Les socialistes de Sciences Po en ordre de bataille pour la campagne : et maintenant, en avant !

Publié le par Section socialiste de Sciences-Po

   A un mois du premier tour de la présidentielle, les socialistes de Sciences Po sont officiellement entrés en campagne hier après-midi lors d’une réunion exceptionnelle de mobilisation.

    Plus de cinquante étudiants (venus pour la première fois à une réunion du PS Sciences Po pour la plupart) étaient rassemblés à cette occasion dans une salle comble. Cinquante étudiants déterminés, mobilisés, qui ont fait le choix de s’investir dans la campagne de Ségolène Royal et auxquels il faut ajouter une trentaine de militants qui n’ont pu assister à la réunion.

    Fort de cet engagement qui dépasse nos espérances, les socialistes seront très présents à Sciences Po et à l’extérieur par les tractages et collages organisés. La campagne s’intensifiera aussi sur notre blog autour des propositions de notre candidate.

   C’est déterminés et résolus à conduire la gauche à la victoire derrière Ségolène Royal que nous nous lançons dans l’aventure de la campagne présidentielle. C’est animés par de grandes espérances que nous gagnerons !

   Et maintenant, accomplissons notre devoir de victoire. En avant ! 

Commenter cet article

Néel 23/03/2007 17:06

oui...
(c'est limite du troll, ca)

Gad 22/03/2007 23:31

Jolie la salle, bâtiment principal non ?

Thomas 22/03/2007 21:00

Merci à Bastien M. pour les photos! Cela illustre preuves visuelles à l'appui (pour ceux qui en doutaient!) la montée en puissance de la mobilisation des sympathisants et militants socialistes dans cette campagne, à un mois du PT.Socialistes de la Péniche de l'Institut, à l'abordage donc!

Francois 22/03/2007 18:00

Bravo tous le monde ça c'est de du combat politique! :-D
Parce que il nous reste un mois donc c'est le moment de faire gagner la gauche avec NOS idées.
Les Français s'apercevront vite que Bayrou c'est une illusion et sarkozy une catastrophe ...

gwadaboul 22/03/2007 15:13

C'est inadmissible à un mois du premier tour de la présidentielle monsieur sarkozy ne peut se cacher derrière des mots creux, (la rupture tranquille) les électeurs ont besoin de voir clair.
La fracture  sociale ce n'est pas moi, c'est Chirac!
Le cne , le cpe, ce n'est toujours moi c'est Villepin!
La montée du chomage de la précarité , doucement ce  n'est pas moi c'est Raffarin!
Le problème des retraites, le déficit de la sécurité sociale ce n'est pas moi , c'est Juppé.
Voter pour moi, vous pouvez me faire confiance je suis monsieur Propre!