Commenter l'édito

Publié le par Section socialiste de Sciences-Po

Laissez vos commentaire sur l'édito dans les commentaires de cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jacky DEVAUX 06/03/2007 21:05

A propos des hypocrites du MEDEF, qui non seulement exploitent les salariés, mais en plus nous prennent pour des imbéciles, incapables que nous serions de juger la réalité des faits…
 

Ci-dessous quelques commentaires, que j’ai déposé à propos de Plan de Campagne, suite aux encouragements « intéressés » du patronat, du coup de main pas catholique donné aux salariés concernés, par une instance patronale, qui contrairement à ce qu’elle affirme ne manque pas d’air…   
 

Expéditeur Jacky DEVAUX, alias REDRESSEUR DE TORTS.Je suis un citoyen ordinaire, chômeur à l'instant, qui soutient totalement votre combat...De mon point de vue, les salariés devraient avoir le droit de travailler, week end, dimanches et jours fériés, si leurs employeurs sont dans des activités qui le nécessitent...Avec toutefois des conditions à cela, dont 2 impératives:- que ce ne soit pas une obligation, mais un volontariat.- que les conditions de rémunérations soient largement majorées.Maintenant, que le patronat, le MEDEF, avec à sa tête "Madame je sais tout", récupère votre mouvement légitime, en profitant au passage pour taper sur la CGT (les syndicats ne sont pas particulièrement ma tasse de thé, ils ne sont pas bons dans leurs actions pour défendre les salariés, néanmoins heureusement qu'ils sont là !!!), est fort de café...Alors que les profits n'ont jamais été aussi élevés, on annonce partout des plans sociaux, je pense que cela va continuer, notamment dans le secteur automobile ...Comment le MEDEF ose t'il vous soutenir, en arguant que vous allez perdre 300 euros, ou plus, qui correspondent à une dépense de ceci ou de cela, alors qu'il manoeuvre officiellement pour obtenir la baisse des charges patronales, officieusement pour la déréglementation du SMIC, alors qu'en arrière plan il souhaite que le SMIC baisse, ou qu'il n'y ait plus de SMIC du tout...Bien sur que le patronat souhaite que vous travailliez le dimanche, pour ses amis qui vous emploient, mais pour des clopinettes...Si nous n'y prenez pas garde, ce n'est pas de 300 euros supplémentaires qu'il sera question, 300 euros seront votre salaire total, pour des emplois à temps partiels "speedant", comme c'est le cas dans certains types d'enseignes venus d'outre manche, dénoncés pour d'autres raisons, par le sympathique moustachu du LARZAC...En conclusion, assez de ces "ténardiers" qui veulent se faire passer pour de bons samaritains... Que ce grand patronat, que ce MEDEF, se contente de nous exploiter, de déguster son caviar, qu'il ne nous prenne pas en plus pour des imbéciles, incapable de les voir avancer avec leurs faux nez, qu’il n’espère qu’en plus nous l’aimions...
 


Rédigé par: Jacky DEVAUX | le 27 février 2007 à 12:41


 

 Expéditeur: Jacky DEVAUX alias REDRESSEUR - DE -TORTS Mail:jacky.devaux067@ orange.fr  - Gsm : 06 21 20 04 11
 

En réponse au commentaire de Pierre Louis ROUGNY, Chef d'Entreprise, publié le 28/02/03.
 

 
 

Monsieur,
 


Même si ce n’est pas le plus important, loin de là, à 53ans révolus, ce n’est pas d’un stage, même au MEDEF, dont j’ai la nécessité…


 


Pour ma part, je ne suis pas contre les patrons, bien au contraire, ni les gros encore moins les petits, seulement contre ceux qui ne sont pas sincères…Force est de constater, que depuis une trentaine d’années que je travaille, j’en ai rarement rencontré qui l’étaient…


 


Certes les grosses entreprises, règlent de grosses « cotisations », ce sont elles aussi qui se sont goinfrées la majorité des 65 milliards d’euros d’aides de l’état…


 


Pauvres patrons que vous plaignez, dans quelques jours va sortir un livre sur l’argent que prennent les grands patrons, cela vous donnera l’occasion de calculer, ce que représente en années de SMIC, les 81 millions d’euros, que réclame ZACHARIAS à son ancien groupe VINCI…


 


