Projet contre projet Agriculture

Publié le par Section socialiste de Sciences-Po

En ce début d'année 2007 les militants de la section PS de Sciences Po poursuivent leur travail de comparaison des projets des quatre grandes familles politiques en lice pour 2007 (FN, UMP, PS, Collectifs antilibéraux). Lorsqu'il sera finalisé, le projet de l'UDF pourra être intégré à la réflexion.

Nous mettons aujourd'hui en ligne le comparatif sur la thématique de l'agriculture. Vous le trouverez en cliquant ici.

En voici la synthèse :

L'agriculture est un secteur clef de l'économie française, qui induit un grand nombre d'emplois (secteur agricole, industrie agro-alimentaire, tourisme, …). Tous les partis proposent des solutions à la crise que connaît actuellement le monde agricole. La diversification des activités est un enjeu abordé par les partis de gouvernement (PS et UMP). Fidèle à sa conception réactionnaire et conservatrice, le FN propose un repli sur soi, et ne cherche aucune solution novatrice en termes d'activités agricoles. Toutes les solutions passeraient pour lui par une exonération des charges pour les agriculteurs, conception très poujadiste, mais rien n'explique comment alors financer la protection sociale dans le monde agricole. Par ailleurs les exploitants agricoles français exportent leurs productions vers des marchés étrangers, et la fermeture des frontières économiques de notre pays lui serait très nuisible.

 

Il est à noter que seul le Parti Socialiste perçoit l'activité agricole dans sa globalité. Seul le programme du PS aborde la question de la maîtrise foncière dans le monde agricole, qui est pourtant une question majeure, notamment dans certaines régions très peuplées et touristiques. La maîtrise foncière est le seul biais pour assurer une pérennisation de l'activité. Le PS propose une véritable contractualisation avec le monde agricole, qui doit recevoir le soutien des pouvoirs publics car l'activité agricole est à la base d'une activité économique importante, mais également de la santé, du bien être, du respect de l'environnement, de l'activité touristique, .... La protection sociale doit être améliorée pour les agriculteurs, leurs familles, et leurs salariés. En échange le monde agricole doit s'engager dans une production de qualité, seule véritable voie de sortie de la crise actuelle.

 

 

Commenter cet article

nativelle 20/07/2007 20:23

L’état vous oblige vous ‘les hommes de la terre’ à respecter des normes drastiques. Dans une zone humide vous ne devez pas faire ceci ou modifiez cela, on vous casse les pieds pour le simple fait de planté un poteau dans une ZNIEFF, attention de ne pas déposé du fumier trop prêt d’une habitation, il faut que vos installations soit parfaitement aux normes etc.
Mais à côté de cela, les pouvoirs publiques font tout le contraire : un exemple réel :
La communauté de commune de l’estuaire de la dives, ‘14390’ elle, elle a le droit de rebouché des fossés, arraché des plantes protégées, rencaissé des herbages dans une zone humide toujours en ZNIEFF, d’organisé une pollution irréversible (lessives, javel, huile de vidange, sacs poubelles entiers ou crevés jetés directement dans les cours d’eau etc.) et même d’y construire. Cette communauté de commune a le droit de faire ce quelle veut et personne ne dit quoi que se soit. Pourquoi ?
Cette information est la stricte vérité et n’est qu’un aperçut de la catastrophe, les agriculteurs de coin sont écœurés et ne peuvent rien faire, regardez cette page
http://perso.orange.fr/varaville.cabourg/
La Diren ne dit rien, le préfet non plus
pnativ@voilà.fr

Adrien 15/01/2007 14:06

AAh oui, j'avais oublié le fameux colloque du 11 février 2006 ! Je répète ce que j'ai déjà dit : faire un comparatif sérieux prend du temps, et je n'ai pas le temps d'aller chercher les compte-rendus de toutes les réunions tenues par Bayrou.
Le PS a fait un projet, l'UMP aussi. Ca n'empêche pas que certaines propositions de ces partis ou de leurs candidats ne se trouvent pas dans ces projets. Mais au moins les Français ont un projet à lire.
Pour ne pas entrer dans la stratégie du martyr Bayrou je vais reprendre ce comparatif, et y inclure ses propositions. Au moins on parlera de son programme, et plus du fait qu'on ne parle pas de lui à TF1.

