Les trois infos importantes du jour

Publié le par Section socialiste de Sciences-Po

Deux infos:

* Un nouveau sondage idiot est disponible sur le blog comme tous les mercredis. Il s'agit de savoir qui serait le Premier Ministre de François Bayrou si l'ancien ministre de l'éducation nationale de Balladur et Chirac était élu président.

Pour infos, voici les résultats du précédent sondage:

Quel sera le prochain ministère que le candidat Sarkozy proposera de créer? (106 Votes)
Le ministère des anciens combattants politiques (3) 2.8%
Le ministère de la magie, pour réduire dette et impôts en même temps (29) 27.4%
Le ministère des fumeurs de cigare, (1) 0.9%
Le ministère de l'éducation nationale et des prisons (14) 13.2%
Le ministère de la défense et des banlieues (7) 6.6%
Les 5, il a des amis à placer (52) 49.1%

* Sarko veut-il faire virer la direction de France 3?

C'est le Canard Enchainé de ce matin, qui raconte cette histoire qui se serait déroulée dimanche soir dans les locaux de France 3, juste avant l'émission de Christine Ockrent "France Europe Express".

Selon le Canard, le candidat aurait piqué une colère en arrivant dans la salle de maquillage où aucune place ne lui était réservée, et où il a du attendre pendant de longues minutes debout !

Selon l'hebdomadaire, Nicolas Sarkozy, très en colère aurait alors éclaté:

"Je ne veux plus attendre plus longtemps, je veux me faire maquiller tout de suite" et d'ajouter: "Mais enfin, il n'y a personne pour m'accueillir ? La direction n'est pas là ? Mais que font-ils ? Qui suis-je pour être traité comme ça ?"

Nicolas Sarkozy fait alors mine de partir. Prévenue, Christine Ockrent se contente d'affirmer: "C'est rien, il fait sa diva !"

Finalement Ockrent arrive et s'occupe du candidat qui ajoute alors, toujours selon le Canard: "Il faut virer la direction de France 3 ! Je ne peux pas le faire maintenant. mais ils ne perdent rien pour attendre. Ca ne va pas tarder !"

 Info lue sur le blog de JM Morandini

 

* Autre info du jour, Jacques Chirac soutient Nicolas Sarkozy. Quoique...

"Cet entretien a été l'occasion pour nous, le Premier Ministre et moi, de saluer son travail, son engagement, ses résultats au ministère de l'intérieur" a déclaré le Président

--> Jacques Chirac a monté implicitement que Sarkozy marque une vraie rupture en terme économique avec lui. Il a salué l'action de Sarkozy au ministère de l'intérieur, mais pas l'action de Sarkozy au ministère de l'économie et des finances.

Jacques Chirac disait dans le livre de Pierre Péan sorti récemment

Le libéralisme est lui aussi dangereux et conduira aux mêmes excés [que le communisme].

Cette phrase révèle bien ce que pense Chirac de la doctrine économique de son successeur dans le parti qu'il a crée. Sarkozy, dans ce domaine marque une rupture agitée avec le Président de la République

PS: N'hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter (colonne de gauche), afin de recevoir par mail les articles publiés sur ce blog!

Commenter cet article

Néel 23/03/2007 17:11

oui et non.
Je me permettrai, mon cher Marc, de te rappeler (au risque de m'attirer les foudres de certains) que le monde n'a pas encore fait l'expérience du communisme réel. Ni, d'ailleurs, d'un libéralisme échevelé.
Je te rappelle aussi qu'il n'existe pas (plus) un seul communisme, ni un seul libéralisme.
Je ne suis favorable à la forme pure ni de l'un ni de l'autre de ces systèmes. Tiens, et si c'etait une des raisons qui font que je suis socialiste?
Alors, peut-etre ai-je sursauté, mais ca ne m'empeche pas de dormir. Des conneries, Chirac en a dit des bien plus grosses, a mon avis.

marc d HERE 23/03/2007 16:38

Quand Chirac dit -parmi d'autres énormités- que le libéralisme est aussi dangereux que le communisme, j'espère que cela fait sursauter à Sciences Po......

Néel 22/03/2007 16:21

oups, schizophrene... mais j'aimais bien avec un y ca faisait plus serieux ;-)
@  Etienne : quand HBayrou dit que son 1er ministre ce serait qqn de jeune, tu n'y crois pas j'espere?
du moins, tu es conscient des nombreuses conditions qu'il y a ?
- que quelqu'un l'accepte, mais ca tu l'as dit
- il s'agit de son premier ministre D'AVANT LES LEGISLATIVES
- apres les legislatives, bien malin qui sait ce qui arrivera : le 1er ministre devra etre du meme bord politique que les députés, et si quelqu'un est pret à parier un resto sur la composition de l'assemblée je suis preneur (cette personne repartit les sieges et je lui laisse meme, grand seigneur, 10 sieges de marge d'erreur pour chaque parti - cette offre court jusqu'à jeudi prochain, 29 mars)
en fait, le "delors jeune" ce n'est qu'une gesticulation d'extreme centre, as usual : tout dans la com', rien de concret

Emmeline 22/03/2007 10:15

Néel, mon vieux, ce qu'est Sarko ça s'écrit schIzophrène... Pour l'effet du "soutien" de Chirac à Sarkozy, je rejoins ton analyse. Il m'aura quand même permis de bien rigoler en lisant sur liberation.fr une réaction d'un sympathique (ou pas) idéaliste (ou pas) persuadé que cela démontrait amplement que "la prétendue inimitié" entre Chirac et Sarkozy n'était que "des balivernes" orchestrées par les médias. Et après on nous dit que c'est les socialistes qui sont de mauvaise foi ! Pour l 'outre-mer, j'ai bien peur que, si on ne s'en est pas occupé depuis 5 ans, on ne s'en occupe pas beaucoup plus d'ici à avril prochain !

Matt 22/03/2007 09:09

Il semblerait que, comme on le préssentait, c'est François Baroin qui va prendre la relève à l'Intérieur d'ici les élections.

Etant d'outre-mer, ceci pose évidemment la question de savoir qui va occuper ce poste fondamental (sorte de super-ministère où tous les problèmes remontent et sont réglés) dans l'intérim.

Les problèmes économiques et sociaux de l'outre-mer n'attendront pas les élections.