Majorité pénale à 16 ans: L'argument bidon de Nicolas Sarkozy

Publié le par Section socialiste de Sciences-Po

Le candidat de l’UMP, Nicolas Sarkozy semble avoir une drôle de conception de la justice. Interrogé sur la majorité pénale des mineurs, à 16 ans, il a répondu ceci :

 

« Est-ce que vous pensez vraiment que la femme qui a été brûlée vive dans un bus à Marseille en a quelque chose à faire que son agresseur soit un mineur de 16 ans» ?

 

Cette phrase est très révélatrice de la méthode de Nicolas Sarkozy. Il s’appuie sur la compassion – qui n’en n’aurait pas après l’événement tragique qui est survenu? – pour faire passer une mesure absolument contraire à la vision républicaine de la justice.

 

En effet, en France, la justice est neutre, et elle ne se place du point de vue de la victime. Evidemment, si une personne meurt dans un accident de voiture ou est assassinée, la peine sera la même pour la famille, la personne sera bien morte. Evidemment, si une personne est agressée, que ce soit par un mineur de 12 ans, 16 ans ou par un adulte, l’agression aura toujours été faite, et la conséquence pour la victime sera la même.

 

Si l’on continue plus loin se raisonnement qui consiste à se placer du point de vue de la victime pour déterminer les sanctions, alors il faut rétablir la peine de mort. Parce que les proches d’une personne assassinée jugeraient souvent légitime la condamnation à mort du meurtrier. Et il ne s’agit pas ici de les critiquer : On ne sait pas comment l’on réagirait si l’on se trouvait dans leur position.

 

Mais justement, la justice française n’est pas dans cette situation. Elle est neutre, et regarde à la fois le point de vue de l’agresseur et de l’agressé avant de déterminer une sanction. Remettre en cause ce principe comme le sous-entend Nicolas Sarkozy dans sa réponse est anti-républicain.

 

Pourquoi est-ce idiot de mettre en place une majorité pénale à 16 ans ? Parce qu’un mineur n’a pas fini son évolution, il n'est pas encore complètement conscient de la conséquences de ses actes. Prenons par exemple Patrick Devedjian ou Alain Madelin. Ils ont tous les deux été membres d’Occident, le groupuscule d’extrême droite, dans leur jeunesse, dont on sait que les membres frappaient les communistes ou autres « gauchistes ». Il ne s’agit pas de faire ici le procès de ses deux hommes. Simplement, si la loi que défend Nicolas Sarkozy avait été mise en place à l’époque, alors Patrick Devedjian et Alain Madelin auraient probablement fait de la prison. Comme plus des deux tiers des mineurs qui vont en prison, ils auraient peut-être été récidivistes, seraient retournés en prison, et auraient fini par tomber dans la spirale de désocialisation dont on se sort très difficilement. C’eut quand même été bête que la France soit privée de deux hommes politiques aussi brillants (^^).

 

 

Etienne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Thibaut 25/01/2008 18:26

Ce que vous n'avez pas compris (encore une fois) c'est que Monsieur Sarkosy se met du côté de la victime car c'est une victime, que serait la justice si vous étiez au pouvoir? Elle donnerait de l'argent aux criminels et metterait des amendes aux victimes? Puisque, après tout, les victimes sont toutes des petits bourges et les criminels sont en situation difficile et son jaloux des riches, ça rééquilibrerait tout n'est ce pas? Heuresement que tout le monde n'est pas aussi manichéiste que vous, je ne dis pas que monsieur sarkozy est un ange mais tout de même! N'avez vous aucunes rancoeur contre les criminels?

