L'affaire Besson

Publié le par Section socialiste de Sciences-Po

Car c'est désormais une affaire, avec beaucoup de manipulation. Besson a annoncé ce matin qu'il quittait le PS et qu'il n'hésiterait pas à rejoindre un autre parti, car "c'est un homme libre".

Quelles sont vos impressions concernant cette affaire? Laissez vos commentaires.

Commenter cet article

MOI 24/04/2007 16:20

salut à tous!
je crois que besson a eu raison et a fait preuve d\\\'un grand courage politique. Il n\\\'allait tout de même pas continuer à se faire insulter par une INCOMPETENTE, lui si brillant.
Alors, vive l\\\'UMP les gars!!...j\\\'espère que la moutarde ne sera pas trop épicée!!!...curieux comme ville de ralliement...
Décidément, certains ne meurent jamais en politique...
PRONOSTIQUE pour le 2ème tour: Sarko: 54% et Ségo: 46%.
Bonne éléction à tous!

Etienne 21/02/2007 20:39

C'est vrai que je suis partagé. Je suis furieux contre lui, et à la fois je suis sur qu'il est peut-être un peu sincère. 
Il faudra voir s'il y aura ou pas de la récupération par ailleurs. C'est vrai aussi que toutes ces critiques n'étaient pas fausses. Maintenant, il fait perdre son camp. On voir que ses idéaux, il est capable de les mettre de côté...

Val 21/02/2007 19:49

Heureusement qu'il est parti s'il n'est même pas sûr de voter pour Ségo le 22 avril ! (cf. Le Grand Journal de Denisot)

John_G 21/02/2007 15:24





Franchement, là ça devient carrément craignos ! Non mais pour qui se prend-il. Désolé chers camarades mais il est au final très jospiniste dans son comportement... je quitte définitivement la vie politique sans vraiment la quitter, et je conserve une rancune et une capacité de nuisance ! Je ne sais pas ce que Menucci ou autres lui ont fait mais comme tu le dis Adrien, je trouve vraiment déplorable qu'il médiatise autant cette affaire, qui est somme toute ridicule. Morano, qui s'est pris une belle volée de Sarko, semble moins susceptible, mais du coup on en parle moins !J'espère en tout cas vraiment qu'il s'arrêtera là.
 



 Eric Besson (PS) "va réfléchir" s'il votera ou non Royal à la présidentielle


 






FRFR
FRS0322 40322 /AFP-AL52
PARIS, 21 fév 2007 (AFP) - Eric Besson, qui a démissionné mercredi du PS, a indiqué qu'il "allait réfléchir" pour savoir s'il votera ou non en faveur de Ségolène Royal pour la présidentielle.
Interrogé lors d'une conférence de presse, sur son vote le 22 avril, le député de la Drôme a répondu : je vais y réfléchir, j'ai le temps maintenant".
"J'essayerai de continuer de participer au débat national", a-t-il dit.
Eric Besson, qui avait déjà démissionné le 14 février de son poste de secrétaire national du PS, a déclaré que depuis il "n'avait pas fait d'offre de service et pas reçu de propositions de la part de Nicolas Sarkozy ou François Bayrou". "Je les respecte l'un et l'autre", a-t-il dit.
Dénonçant des "bugs manifestes" dans la campagne de Mme Royal, il jugé que "l'amateurisme n'était pas de mise", en citant l'exemple de la politique énergétique.
"Je n'ai jamais quitté un navire en difficulté. Au demeurant, je ne sais pas si le navire est en difficulté. Il y a des difficultés de campagne, mais l'idée que le navire s'échouerait à la fin ne paraît absolument pas acquise", a-t-il poursuivi.
Bien qu'ayant "une vision complexe, mitigée de ce que représente Ségolène Royal", M. Besson a affirmé "ne pas sous-estimer" les qualités de la candidate socialiste, notamment sa "combativité".
"Rien ne dit qu'elle n'aura pas les ressources internes pour surmonter les difficultés qu'elle est en train de connaître", a conclu Eric Besson.
Il a confirmé qu'il ne se représenterait pas aux législatives dans la Drôme parce qu'il ne "voulait, ni ne pouvait" faire campagne contre ses "amis et les militants" PS.
"Je vais me consacrer à mon mandat de maire (de Donzère, Drôme, ndlr) et après, comme on dit chez moi, Inch' Allah", a affirmé M. Besson, qui est né au Maroc.
bbm/sm/db/cb
AFP 211216 FEV 07



Bastien 21/02/2007 15:22

Je partage ton propos Adrien. Je viens de lire sa lettre aux journalistes en détail et je l'ai trouvé tout de même touchante et, je le pense, sincère.
Il soulève tout de même des dysfonctionnements que n'ignorons pas et qui seront résolus cette semaine je l'espère.