pour une campagne positive :-S

Publié le par Section socialiste de Sciences-Po

Parce que le dimanche, on se détend, et parce que le rédacteur a besoin d'un changement d'ambiance, il vous propose un petit lien amusant : http://www.petites-phrases.com/.
Sur ce site très constructif, vous trouverez plein de phrases plus ou moins gentilles et plus ou moins inspirées des candidats et de leurs partisans. Vous trouverez aussi un "générateur d'attaques ad hominem".

Des exemples de ce que ça peut donner? Bon, ok, si vous insistez. Mais attention, les propos qui vont être rapportés ici n'engagent que leur auteur, soit un serveur informatique perdu quelque part je ne sais trop où...

Ca dépote - parfois ça tombe juste, parfois ça n'a tellement aucun sens qu'on se dit que ça en serait presque crédible. La preuve (les phrases citées n'ont pas été retouchées!) :

- Ségolène Royal, suite à sa provocation imbécile accusant des fonctionnaires, trahit sans l'ombre d'un doute son goût pour le marché tout-puissant.

- François Bayrou, par son discours populiste ciblée contre des tenants de la doxa sociale-blairiste, nous montre de manière criante sa faculté à verser dans le politiquement correct.

- Nicolas Sarkozy, à cause de son apostrophe méprisable de rejet de citoyens français issus de l’immigration, nous montre une fois de plus son utilisation propagandaire de la liberté d’expression

Après cette parenthèse "populiste, imbécile et méprisable", nous reprendrons, si vous le voulez bien, notre travail d'analyse et de débat. Dans la joie et la bonne humeur, avec la satisfaction d'avoir insufflé un souffle nouveau à cette campagne présidentielle :-)

Commenter cet article

Néel 13/03/2007 15:14

Chirac : une sortie d'homme de gouvernement, ok, n'empeche... (on sait tres bien qu'il fera un appel, et DDV a d'ailleurs accepté de se rallier, et vu qu'il est "le nouveau meilleur d'entre nous"...)
Jordan : tu m'en vois ravi. Je pense que tu pourras meme trouver des éléments positifs pour voter Royal ;-)
présence de bayrou au gouvernement si royal gagne : presque tout dépendra des législatives.

jordan 13/03/2007 12:30

Finalement je pense que je vais voter pour Ségolène après de longues hésitations. Les idées des deux candidats m’intéressent autant et c’est je l’admet le programme de Bayrou est flou. Je pense qu'il peut être très intéressant d'avoir un gouvernement de centre gauche ou social démocrate avec Bayrou qui au second tour va reporter ses voix sur Ségolène (enfin je l'espère au vue de efforts des l'UDF pour se démarquer de L'UMP). Et je crois aussi que si Ségolène est au second tour, les gens qui ont voté pour des partis d'extrême gauche auront moins de problème à voter pour Ségolène que pour Bayrou. Je crois que Bayrou aurait du mal à gagner contre sarko car le report des voix de gauche sur Bayrou risque de ne pas ce faire et donc une partie des gens de gauche risque de ne pas voter ou de voter blanc au second tour. Ce qui est dangereux pour battre sarko.

@: Etienne je m'excuse mais je crois que je te paraphrase un peu

J'ai une question: dans l'optique actuelle si Ségolène finalement gagne le second tour, croyez qu’elle peut nommer Bayrou premier ministre, ou qu'il se retrouive au gourvernement tout simplement ?
 

Val 13/03/2007 09:14

@ Néel: Je crois que c'était pas prévu pour tout de suite le soutien à Srakozy, parce que Chirac voulait faire une sortie en grand homme d'Etat, qui a aidé tous les Français à chaque instant, en sauvegardant les valeurs républicaines etc. Et c'est seulement plus tard qu'il dira pour Sarko.

Etienne 13/03/2007 00:23

Ce qui est clair avec la campagne de Bayrou, c'est que si le 2nd tour oppose Royal à Sarkozy, le report de voix ne sera pas aussi fort qu'il a l'habitude d'être pour la droite. En un sens, Bayrou peut être utile au PS, en allant chercher des électeurs à Sarko, et en les gauchisant. La transition Bayrou-Royal est pas trop dure.
Alors qu'il y a une vraie "rupture" entre Bayrou et Sarko, et je ne suis pas sur que Bayrou puisse faire une transition pour les électeurs de gauche en les ammenant à voter Sarko. Il est trop loin, à droite, très loin 

Néel 12/03/2007 20:29

je rajoute une phrase : "Chirac, apres son allocution exagérée dhier soir, nous confirme son statut de "bete politique", mais aussi ses désaccords avec Sarkozy pour qui il n'appelle pas a voter". Sur le 1er et second tour : en grande partie d'accord avec jordan