Une leçon de démocratie

Publié le par Section socialiste de Sciences-Po

Gerges Frêche a été viré du Parti Socialiste. Le traitement de la question a révélé la démocratie du PS: Malgré les demandes rapides de renvoi, le parti a choisi de suivre les procédures, en laissant au Président de la région Languedoc-Roussillon la possibilité de se défendre. C'est en toute objectivité que la sanction a été prise, et pas sous le feu des demandes de médias. C'est également une position courageuse car Frêche occupe un poste clé dans une des fédérations socialistes les plus grandes de France.

C'est la preuve que les intérêts électoraux restent inférieurs aux idéaux, et on ne peut que s'en féliciter.

Commenter cet article

Frankystarr 28/01/2007 02:17

2 mois pour réfléchir, c'est quand même long pour des propos aussi clairsMais bon ,c'est pas ségolène qui la soutenait il ya encore 15jours?

Tonio 27/01/2007 18:09

On ne peut que se féliciter de la leçon de sang-froid et de justice interne que vient de donner le PS. En respectant à la lettre les statuts et en jugeant l'affaire à froid, le parti a rendu cette décision plus juste que si elle l'avait été dans la précipitation. C'est aussi un message fort qui est passé aujourd'hui: aucun élu du parti n'est indéboulonnable.

Bastien 27/01/2007 17:06

Cette décision honore le PS ! Elle est courageuse et elle correspond au souhait que notre section avait formulé dans une lettre adressée il y a deux mois à François Hollande.
Les valeurs que nous défendons chaque jour par notre engagement en sortent grandies.