Du traitement médiatique, encore et toujours.

Publié le par Section socialiste de Sciences-Po

5. C'est le nombre d'articles différents rédigés en une journée par le site Internet du Monde, pour commenter le départ de M. Besson de l'équipe de campagne de Ségolène Royal. C'était, il est vrai, l'un des événements les plus cruciaux de ces dernières années. On se demande même pourquoi Lemonde.fr n'a pas créer une édition spéciale sur ce sujet, étant donné qu'il avait suffisamment d'articles pour pouvoir le faire...

 

En revanche, personne n'a semblé à s'intéresser à la mise à l'écart de Nadine Morano, exclue du comité de campagne de Nicolas Sarkozy. Certes, la vie de Nadine Morano n'est certainement pas très intéressante, et ne mérite pas cinq articles dans un journal. Mais il était quand même intéressant de faire remarquer ce détail troublant: La presse ne relaye pas de la même façon un même événement qui survient dans les deux camps.

 

Deux poids, deux mesures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bastien 22/02/2007 09:55

Etienne,
ce serait indécent, on va supprimer notre blog si je balance son surnom à l'UMP. Bon allez, on la surnomme "l'autoroute", allez deviner pourquoi !
 

Etienne 21/02/2007 22:02

en fait Bastien tu n'as pas encore expliqué quel était le surnom de cette députée...

Elsa 20/02/2007 23:06

Vrai, mais quand même gardons un peu de respect pour les journalistes et pour la presse qui n'est pas QUE le joujou des grands patrons, faut pas exagérer^^
 
mais merci etienne pour cette info, j'avais zappé cette histoire avec nadine murano

Etienne 20/02/2007 17:36

Bah oui, mais le truc c'est que les médias qui ont fait Sarko refuse de le défaire puisque les grands patrons sont amis avec lui.

Matthieu 20/02/2007 17:05

ce qui a été fait par les médias peut etre défait par les médias