Politique carcérale, un devoir de changement pour les socialistes

Publié le par Section socialiste de Sciences-Po

Alors que Ségolène Royal a présenté son projet le 11 février à Villepinte, à l'issue d'une campagne participative qui s'est traduite par l'organisation de plus de 5 000 débats participatifs ayant permis aux citoyens de faire remonter leurs propositions, la section PS de Sciences Po a remis aujourd'hui à son équipe une contribution d'une dizaine de pages avec pour titre « Politique carcérale, un devoir de changement pour les socialistes ».

 

Sur la base d'un diagnostic de l'état de nos prisons et des dérives actuelles de notre politique pénale, les socialistes de Sciences Po proposent de nombreuses pistes de réflexion et de réforme. Nous devons aujourd'hui décentrer la politique pénale de la solution carcérale.

 

Ces changements supposent que le Parti socialiste ait le courage d'assumer devant l'opinion les missions de la prison et se donne les moyens de ses ambitions...

 

Le travail du groupe sur les prisons a été également nourri par les conclusions du débat participatif organisé à Sciences Po le 7 février en présence d'André Vallini et de Clémence Patureau, présidente du GENEPI.

Télécharger notre contribution

Retrouvez un compte rendu du débat participatif sur les prison, sur lapeniche

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Etienne 21/02/2007 20:32

Merci pour le compliment. J'ai mis sur la colonne de droite notre contribution?

Ségonaute 21/02/2007 01:26

Bonjour et bravo pour ce blog!
--> Laissez des com' sur le mien: http://iletaitunefoislapresidentielle.unblog.fr/
Vous y trouverez les amis de Sarko, l'arnaque du travaillez plus, etc...

Magalie 20/02/2007 17:32

Chers amis, allez voter sur lemonde.fr (en bas à droite) sur la prestation de Ségolène Royal hier sur TF1. Soyez nombreux à le faire !

blaise, section ENS PAris 20/02/2007 16:59

moi j'aimais bien la photo ! ça paraissait vécu, du genre "bastien, qui sort juste de trois mois d'emprisonnement dans le quartier de haute sécurité de X..., témoigne sur les conditions épouvantables dans lesquelles les jeunes administrateurs sont traités au ministère de l'intérieur" ..; sans cohérence, naturellemnet, mais l'ambiance y était Amitiés à tous

Bastien 20/02/2007 16:30

je te rappelle que j'ai déjà mis une photo sur le trombi, nettement plus flatteuse que celle-ci à mon avis ;)