"Halte au n'importe quoi!": Royal à l'offensive

Publié le par Section socialiste de Sciences-Po

Envoyé spécial, Rennes.
  
    Hier en meeting à Rennes devant plus de 15 000 Français et Françaises venus de tous les départements du Grand Ouest (nota: 40 cars n'ont pas pu accéder au site du Parc des Expos Rennes-Saint Jacques, bloqués dans les embouteillages), Ségolène Royal s'est montrée offensive et pugnace comme à son habitude.

    Il faut noter que pour la première fois, elle a nettement dénoncé le bilan calamiteux du candidat-sortant de l'UMP (hausse des violences sur les personnes, déficit du commerce extérieur en hausse, croissance molle, prélèvements obligatoires en hausse!) et ses mensonges: "Halte là! Halte à la démagogie, au clientélisme! Halte au n'importe quoi!" a-t-elle lancé avec force.

Elle a également pointé la faiblesse du candidat de l'UDF qui brouille les pistes mais a toujours voté à droite, n'a appartenu qu'à des gouvernements de droite... "Lui n'a pas de problème de chiffrage puisqu'il n'a pas de projet!"

    Ségolène Royal a ensuite explicité sa démarche: "notre chemin, (...) c'est le bon!". Elle a également détaillé sa vision de l'entreprise, placée au coeur d'un rapport gagnant-gagnant. Il faut aussi rajouter que sur la question du financement, Ségolène Royal a été très claire: "ce ne sont pas des dépenses, ce sont des investissements!". Il ne faut pas voir les coûts à court terme mais dans une logique d'investissements productifs à long terme, de "cercles vertueux".

Devant une salle debout, elle a conclu: "Mon équipe de campagne, c'est vous! J'ai besoin de vous! (...) Vous êtes mes porte-paroles!".

    La dynamique est lancée. Rennes, après TF1, était la première étape de la course vers la victoire!
Sur la route du retour, les radios annonçaient le dernier sondage CSA: la candidate socialiste dépassait Nicolas Sarkozy au premier tour et réduisait l'écart au second tour (49 Vs. 51%).
    Il faut être prudent mais ces jours derniers, l'espoir a changé de camp et rejoint celui du changement profond.

Une heure avant le début du meeting: une salle déjà comble!... et tous les cars ne sont pas encore là!
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Elsa 23/02/2007 17:08

J'en reviens pas que je suis en train de faire de la pub pour UDB :
 
http://www.udb-bzh.net/article.php3?id_article=402

Bastien 22/02/2007 17:28

Ne sors pas trop souvent Elsa, on va croire qu'on pratique la censure au PS Sciences Po ;)
Je reconnais que c'est moi et non thomas qui ai pris tes propos sur la bretagne à gauche pour de l'ironie, j'ai encore une maitrise imparfaite des codes...
Qu'a dit l'UDB ? ça m'intéresse. Ce fil de discussion devient vraiment britano-breton... ;) Même au sein de la section il y a une communauté sur un mode britano-parnasien. Les Bretons sont partout et c'est tant mieux !

Elsa 22/02/2007 16:51

Thomas --> mouton noir et rabat-joie toi-même^^ C'était même pas ironique, j'étais contente de dire "bretagne, terre de gauche"^^
Justement sur la régionalisation, Ségolène Royal est épinglée par UDB (Union Démocratique Bretonne) dans Ouest-France d'hier^^ Bon ok je re-sors

Thomas 21/02/2007 23:23

pour l'ambiance, j'étais pas du bon côté ... :) je vais pas raconter ma vie privée sur le blog mais étant accompagné d'une "non-jeune" socialiste, j'ai du m"éloigner du carré jeune ...mais je précise que la vidéo est prise presque 1h15 avant l'arrivée de SR...

Etienne 21/02/2007 22:45

pas le blig, le blog ;)