"L'éducation encore, l'éducation toujours"

Publié le par Section socialiste de Sciences-Po

- Ségolène Royal s'est engagée jeudi à Dunkerke, à rétablir les moyens pour l'Education nationale supprimés par le gouvernement et à inscrire dans la loi le plan de recrutement et de formation des enseignants annoncé dimanche dans son "pacte présidentiel".

La candidate présidentielle socialiste s'est également opposée à la construction d'un deuxième porte-avions nucléaire et a promis que la somme correspondante serait attribuée à l'éducation.

"J'ai décidé de rétablir pour la rentrée 2007, les moyens qui ont été retirés à l'école", a déclaré Ségolène Royal devant 9000 militants.

Elle a précisé qu'en cas de victoire à l'élection présidentielle, les Etats généraux de l'éducation évoqués dimanche à Villepinte seraient organisés au mois de mai prochain et qu'il permettraient de réfléchir à l'affectation de ces budgets supplémentaires.

Evoquant le futur "plan pluriannuel de pré-recrutement, de recrutement et de création d'emploi", elle a déclaré que "nous aurons voté au parlement une loi de programmation et nous stabiliserons, sur les cinq années de la législature, les moyens".

La candidate, qui a plaidé pour "l'éducation encore, l'éducation toujours, l'éducation au coeur de tout et en avant de tout", a remercié les enseignants, affirmant : "C'est grâce à vous que je suis là devant vous".

"Moi qui viens d'une famille nombreuse traditionaliste où les filles étaient destinées aux taches domestiques (...) ce sont les professeurs qui m'ont poussée, motivée, encouragée", a-t-elle ainsi déclaré.

Attaquant la droite, qui "en cinq ans a détruit 125.000 emplois de professeurs, d'aides éducateurs, de médecins scolaires et de surveillants", elle a mis en exergue les ambiguités du projet de son principal adversaire:

"Comment le candidat de l'UMP sortant peut-il être crédible en promettant des moyens nouveaux alors que c'est tout le contraire qui vient d'être fait ?", s'est-elle ainsi interrogée, dénonçant "la foire aux promesses" et "le tourbillon de la démagogie".

"Je veux une politique de l'école qui ira de la Sorbonne aux Minguettes et qui donnera la même chance à Frédéric et à Malika", a-t-elle martelé.

La candidate a rappelé différentes propositions de son pacte présidentiel, dont le soutien scolaire gratuit pour tous les élèves, précisant que les enseignants qui l'effectueront seront rémunérés et bénéficieront de locaux.

"Les moyens, nous les trouverons car quand j'entends le candidat de l'UMP demander la construction d'un deuxième porte-avions, je n'y suis pas favorable", a-t-elle déclaré.

"Si la nation est capable de dégager le coût d'un deuxième porte-avions, j'en fais ici le serment, cette marge de manoeuvre supplémentaire, cette valeur là, n'ira pas à la Défense nationale mais ira à l'Education nationale", a-t-elle ajouté.

