diabolisation et personnification ont mené.

@ Etienne
Oui je mesure ma chance car tout cela m'amuse bien et cela vous pousse (devrait) à aller un peu plus loin que le seul prêche. Désolé d'être un fardeau pour vous mais je pensais que cela vous amusait aussi, que ce blog avait un but réthorique. Dans ce cas il faut le bloquer, donner des mots de passe sous le manteau pour rester entre dames patronesses.
En tout cas merci pour ta condescendance et de m'autoriser à discuter avec des "Elus". Et puis à mon modeste niveau, je génère un peu de trafic chez vous car sinon ça bouge pas beaucoup. quand je vois le trafic chez Bisounours ou même chez Grutman en Vacances permanentes (il en a du pognon pour un étudiant de Gauche, non?) les quelques fois ou je vais faire un tour, c'est pas très encourageant ni flatteur pour vous.

Sur les nouvelles recrues, Toma est encore un peu tendre; attention vous êtes torpillés par le neveu de Rouillan avec Mr Lopez; par contre j'aime bien Sebastian et Didoun qui n'hésitent pas à être critique avec du sens (ça change des messages de groupie habituels) quoique c'était pour répondre à Mr Lopez, donc wait & see. Allez les gars du cran.

Etienne 23/10/2008 01:05

Comme tu le notes, camarade Sharky, les générations se renouvellent au PS, et tu as la chance inouïe de connaître à la fois Jonathan, Thomas et moi.
Tu imagines dès lors notre déception de te retrouver d'années en années.

En même temps, on sait bien que plus personne n'adhère à ton parti et tes idées et que tu fais avec les moyens du bord. Même si le paquebot a coulé.

Mais, dans le fond, on t'aime bien... et puis on soutient toujours les espèces en voie de disparition; c'est notre côté écolo...