Quant à votre Robin des Bois en jupons (Laurence PARISOT), la comparaison me semble particulièrement inappropriée…Si je me rappelle bien mes classiques d’enfant, ce héros était le défenseur des pauvres et des opprimés, il avait l’âme aussi pure que sa flèche était précise…Il y a beaucoup à dire sur l’ouvrage « BLANC » de madame PARISOT, si personne ne s’en charge, peut être que je m’y collerai…En attendant, quand je lis qu’elle affirme que le patronat est pour un syndicalisme fort, cela me fait le même effet, que quand j’entends Monsieur SARKOZY faire référence à BLUM et à JAURES, ce n’est plus de la langue de bois, il n’existe pas de terme assez fort…Elle oublie cette grande patronne, que le net, ne sert pas qu’à taper sur les syndicats, en particulier la CGT , on y trouve aussi, des articles éloquents sur sa façon de traiter les syndicalistes dans son entreprise OPTIMUM SA…Pour ma part je pense, que se servir de ses relations, pour obtenir l’autorisation du Ministère du travail, pour licencier un travailleur protégé par son statut de syndicaliste, fait qu’elle a plus le profil du Shérif de Nottingham que de Robin des Bois… A moins qu’elle aussi, comme d’autre, elle ait changé, je n’y crois pas une seconde, ni pour l’un ni pour l’autre…


 


 


En conclusion, les salariés ne doivent pas se tromper de cibles, ne doivent pas se laisser berner par les pseudos soutiens  du MEDEF, diviser pour régner, c’est ce qu’il veulent faire en soutenant PLAN DE CAMPAGNE, il ne faut surtout pas leur fournir les cordes pour nous flageller…
 


 
 

Commentaire n° 17 posté par: Jacky DEVAUX le 05/03/2007 - 10:26:20
 


 

Jacky DEVAUX 06/03/2007 21:03

A propos des hypocrites du MEDEF, qui non seulement exploitent les salariés, mais en plus nous prennent pour des imbéciles, incapables que nous serions de juger la réalité des faits…
 

Ci-dessous quelques commentaires, que j’ai déposé à propos de Plan de Campagne, suite aux encouragements « intéressés » du patronat, du coup de main pas catholique donné aux salariés concernés, par une instance patronale, qui contrairement à ce qu’elle affirme ne manque pas d’air…   
 

Expéditeur Jacky DEVAUX, alias REDRESSEUR DE TORTS.Je suis un citoyen ordinaire, chômeur à l'instant, qui soutient totalement votre combat...De mon point de vue, les salariés devraient avoir le droit de travailler, week end, dimanches et jours fériés, si leurs employeurs sont dans des activités qui le nécessitent...Avec toutefois des conditions à cela, dont 2 impératives:- que ce ne soit pas une obligation, mais un volontariat.- que les conditions de rémunérations soient largement majorées.Maintenant, que le patronat, le MEDEF, avec à sa tête "Madame je sais tout", récupère votre mouvement légitime, en profitant au passage pour taper sur la CGT (les syndicats ne sont pas particulièrement ma tasse de thé, ils ne sont pas bons dans leurs actions pour défendre les salariés, néanmoins heureusement qu'ils sont là !!!), est fort de café...Alors que les profits n'ont jamais été aussi élevés, on annonce partout des plans sociaux, je pense que cela va continuer, notamment dans le secteur automobile ...Comment le MEDEF ose t'il vous soutenir, en arguant que vous allez perdre 300 euros, ou plus, qui correspondent à une dépense de ceci ou de cela, alors qu'il manoeuvre officiellement pour obtenir la baisse des charges patronales, officieusement pour la déréglementation du SMIC, alors qu'en arrière plan il souhaite que le SMIC baisse, ou qu'il n'y ait plus de SMIC du tout...Bien sur que le patronat souhaite que vous travailliez le dimanche, pour ses amis qui vous emploient, mais pour des clopinettes...Si nous n'y prenez pas garde, ce n'est pas de 300 euros supplémentaires qu'il sera question, 300 euros seront votre salaire total, pour des emplois à temps partiels "speedant", comme c'est le cas dans certains types d'enseignes venus d'outre manche, dénoncés pour d'autres raisons, par le sympathique moustachu du LARZAC...En conclusion, assez de ces "ténardiers" qui veulent se faire passer pour de bons samaritains... Que ce grand patronat, que ce MEDEF, se contente de nous exploiter, de déguster son caviar, qu'il ne nous prenne pas en plus pour des imbéciles, incapable de les voir avancer avec leurs faux nez, qu’il n’espère qu’en plus nous l’aimions...
 


