Ségolène Royal pour que ça change fort !

Publié le par Section socialiste de Sciences-Po

La première affiche de campagne du Parti Socialiste est arrivée dans les fédérations. Les premiers collages vont avoir lieu dans les prochains jours. C'est une affiche du Parti Socialiste pour soutenir Ségolène Royal (et non pas une affiche de la candidate, ce qui permet de la coller un peu partout sans que la candidate en ait la responsabilité).

Si on veut s'amuser à faire un petit commentaire d'image, on remarque tout d'abord la photo : Ségolène Royal est au milieu d'une foule. L'objectif est de faire sentir que la candidate est à l'écoute, qu'elle a une proximité avec les Français et Françaises, qu'elle n'est pas isolée. Les personnes autour d'elle ont le visage flouté, ce qui permet de faire comprendre que Ségolène Royal n'est pas seulement une militante comme une autre, c'est la candidate qui nous mènera à la victoire. Son visage apparaît bien au centre de l'affiche. Le message de l'image est confirmé par le titre de l'affiche : il ne s'agit pas d'un slogan que dirait Ségolène Royal, mais d'un appel du Parti socialiste (il ne faut pas lire : "Pour que ça change fort"; mais "Ségolène Royal pour que ça change fort"). On crée un besoin : il nous faut Ségolène Royal pour que ça change.

Dernier détail : le Parti semble avoir tiré les leçons de la campagne de Jospin, en affichant clairement l'adjectif "socialiste" qui apparaît en plus gros caractères que le mot "parti".

Commenter cet article

francois 03/07/2008 19:32

pétition pour la déstitution de nicolas sarkozy de ses fonction de président de la république, signez la pétition sur :
www.antisarkozysme.com
ensemble tout devient possible :)
merci de diffuser largement...

Adrien 03/01/2007 17:28

Juste un détail, qui est très minime, mais qui compte : je n'écorche pas le nom de Sarkozy, et je l'écris même avec une majuscule. S'il te plait, fais en de même avec celui de notre candidate Ségolène Royal (pas de -e à la fin).
Nous avons eu des débats, et nous avons maintenant une candidate. Je répète que vous n'avez eu aucun débat (à part 3 forums régionaux, aucuns débats locaux parmi les militants, ...), et que vos divisions demeurent. La preuve, sur son site lechene.org, MAM continue à écrire qu'elle se présentera peut être en dehors de l'UMP, et que la question qui est posée aux militants est seulement celle de savoir à qui donner le soutien logistique et financier de l'UMP.
Quant au fait de dire que Sarko est dangereux pour notre pays, je le maintiens. Ce n'est ni sectaire, ni diffamatoire, ca fait partie du jeu démocratique. Et il est dangereux parce que ses idées le sont, comme nous le montrons au travers des comparatifs des projets sur lesquels nous travaillons.

Axel 03/01/2007 16:22

Critiquer, oui. Faire des amalgames et autres raccorurcis nauséeux, non. Vous avez eu un vrai choix entre trois candidats ? Parce que à l'UMP, Nicolas Sarkozy s'est imposé tel un dictateur ? S'il est arrivé là, c'est bien grace aux adhérents qui lui font confiance. NS fait l'unanimité et l'unité, et ce que j'ai vu et entendu lors des débats à gauche, c'est surtout de la division (ne vient pas me dire qu'un fabiusien peut soutenir ségolène royale sans se mentir, et sans etre hypocrite !...Le rapport entre dire et répandre des idioties sur NS et la démocratie ? Aucun, justement. Que Le Pen insulte SR, et vous montez de suite sur vos grands chevaux ! Que NS critique SR, et alors c'est un macho qui a peur de se faire battre par une femme ! Par contre, vous dites que NS est un fou furieux, quoi de plus normal ? Bref, je pense difficilement pouvoir etre plus clair : le danger, ça n'est pas NS, ni SR d'ailleurs, mais bien les comportements sectaires et diffamatoires de certains.

Adrien 03/01/2007 11:26

Le PS ne prétend pas être l'unique détenteur de la démocratie. Mais on a le droit de constater des écarts dans l'organisation interne des partis, dans la manière dont ils font leurs choix. Je comprends très bien que ce soit dur à entendre de la part d'un adhérent UMP, mais nous avons eu un vrai choix entre 3 vrais candidats, et nous montons des réunions publiques ouvertes à tous.
Je ne vois pas le rapport entre le fait de dire que Sarkozy est dangereux et la démocratie. Si on n'a plus le droit de le critiquer, c'est là qu'est le danger pour la démocratie ...

Axel 28/12/2006 14:13

Démocratie participative, oui, infantilisme non... C'est surtout ça ce que je critique ;-) Et puis votre démocratie participative se limite surtout à ce qui correspond à vos convictions. Enfin, étant quelqu'un de curieux par nature, j'ai lu pas mal d'articles sur ce blog, de meme que le dernier exemplaire de votre journal, et je me suis rendu compte que votre idée de la démocratie s'arrete aux portes de l'UMP. Je ne suis pas certain que de prendre Nicolas Sarkozy pour un fou furieux et faire l'amalgame entre lui et Le Pen soit démocratique, d'autant moins si vous demandez de faire passer le mot... A croire que la démocratie est votre chaise gardée. Bref, autant je respecte les convictions de chacun, autant je ne peux que déplorer la manière dont la gauche en particulier dénigre les idées des autres.