« Contrat unique » et droit de grève : Xavier Bertrand fait reculer le candidat-ministre Sarkozy de deux cases...

Publié le par Section socialiste de Sciences-Po

La presse s’est relativement peu fait l’écho des récents « réajustements » de deux propositions phares du projet de Nicolas Sarkozy opérés par la voix de Xavier Bertrand.

 

Contrat unique : « Employeurs, tout ne sera pas possible avec Nicolas Sarkozy... »

 

Ce dernier vient d’indiquer, prenant ainsi le contre-pied de son nouveau mentor, que le fameux contrat unique promis par l’UMP ne serait plus calqué sur le contrat nouvelles embauches (CNE) mais sur un nouveau dispositif qui rappellerait un peu moins le funeste CPE.

 

La période d’essai (dites plutôt de consolidation) serait ainsi comprise entre 3 et 6 mois au lieu de 2 ans et toute rupture au cours de cette période devrait être motivée, ce qui n’est pas le cas avec le CNE (ainsi qu’avec feu le CPE). L’insécurité juridique créée par cette disposition assez ahurissante du point de vue des conventions de l’OIT et dénoncée par le MEDEF n’est pas étrangère à ce recadrage de dernière minute.

 

Malgré ces petits ajustements, on peut toujours reprocher à l’UMP à l’inverse du PS de vouloir calquer son « contrat unique » sur un contrat précaire, au rabais.

 

Et ces petits ajustements ne sont pas innocents. En filigrane apparaît un aveu qui rejoint les études publiées au sujet du CNE : ce contrat tant vanté par la droite a comporté beaucoup d’effets d’aubaine et de substitution et a abouti, au final, à un nombre de créations réelles d’emplois minime au regard du risque auquel sont exposés ses titulaires...et les employeurs qui sont assez surpris une fois condamnés devant les prud’hommes.

 

Droit de grève : déception au programme pour le lecteur assidu du Figaro

 

Le vote à bulletins secrets pour la poursuite de toute grève au bout de huit jours vient de confirmer qu’il est, au même rang que le service minimum, l’arlésienne de la droite française : on nous en parle depuis des années mais rien ne voit le jour... Tant mieux. Peut-être parce que la mise en œuvre de ces mesures s’avère bien plus compliquée qu’Ivan Rioufol ne pourrait le penser chaque vendredi dans les colonnes du quotidien préféré de la bourgeoisie française.

 

C’est dans ce sens en tout cas que va le deuxième ajustement opéré par Xavier Bertrand. La généralisation de ce vote à bulletin secrets, annoncée par Nicolas Sarkozy lors de son intronisation, attendra : elle sera finalement limitée « aux entreprises en charge d’un service public, aux universités et aux administrations ».

 

A quand la généralisation du CDI comme contrat unique et l’abandon du gadget du vote à bulletins secrets par la voix du candidat-ministre Sarkozy ? A ce rythme, on peut être optimiste...

                                                                        Bastien Taloc

Commenter cet article

nativelle 26/07/2007 08:12

Ça fait 3 ans que cela dure
Le préfet du calvados et le sous préfet de Lisieux s'en fichent royalement
Les lois sont complètement bafouées.
Le tribunal administratif donne raison à celui qui a les moyens de se payer un avocat.

TITRE : Les gens du voyage dans ma maison.


-Non respect des riverains (à leur porte, (4 à 5 mètres), des centaines de caravanes)
Pour la personne âgée de 90 ans, c’est de la spoliation, la ferme isolée est saccagée petit à petit la propriétaire est dépouillée et les élus ne bronchent pas. C’est le non respect des droits de l’homme. Elle ne veut même plus porter plainte tellement elle est écœurée.
L’agriculteur ne peut plus travailler, bâtiments cassés, obligation de bloquer toutes les entrées, bétail qui mange dans les excréments des voyageurs, etc.
L’unique locataire à l’année obligé de déménager par insécurité
Le préfet c’est débarrassé une foi de plus du problème et ne bronche pas.
Les maires de Cabourg et Varaville font comme les 3 singes, je ne vois rien, je ne dis rien et je n’entends rien.
Voila le respect de la loi en Basse Normandie.

