Un discours fondateur et historique!

Publié le par Thomas Ernoult pour la Section socialiste de Sciences-Po

    Ségolène Royal vient de terminer son discours pour son Pacte présidentiel, en direct de Villepinte.

    Un discours de 2 heures que l'on peut qualifier d'historique! Un discours équilibré qui recadre les priorités (en faveur des jeunes, des plus précaires, des Français en première ligne); un discours qui met en mouvement une gauche décomplexée qui n'a pas peur d'elle-même, ni de sa force d'imagination et d'audace!

Notre candidate a tenu bon, contre vents et marées, pour imposer son tempo: elle a eu raison! Elle a fait preuve de la constance et de la détermination d'une Chef d'État.

    Ségolène Royal a décidément trouvé sa voie/voix: elle a réussi à tenir la synthèse d'un discours politique (et parfois technique) tout en restant attaché à cette proximité qui la définit, fruit des débats participatifs; elle a réussi à faire passer l'émotion dans ce discours, littéralement habitée par cette ambition pour tous les Français, et notamment pour les jeunes générations!

    Il faut créer des cercles vertueux pour stopper le déscenseur social! Il faut dégager des marges de manoeuvres, chasser les gaspillages, cesser d'accorder des avantages fiscaux aux plus riches - avantages qui sont inefficaces et injustes!- et redonner de la confiance dans l'entreprise et aux entrepreneurs qu'il faut aider. Il faut les soutenir, a martelé notre candidate, car c'est de ces Français qui risquent, qui osent que viendront les nouveaux emplois, les nouveaux métiers, les nouveaux investissements et donc la confiance et la croissance durables retrouvées. Et qui dit emplois, qui dit investissements, dit aussi: nouveaux revenus, nouvelles recettes fiscales, hausse de la consommation, ...

    Notre candidate a eu le courage et l'impérieux esprit de responsabilité de parler, en premier lieu, de la dette et des déficits.

    Mais cela ne nous condamne pas au fatalisme; cela nous condamne (mais quel défi pour les 5 années à venir!) à l'audace, toujours plus d'audace pour traquer les injustices. Cela nous oblige aussi à débusquer dans le budget de l'État les dépenses inutiles ou les mesures et autres escroqueries financières favorisant le "moins-disant" fiscal, qui assèchent les recettes de l'État. Les petits cadeaux fiscaux faits aux 5% des Français les plus riches doivent être remis dans le pot commun au service de la majorité des Français qui souffrent depuis 5 ans de la précarité, du déscenseur social, du déclassement de leurs revenus...

    C'est un projet complet de société juste, solidaire, tournée vers le monde et en phase avec les valeurs de la gauche que vient, avec brio et talent, de nous brosser avec réalisme et conviction Ségolène Royal. Les Français ne doivent plus douter ni se laisser abuser par des éditorialistes à la solde du pouvoir.

Avec elle, une fois de plus, mettons nous en marche pour que ce pacte présidentiel infuse l'ensemble des territoires et que chacun et chacune des Français et des Françaises s'en empare. Nous avons la chef d'orchestre (et quelle chef d'orchestre!), nous avons
la partition; à nous de la mettre en musique auprès de tous les citoyens!
 
Fortes Fortuna Juvat! La fortune sourit aux audacieux!
Alors, au travail (nos ateliers du changement sont là pour ça)
et  avec le sourire!

Commenter cet article

Néel 14/02/2007 18:04

en revanche, M. Candide, rassurez vous : à part lire vos critiques betes et non étayées, on ne sait rien de vous. Et ce n'est pas un passage sur votre blog qui permet de nous éclairer. Ca sent le rance et le renfermé (comme d'autres godillots, tiens) sur "librecours" (allez, je vous fais un peu de pub...)je vous rappelle l'adresse à laquelle vous pourrez trouver les 100 propositions, celles qu'il s'agit de diffuser et de laisser infuser selon Cambadélis. Celles qui sont porteuses d'une méthode nouvelle et d'un nouvel élan pour la france. http://www.desirsdavenir.org/actions/telecharge_pacte.php

Candide 13/02/2007 18:06

On avait oublié que le PS avait aussi ses godillots

Shore 13/02/2007 04:06

C'était un grand discours. And it was short. Not boring for a discussion like that.

Christian Brugerolle 12/02/2007 03:02

Je me joins à vous pour exprimer ma joie et ma détermination. Je vous dirai comment les choses ont été ressenties dans ma section du XVIe (si eux sont touchés, alors on est bons).
Amitiés, Christian

Etienne 12/02/2007 00:06

Quelle ambiance!Un truc de dingue, je ne regrette pas de ne pu avoir de voix ce soir!
Elle a pris ses repsonsabilités, on sentait son émotion. A la fin, elle est restée pendant que l'on passait la musique "bella ciao", on sentait qu'elle était limite aux bords des larmes..