Atelier du Changement "Le PS et la question LGBT" : lettre de mission

Publié le par Section socialiste de Sciences-Po


La question LGBT, un problème incontournable pour la gauche


Membres de l'Atelier : Camille Spire, Maël Simon, Thomas Ernoult, Etienne Longueville, Sébastian Billows (responsable ; contact : sebastian.billows@sciences-po.org)

Enjeux
La question LGBT fait partie des « sujets de société » où l'opposition entre une gauche naturellement progressiste et une droite par définition ultraconservatrice devient inopérante. Nul doute que le PS a beaucoup contribué, sous Mitterrand, puis sous Jospin, à la marche pour l'égalité engagée par les personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles et transgenres. Mais, un simple coup d'œil à la réforme du Pacs impose la prudence et à une réflexion à ce sujet. Qui du Parti socialiste ou des associations extérieures au parti a lutté pour inscrire ce sujet à l'ordre du jour ? Pour quelles raisons les députés socialistes ont-ils abandonné l'Assemblée le 9 décembre 1998 et laissé l'opposition voter une motion d'irrecevabilité, au point qu'Act Up a parlé de «trahison socialiste» ? Les réponses ne sont pas simples et impliquent de réfléchir sur le rôle du Parti socialiste comme représentant ou non des minorités opprimées.

Au-delà des questions de représentation politique, un débat doit être engagé autour de l'évolution de la famille aujourd'hui. Ce n'est qu'à ce prix que l'on pourra envisager une République indifférente à l'orientation sexuelle de ses citoyens. Comment faire parvenir le PS à dépasser le modèle hétéronormatif d'une famille composée d'un père, d'une mère et de deux enfants ? Concrètement, faut-il continuer à défendre le repos du dimanche au nom de la défense de la famille ? Une étude comparative entre la France et ses voisins européens s'impose également.

Etapes
1°) Audition de personnes engagées dans le monde politique, associatif, de chercheurs, ou de tout autre personne dont l'expérience peut nourrir notre réflexion. Publication sous forme vidéo ou texte des entretiens. Echéance : fin du premier semestre.

2°) Parution d'un numéro spécial de la Rose au poing où chacun des membres réfléchira à un des aspects de la question LGBT. Echéance : Début avril

3°) Organisation d'une AG de formation de nos camarades et/où d'une conférence destinée à un public plus large avec, si nos moyens techniques le permettent, la diffusion d'un film d'environ une demi-heure composé d'extraits d'entretiens et d'images d'archives. Echéance : Début mai.

L'ensemble des membres de l'Atelier « le PS et la question LGBT »

Publié dans Questions de société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article