-Non respect de l’environnement. http://cabourg.varaville.site.voila.fr/
Une ZNIEFF de type1 (devenue une décharge à ciel ouvert)
Les cours d’eau remplis d'ordures, de fioul, de javel, huile de vidange,lessive et produits en tout genre.
Lien de 2005 : http://perso.orange.fr/varaville.cabourg en août 2006/2007 c’est identique.
Je vous invite maintenant à venir vérifier à la ferme d’Osseville route de Caen à CABOURG
Pourquoi y a-t-il une DIREN en b Normandie ? On cuit le barbecue sur les Nivéoles plantes protégées et en voie de disparition, ils brulent du cuivre dessus. La CCED a fait rencaissé des herbages en zone humide, c'est strictement interdit.

-Non respect des gens du voyage (ils sont envasés dans un marais inondable.)
Les toilettes pour les gens du voyage installées par la communauté de commune CCED
http://perso.orange.fr/varaville.cabourg/cced2.jpg Quelle honte
Pas d’électrification du terrain (promise par la CCED) branchement direct au poteau
http://perso.orange.fr/varaville.cabourg/cced5.jpg Elle est ou la loi ?

Pourquoi cela vous concerne aussi ? Simplement parce que cela peut vous arriver ET LA,
Vous vous apercevrez que vous n’être pas propriétaire. Ce que vous avez gagné en travaillant toute votre vie, un Préfet, un Maire sans scrupules peut vous le reprendre avec un mépris qui n’étonne plus. Mais le pire c’est l’indifférence de tous les autres, justice, forces de l’ordre, journalistes, ministères, (qu’il soit de l’écologie ou d’ailleurs). Je vais donc continuer à envoyer ce message sans relâche. Si vous êtes écœurés comme je le suis, voila quelques responsables à qui vous pouvez faire quelques remarques, sinon faite suivre au maximum.

accueil@cc-estuairedeladives.fr Communauté de commune
mairie.varaville@wanadoo.fr Mairie de Varaville
jean-paul.henriet@cabourg.net Maire de Cabourg
directeur-cabinet@calvados.pref.gouv.fr Préfecture du Calvados


M Nativelle 14390 Cabourg
pnativ@voila.fr
06 83 95 26 91 12h30

Neel 31/01/2007 00:31

ceci dit, ajustements ou non, le programme de l'UMP reste ahurissant sur certains points. le contrat unique, par exemple, est une blague. une tres mauvaise blague, mais une blague quand meme... si le contrat de travail unique peut répondre à des attentes de clarté du droit et d'optimisation économique, le proposer tel quel serait méconnaitre non seulement la diversité des situations des salariés, mais aussi celle des entreprises. si vous avez besoin de remplacer un salarié qui s'est cassé la jambe, actuellement, vous pouvez le faire grace a un CDD. Mais si le CDD n'existe plus? gare aux recours déposés par des salariés venus faire du remplacement, et à qui on a laissé entendre qu'ils pourraeint etre embauchés; pour eviter ce genre de désagréments, il faudrait plein de clauses dans le contrat, etc. a ce moment la , on n'a plus un contrat unique mais un contrat flexible et adaptable aux besoins des entreprises. une précarisation massive, en somme.sans parler de l'interim, etcet sans parler des droits collectifs, des licenciements économiques, etc : ca m'etonnerait que le contrat unique reponde a la complexité du droit des licenciements des lors qu'existent des directives européennes sur le licenciement économique. maintien des difficultés, juridiques et financières : c'est les entreprises qui vont etre contentes... et les salariés? bah, eux, on s'en fout, non?