Le recours au bestiaire pour nommer les grandes figures du PS: Volonté de discréditer la gauche?

Publié le par Section socialiste de Sciences-Po

Invité du 13h de France 2, pour débattre avec Philippe Tesson, le professeur d'Institution Politique pour les 1ères années à Sciences Po, Olivier Duhamel, s'est insurgé contre la présentatrice qui ne cessait de rapeller que Royal avait fait revenir "les éléphants". On notera que, pour bien des sites web de droite - formation politique de Sciences Po comprises - cette bestialisation revient souvent.

 

Quelques extraits de l'intervention d'Olivier Duhamel

 

"C'est une manière de disqualifier et d'agglomérer des personalités qui existent, qui ont leur histoire, qui ont leur avenir, qui ont leur mot à dire [...] Jospin, ce n'est pas la même chose que Strauss-Kahn, qui n'est pas la même chose que Martine Aubry, qui n'est pas la même chose que Laurent Fabius. Il n'y a aucune raison de les mettre comme ça dans un espèce de grossier bestiaire."

 

"Encore une fois, c'est le deux poids deux mesures. Personne ne dit les "chameaux" quand on parle du retour de tel ou tel UMP [...] on n'a pas recours au bestiaire. Et puis on dit: "Formidable, Nicolas Sarkozy a fait l'unanimité de son camp"

 

- C Laborde: En même temps Lionel Jospin n'avait pas marqué un enthousiasme fou à l'idée de soutenir Ségolène Royal.

 

" Mais est-ce que Alain Juppé avait marqué un ethousiasme fou à soutenir Nicolas Sarkozy? Evidemment que NON! La droite dispose de plusieurs tendances, personalités, talents, et c'est la même chose au parti socialiste. [...] Tant mieux pour la démocratie"

 

Retrouvez l'interview de Duhamel, après 21minutes dans le journal de 13h de France 2

Commenter cet article

Pierre CUEVAS 17/04/2007 07:00

j'imagine bien que ce commentaire ira au panier comme le précedent... par le "modérateur" , dans lequel je me permettais de faire une commentaire, pourtant très poli, mais contraire à l'idée générale du site  ...
Bravo la démocratie...

Pierre CUEVAS 16/04/2007 08:36

c'est peu bizarre, non ?  dans un sujet où l'on parle de terme discréditant une catégorie de personnes, de lire :
Val et Etienne,
Je propose qq noms pour l'UMP (pour MAM, Pecresse, Rachida machin chose et Xavier Bertrand)
et quand je dis bizarre ... je devrais dire choquant ...
surtout venant d'élephanteaux ...

Etienne 24/02/2007 19:32

Ah voilà un nouveau sondage.
Ségo est a 49,5
On remonte, on remonte.

Etienne 24/02/2007 17:27

J'imagine qu'il y a une différence entre une phrase d'un militant, et une réappropriation du terme par les journalistes, pour regrouper dans un même groupe des personnes que l'on veut faire passer pour ringards, anciens, etc..
Mais par exemple, Gerard Collomb, Bertrand Delanoe ou Dominique Strauss-Kahn sont très jeunes en politique
Va demander à la population ce qu'elle pense des "éléphants socialistes". Si jamais tu as une seule réponse positive, bravo! C'st quelque chose de très discréditant.
@Val: Oui j'ai noté que quand Ségo allait mal, on avait un sondage tous les jours ou tous les deux jours, et que désormais, on n'en a presque plus depuis une semaine, alors même que Sarko baissait et Royal remontait. Je trouve ça vraiment étrange.

xavier 24/02/2007 17:22

"L'expression remonte à 1973, lorsque, au congrès de Grenoble, un militant aurait dit à un journaliste : « voilà les éléphants qui vont se réunir », alors que d'anciens ténors de la SFIO s'apprêtait à se réunir"
selon wikipedia ( donc sujet à caution)
et puis il me semble que l'expression est très en vogue dans les rangs mêmes du PS (par commodité sans doute, mais enfin c'est un fait)...