Rédigé par: Jacky DEVAUX | le 27 février 2007 à 12:41


 

 Expéditeur: Jacky DEVAUX alias REDRESSEUR - DE -TORTS Mail:jacky.devaux067@ orange.fr  - Gsm : 06 21 20 04 11
 

En réponse au commentaire de Pierre Louis ROUGNY, Chef d'Entreprise, publié le 28/02/03.
 

 
 

Monsieur,
 


Même si ce n’est pas le plus important, loin de là, à 53ans révolus, ce n’est pas d’un stage, même au MEDEF, dont j’ai la nécessité…


 


Pour ma part, je ne suis pas contre les patrons, bien au contraire, ni les gros encore moins les petits, seulement contre ceux qui ne sont pas sincères…Force est de constater, que depuis une trentaine d’années que je travaille, j’en ai rarement rencontré qui l’étaient…


 


Certes les grosses entreprises, règlent de grosses « cotisations », ce sont elles aussi qui se sont goinfrées la majorité des 65 milliards d’euros d’aides de l’état…


 


Pauvres patrons que vous plaignez, dans quelques jours va sortir un livre sur l’argent que prennent les grands patrons, cela vous donnera l’occasion de calculer, ce que représente en années de SMIC, les 81 millions d’euros, que réclame ZACHARIAS à son ancien groupe VINCI…


 


Quant à votre Robin des Bois en jupons (Laurence PARISOT), la comparaison me semble particulièrement inappropriée…Si je me rappelle bien mes classiques d’enfant, ce héros était le défenseur des pauvres et des opprimés, il avait l’âme aussi pure que sa flèche était précise…Il y a beaucoup à dire sur l’ouvrage « BLANC » de madame PARISOT, si personne ne s’en charge, peut être que je m’y collerai…En attendant, quand je lis qu’elle affirme que le patronat est pour un syndicalisme fort, cela me fait le même effet, que quand j’entends Monsieur SARKOZY faire référence à BLUM et à JAURES, ce n’est plus de la langue de bois, il n’existe pas de terme assez fort…Elle oublie cette grande patronne, que le net, ne sert pas qu’à taper sur les syndicats, en particulier la CGT , on y trouve aussi, des articles éloquents sur sa façon de traiter les syndicalistes dans son entreprise OPTIMUM SA…Pour ma part je pense, que se servir de ses relations, pour obtenir l’autorisation du Ministère du travail, pour licencier un travailleur protégé par son statut de syndicaliste, fait qu’elle a plus le profil du Shérif de Nottingham que de Robin des Bois… A moins qu’elle aussi, comme d’autre, elle ait changé, je n’y crois pas une seconde, ni pour l’un ni pour l’autre…


 


 


En conclusion, les salariés ne doivent pas se tromper de cibles, ne doivent pas se laisser berner par les pseudos soutiens  du MEDEF, diviser pour régner, c’est ce qu’il veulent faire en soutenant PLAN DE CAMPAGNE, il ne faut surtout pas leur fournir les cordes pour nous flageller…
 


 
 

Commentaire n° 17 posté par: Jacky DEVAUX le 05/03/2007 - 10:26:20
 


 

Bastien 05/03/2007 18:08

Merci pour les mots croisés à l'UMP Sciences Po dans le dernier numéro de son journal ;)
L'heureux gagnant profitera d'une option "test ADN" en cas de vol de scooter ;)

bruno 05/03/2007 15:47

Une réponse dans les dernières pages du journal de l'UMP Sciences-po (umpsciencespo.hautetfort.com)http://umpsciencespo.hautetfort.com/list/parlons-en_le_journal_de_l_ump_sciences-po/journal_ump_sciences-po_parlons-en_-_mars_pdf.htmlCiao

blaise 02/03/2007 16:05

merci Etienne pour ce bel édito.. Je vous conseille aussi la fine analyse de Gérard Noiriel sur cette mobilisation du passé et notamment du passé des luttes socialites et des grands noms de notre parti par NS : http://cvuh.free.fr/index.html