De la bourde ...

Publié le par Section socialiste de Sciences-Po

Il existe à Sciences Po de nombreuses associations politiques, ainsi que des syndicats: UNEF (gauche), UNI (droite dure) et Interzaid-FacVerte (écologiste et international). Cette année il y a un nouveau venu avec Nouvelle Donne. Ne vous fiez pas au nom, il n’y a guère de nouveauté dans la donne, puisque les fondateurs du syndicat se disent proches de De Gaulle, Giscard, Chirac, Juppé, Raffarin (non, non, vous n’avez pas mangé de champignons hallucinogènes, on peut avoir 20 ans et être fan de Raffou) et bien sûr de la petite crotte karchérisatrice. Un club de rebelles quoi. En gros il s’agit d’étudiants UDF et UMP qui espèrent récupérer les voix des étudiants de droite effrayés par la radicalité de l’UNI, et certaines voix centristes qui se portaient sur Interzaid-FacVerte.

Tout cela n’a rien de très réjouissant, et ne mériterait pas une place sur ce blog, si Nouvelle Donne n’avait décidé de doter son site internet d'une très jolie bannière européenne. Et en observant cette bannière, on réalise que l’Union Européenne a subi des évolutions qui sont passées inaperçues dans tous les grands médias. Nouvelle Donne est en effet en mesure de vous annoncer un grand scoop : la Croatie est entrée dans l’UE, et la Hongrie en est sortie !

Comme je n’ose imaginer que des étudiants de Sciences Po ne connaissent pas les 25 Etats-membres de l’Union Européenne, je pense qu’il s’agit là d’une manière pour Nouvelle Donne d’afficher sa colère contre le gouvernement socialiste hongrois et en particulier le Premier Ministre qui a avoué avoir menti pour gagner les élections (oui, Nouvelle Donne est attachée à l’honnêteté, d’ailleurs ils soutiennent Chirac). Pour compenser le départ de la Hongrie, les membres de Nouvelle Donne ont décidé de faire entrer la Croatie dans l’UE, comme ça à l’avenir leur traditionnelle croisière sur les côtes croates ne sera plus polluée par d’horribles formalités administratives.

Ayant gardé des contacts avec le cycle est-européen dont je suis issu, je me suis empressé de signaler l’info aux étudiants de Dijon. Un étudiant qui est en stage dans un département des affaires européennes d’un ministère hongrois m’a dit que cela avait fait beaucoup rire les fonctionnaires du ministère ….

Nouvelle Donne voulait avoir un caractère « international » : c’est fait, leur réputation dépasse déjà nos frontières.

Aux mauvaises langues qui affirmaient que Nouvelle Donne avait une utilité marginale tendant vers zéro, cet épisode aura servi de leçon : Nouvelle Donne est là pour nous faire rire.

Adrien

Publié dans Point de vue militant

Commenter cet article

Diego 12/12/2006 21:54

@NeelTout à fait un syndicat peut être totalement soumis à un parti : la CGT à la SFIC à partir de 1936.Mais ce n'est pas la tradition à gauche et c'est contraire à tous les principes élementaires de la social-démocratie historique. En Grande-Bretagne et en Allemange, même si c'est moins vrai aujourd'hui, ce sont les syndicats qui "contrôlent" le parti. Tony Blair doit rendre des comptes au TUC et ça chauffe quand il fait des conneries !Sinon concrètement :Le parti veut prendre le pouvoir. Le syndicat est l'expression de la société civile. C'est la société civile, c'est à dire autrefois les travailleurs, aujourd'hui les citoyens qui sont les vrais acteurs et devant lesquels les responsables politiques doivent être responsables.Soumettre le syndicat au parti c'est donné raison à Guesde contre Jaurès.

Néel 11/12/2006 20:47

question à Diego, apres laquelle je vais sans doute passer pour un ignare et un demeuré : les syndicats ne sont pas OBLIGES d'etre indépendants des partis politiques, si? du moins, pas TOTALEMENT? Il serait genant qu'un syndicat ne soit que le bras armé d'un parti, mais meme la je ne suis pas sur que ce serait illégal. Merci à Adrien pour son humour...dévastateur.

Adrien 11/12/2006 16:21

Après avoir appris que mon billet avait gêné Nouvelle Donne (ce qui ne m'a pas déplu :) ), je suis allé hier soir sur leur site pour le découvrir plus en détails. Et une grande partie du site est basé sur le foutage de gueule des politiques (de tous bords, mais surtout à gauche).
Alors il me semble un peu paradoxal d'écrire ensuite à notre secrétaire de section dès qu'on écrit un billet un peu sur un ton un peu provocateur !

Etienne 10/12/2006 20:01

Pour continuer sur le message d'Adrien, j'en profite aussi pour dire qu'étant le membre du bureau responsable du blog, ce serait plus sympa de m'envoyer un mail à moi plutôt qu'à Bastien qui n'a pas accès aux blogs depuis son lieu de stage et qui ne savait donc même pas de quoi on lui parlait, ou à Thomas Grégoire, qui est responsable du journal.

Adrien 10/12/2006 19:43

En rentrant de week end, je viens de découvrir que ce billet a animé une partie de la planète politique de Sciences Po. Je tiens à rappeler que j'ai écrit ce billet dans la catégorie "point de vue militant", et que la section ne peut en être tenue responsable. Donc si quelqu'un a des remontrances à exprimer qu'il me contacte directement. Par ailleurs je précise, mais je crois que tout le monde l'avait compris, que c'était de l'humour, même si c'était un peu violent. Enfin je vois que ce billet a été très efficace puisque la banière du site de ND a été modifiée, réintégrant ainsi la Hongrie, et renvoyant la Croatie à son statut de candidat à l'adhésion.