Val 19/03/2007 09:18

@ dechaume: Alors le travail a 14 ans, je trouve ça très dangereux. A 14 ans, à part le foot et les jeux, il n'y avait pas grand chose qui m'intéressait. Ma soeur a 14 ans et à cet âge, ce n'est pas possible de savoir déjà ce que l'on veut faire de sa vie. 14 ans, surtout pour ceux qui sont en retard, ça veut dire s'arrêter avant la 4e. Pour se construire un minimum, acquérir les bases minimales, je pense que 16 ans est la limite. Maintenant, il faudrait peut être développer des stages de découverte plus longs pour ceux qui vont s'arrêter très vite. Mais choisir à 14 ans ce que l'on va faire toute sa vie, en quittant définitivement l'école, je ne pense pas que ce soit une bonne solution. Si vous vous retrouvez au chômage sans diplômes, la vie ne va pas être facile.
@ lafoy: C'est facile ça, les bons préjugés, "vous êtes dans une école, vous êtes riches, vous êtes déconnectés de la réalité". Tu ne nous connais pas, tu ne sais pas d'où nous venons, où nous allons, qui nous sommes...

dechaume 19/03/2007 07:43

moi je trouve que l'ecole c pouri sa serai bien si on finirai a 14 ans pour fair un petit metier

lafoy 16/03/2007 05:26

Rien ne changera dans les cites  arretez de berner ces jeunes en promettant  monts et merveilles  la difference  de classe sociale a toujours ete presente et elle va en accelerant  vers le bas .
Vous n'etes pas des cons vous reflechissez  ,qui d'entre vous   osera aller expliquer  vos theories sur le terrain  ce n'est pas votre monde  .VOUS VIVEZ POUR LA PLUPART D'ENTRE VOUS DANS LE CONFORT  a 100.000 LIEUES de ces problemes .

Kece Kurdan 16/03/2007 00:33

 
Je ne suis pas particulièrement fan de Ségolène Royal, mais une chose est sûre: je NE SUPPORTE PAS Nicolas Sakorzy... lui et sa politique transatlantique. Je pense qu'il n'a pas très bien compris la population française, enfin la majorité!! Car cette France là NE VEUT PAS être la petite soeur des EU. On ne veut pas de leur modèle économique, sociale... parce que la France a SON Histoire, SA culture.
Car enfin, Sarkozy a une vision de la vie, de la société, du futur qui ne coïncide pas du tout, mais du tout avec la tradition française! D'où l'intérêt du mot "rupture" lol. Mais plus que la rupture, le candidat représente, à mon sens, un "danger" car Sarkozy= précarité; galère; boulot boulot boulot; working poors; discrimination; individualisme; répression... autant d'éléments qui à mes yeux sont une catastrophe pour l'ETRE HUMAIN, pour l'HOMME, pour la DIGNITE!! Car il n'y a pas que l'économie dans la vie aussi... ça il faut le rentrer dans le crâne une bonne fois pour toute! Car l'Homme est devenu bien minable (sans doute me diriez vous il l'a toujours été lol)!! Les valeurs ne sont plus, l'humanité non plus!! Mais je m'évade un peu...
Pour revenir au sujet qui est la majorité pénale à 16 ans, voilà bien là une absurdité qui révèle l'incompétence totale de notre cher ministre de l'intérieur. Depuis quand un gamin de 16 devient il responsable de ses actes??? L'enfant n'est il pas là dans une période d'adolescence??? Ne sommes nous pas dans "l'âge crétin"??? L'age où on a besoin de se faire des amis, d'impressionner, de rentrer en opposition avec toute forme d'autorité... Un âge où on est en pleine quête d'identité??? Personnellement, en deux ans (j'ai 18 ans) j'ai considérablement changé!! J'ai muri, mes opinions ont évolué tout comme mon attitude, mon langage... A 16 ans, on en fait des conneries, graves ou pas, drôles ou pas... Ce sont elles qui nous permettent de nous construire!!! Certains jeunes en font, d'autres s'en abstiennent... Mais les gens, les jeunes sont différents!! Alors, certes il faut prendre des mesures mais pas celle que nous propose Sarkozy!!
Aussi, à tous ceux qui contestent l'absence de valeurs et qui par le même temps soutiennent Sarkozy, je voudrais leur dire qu'ils sont dans une grande contradiction. Car enfin son projet de société entraine de manière casi inévitable la destruction des valeurs!! LIBERALISME et DIGNITE de l'Homme, pour ainsi dire, ne sont pas vraiment compatible! Regardez ce qui se passe à l'échelle mondiale et vous y verrez plus clair!!