Publié dans Education et jeunesse

Commenter cet article

Néel 16/02/2007 11:29

un petit rappel des propositions sur la politique éducative et culturelle faites par Ségolène Royal dans son pacte présidentiel : Organiser des Etats généraux des enseignants sur le mode participatif, pour améliorer leurs conditions de travail dans l’école, assurer la pleine reconnaissance de leurs missions et préparer un plan pluriannuel de recrutement des enseignants, de formation et de résorption de l’emploi précaire. Mettre en place un service public de la petite enfance et la scolarisation obligatoire dès 3 ans. Assurer la maîtrise de la langue parlée à la maternelle. Organiser le soutien scolaire gratuit pour tous les élèves grâce à des répétiteurs. Limiter à 17 le nombre d’élèves par classe en CP et en CE1 dans les ZEP et fixer la dotation aux établissements par élève en difficulté à 25% de plus que la dotation ordinaire. Réviser la carte scolaire pour supprimer les ghettos scolaires, assurer la mixité sociale et constituer des réseaux d’éducation prioritaire. Renforcer la présence adulte dans les établissements y compris, lorsque ce sera nécessaire, par la présence d’un deuxième adulte dans les classes. Implanter des classes préparatoires aux grandes écoles dans les quartiers qui en sont dépourvus. L’excellence scolaire ne doit pas être réservée aux établissements de centre ville. Créer des emplois-parents, la généralisation d’écoles des parents et des consultations de médiation familiale pour les aider à conforter leur autorité. Adopter une loi de programmation pour redonner à nos universités les moyens de l’excellence. En 5 ans, la dépense par étudiant sera portée au même niveau que la moyenne des pays de l’OCDE. Renforcer l’autonomie des universités dans le cadre national. Associer les régions à la remise à niveau des universités (bâtiments, logements étudiants…). Créer un service public d’orientation pour que les jeunes soient informés pleinement des débouchés offerts par chaque filière. Créer une allocation autonomie pour les jeunes sous condition de ressources avec un contrat pour faciliter les études et l’entrée dans la vie active. Créer une allocation autonomie pour les jeunes sous condition de ressources avec un contrat pour faciliter les études et l’entrée dans la vie active. Soutenir la création et l’emploi culturels. Inscrire l’éducation artistique et la pratique artistique à tous les niveaux de la maternelle à l’université. A cette fin, sera mis en oeuvre un plan national, avec les Régions, d’aménagement d’équipements culturels dans les universités et les lycées (salles de répétition et de spectacles, ateliers-studios, tables de montage, etc.). Les intermittents du spectacle et les élèves des écoles supérieures spécialisées pourront participer à ce mouvement en résidence d’artistes. Ces propositions me semblent celles qui sont nécessaires pour  que l'école puisse tenir ses promesses, celles d'etre un lieu ou les enfants peuvent se former, d'etre le lieu de l'égalité scolaire que promeut la tradition républicaine,  d'etre le lieu ou les enfants apprennent les bases  du calcul, de la lecture de l'histoire, mais aussi de la vuie en communauté. Elles apportent aussi une réponse aux problemes auxquels sont confrontés l'université et les étudiants. Elles sont à meme d'aider les jeunes à s'insérer dans la vie active. Enfin, ces propositions apportent un soutien clair à la promotion des activités culturelles. Je vous invite à lire le pact présidentiel (cf colonne de gauche) pour prendre ou reprendre connaissance des autres propositions de Ségolène Royal et du Parti Socialiste, puis d'en débattre autour de vous.

Mage Ivoire 16/02/2007 02:44

Les PHOTOS de Ségolène Royal en meeting à Dunkerque où elle a développé le thème de l'éducation :

http://photoroyal.canalblog.com



Alexandre Jaillon
axel.j@free.fr
06 81 01 27 96
http://photoroyal.canalblog.com

Etienne 16/02/2007 00:22

Une précision, Hollande proposait 4000 euros par personnes et par foyers, ce qui revient à taxer les 1% les plus riches de la population. C'était mauvais en terme de communication, mais l'idée en soi n'est pas choquante. Elle figure d'ailleurs dans le projet présidentiel de SR.
Mais je suis d'acc avec toi: Au PS tlm ne rend pas la vie facile a SR et c'est bien dommage.

Magalie 16/02/2007 00:12

Tiens bon Ségolène. Je te soutiens à fond ! Tu es une femme et une candidate d’une telle force intérieure qui mérite respect ! Même si le PS ne te rend pas la tâche facile. Aussi François Hollande que tu connais intimement. Veut-il flinguer ta campagne ? C’était déjà lui qui balançait, sans prévenir personne, l’affaire d’impôt pour ceux qui gagnent au-delà de 400 euros et aujourd’hui c’est encore lui qui se brouille avec Besson. Il devient un peu lourd le Hollande. Et un Besson qui se comporte comme mon fils de 2 ans…
Il te fout beaucoup de courage et je sais que tu n’en manques pas ! Bonne chance à toi !

Etienne 16/02/2007 00:10

Un très bon discours de SR et une véritable prise de position sur le financement. Il y a des priorités. Au PS on juge que l'éducation est une priorité vis à vis de la défense. C'est un choix clair et assumé.