Adrienne 14/01/2007 12:07

Je suis désolée Adrien, mais tu n'as pas du te pencher véritablement sur les propositions de l'UDF pour une dire une chose pareille.
Aussi, je me permets de te citer quelques propositions de Bayrou, extraites du colloque "Demain, l'agriculture et les territoires ruraux" du 11 février 2006 et reprises sur son site (www.bayrou.fr/propositions):
Une organisation de la production agricole mondiale et la régulation de l’offre sans chute de prix paraissent désormais possibles : grâce aux biocarburants, à l’utilisation de la biomasse, à l’agrochimie. Bientôt, on pourra produire de l’énergie, renouvelable et peu polluante, à partir des productions végétales. Dans le même temps, à moyen terme, les besoins alimentaires de la population mondiale seront comblés.
 Ainsi peut être traitée, pour notre pays, pour l’Europe et pour la planète, la triple exigence d’une politique agricole : la sécurité des approvisionnements en produits sains, une conduite protectrice de l’environnement et le maintien d’un tissu dense d’agriculteurs.
Sans attendre, des améliorations sensiblesà notre politique agricole sont possibles : défense de la diversité (filières multiples : grandes et petites exploitations, fermes biologiques et traditionnelles) ; gestion des risques agricoles ; organisation des professions pour améliorer les conditions de marché et équilibrer la puissance des centrales d’achat ; harmonisation et simplification des labels ; simplifications administratives et réglementaires ; clarification de la rémunération des fonctions non-productives de l’agriculture (préservation de l’écosystème, paysages).
On peut, et on doit aussi organiser un système mettant en « symétrie » le pollueur-payeur et le protecteur-indemnisé, renforcer la politique de soutien à la production de biocarburants, et fortement impulser les politiques de recherche française et européenne dans le domaine des biomatériaux, des biotechnologies, du génome. »
Je suis vraiment désolée de voir que ta conception de la démocratie exclue que l'on fasse mention des propositions d'un "petit parti" , dont le candidat est pourtant à 12% dans les sondages !
 

Adrien 08/01/2007 11:03

- pour l'avant projet de l'UDF : j'espère pour l'UDF (ce sera mon voeu pour 2007 pour le parti de F Bayrou!) que le projet va évoluer, parce que là c'est totalement dénué de propositions. C'est un constat, parfois juste, parfois moins juste, de la situation française, et l'ébauche de grandes pistes (mais elles sont tellement grandes qu'on dirait des autoroutes). Etablir un comparatif prend beaucoup de temps, et je n'ai pas le temps d'aller lire entre les lignes de l'avant projet de l'udf. Perso, tant que l'UDF n'affichera pas plus clairement ses propositions, je ne l'incluerai pas dans les tableaux que je fais. Il est vrai que le FN n'affiche pas non plus clairement son programme, mais c'est une stratégie, et par ailleurs je pense que le FN jouera un rôle plus important dans la campagne que l'UDF.
- pour la maîtrise du foncier dans l'agriculture. Je ne parlais pas de remembrement, mais de la nécessité de conserver des zones agricoles avec des prix du foncier raisonnables pour les agriculteurs. Cette problématique ne touche pas toutes les régions françaises, mais dans des régions où la tension immobilière est importante on assiste progressivement à un mitage de l'espace agricole qui se traduit par une hausse des prix du foncier. Du coup les agriculteurs vendent leurs terrains, et les autres agriculteurs ne peuvent les acheter par faute d'un prix trop élevé. Et ce sont des non-agriculteurs qui achètent, avec l'espoir que le terrain passe en zone constructible (j'en ai l'exemple en face de ma fenêtre).
Les agriculteurs demandent aujourd'hui une véritable politique du foncier agricole, au delà du droit de préemption de la safer, qui se traduise par des possibilités privilégiées d'achat, par la définition de zones où on veut conserver une agriculture pérenne, ... C'est cette politique que nous mènerons avec les représentants de la profession, les élus locaux, ...
 
 

Adrienne 07/01/2007 12:35

L'avant projet de l'UDF pour les législatives est consultable sur http://www.udf.org/legislatives_2007/avant_projet.pdf
Le PS Sciences Po pourrait peut être y jeter un coup d'oeil.... Je ne pense pas que qu'il soit amplement modifié d'ici la présidentielle !
On ne vous en voudra pas de puisez dans un avant-projet, ne vous en faites pas !