POUR DES SERVICES PUBLICS DE QUALITÉ, ACCESSIBLES À TOUS

Publié le par Section socialiste de Sciences-Po

Plus de 77 000 personnes ont déjà signées la pétition pour les services publics européens. Vous pouvez signer la pétition en cliquant sur ce lien:

http://www.petitionpublicservice.eu/spip.php?article3

ENSEMBLE, REVENDIQUONS DES SERVICES PUBLICS AU SERVICE DES CITOYEN(NE)S ET DEMANDONS À LA COMMISSION EUROPÉENNE DE PROPOSER UNE LEGISLATION [1] EUROPÉENNE.

Les services publics [2] sont essentiels pour la cohésion sociale, économique et régionale de l’Europe. Ces services doivent être de grande qualité et accessibles à tou(te)s les citoyen(ne)s. Jusqu’à présent, les privatisations ou les libéralisations (notamment dans les secteurs de l’énergie, la Poste, les télécommunications) étaient les seules alternatives proposées au développement des services publics. Il est temps de trouver d’autres solutions !

C’est la raison pour laquelle nous appelons la Commission à proposer une législation européenne pour les services publics visant à :

- faire prévaloir l’intérêt général incarné par les services publics, permettre l’accessibilité des services publics à tou(te)s,
- renforcer les services publics pour consolider les droits fondamentaux des citoyen(ne)s,
- garantir plus de sécurité juridique pour permettre le développement durable des missions de service public,
- donner aux services publics une base juridique solide afin de les protéger contre les attaques du tout marché.

Publié dans Europe

Commenter cet article

spamy 28/03/2007 00:36

tiens, ce matin, un papier chronopost quime dit que le service public est passera vers 9 h 39 ce matin et que je ne serais pas là !!! .  Génial les papiers qui vous prédisent l'avenir....   Qu'est ce qu'il faut sauver de la fonction publique. Le mec qui m'a mis ce papier ce matin avant 8H, pour me dire que je ne serais pas là à 9Heures 39 !  De qui se moque t-on. Si encore j'étais un cas isolé !

Val 27/03/2007 13:19

"Ils ont des droits certes mais sabotent le devoir de base de service public, et ça ce n'est pas normal. SI je fais la grève des impots parce que je ne suis pas content, ça va me faire mal à moi pas eux quand ils paralysent le système. Je parlais des cheminots mais que dire des enseignants en ce moment qui sont prêts pour intérêts particuliers à mettre en difficulté une jeunesse déjà bien mal préparée et aguerrie."

=> Excuse moi, j'avais cru comprendre que tu n'aimais pas les grévites.

Sharky 27/03/2007 10:07

Ca commençait bien, j'étais presque prêt à la signer ta pétition et puis plouf, dans l'eau. Encore une fois tu me récites des trucs indignes d'un Science Po sur le droit de grève que je n'ai jamais remis en cause, les méchants les gentils, les rapports de force... je m'attendais au final explosif du les fonctionnaires font la grève pour ceux du privé qui ne peuvent pas la faire, esclaves qu'ils sont sous le joug de fachos. Relis moi bien, si tu n'es pas d'accord dis le et argumente, si tu es d'accord aussi, on a aussi le droit de partager certains points.

Val 27/03/2007 09:39

Très bien si tu es convaincu par le concept de services publics, tu vas pouvoir signer la pétition ;-)
Maintenant, on peut en effet discuter des réformes à faire. Le droit de grève existe pour tous les salariés de toute entreprise. C'est leur seul moyen de pression, si tu leur enlève, ils sont très défavorisés dans le bras de fer avec leurs supérieurs lors des négociations. Donc je ne pense pas que cela soit une bonne chose, pourtant il est vrai qu'en France, nous n'avons pas une culture du compromis, et c'est devenu presque un jeu: c'est celui qui tient le plus longtemps qui gagne... C'est ça qu'il faut changer, et dans ce cas-là, on aurait moins de grèves, moins de perturbations.
Sur les régimes spéciaux, certains se justifient par la pénibilité du travail effectué. Pour les autres, je suis d'accord qu'il faut revenir dessus (même si pour des raisons électorales tout le monde n'est pas d'accord avec moi au PS).

Sharky 27/03/2007 09:10

@ Val
Pourquoi est-ce que vous partez au 1/4 de tour dès qu'on vous provoque un peu? En plus cette "colère" vous fait toujours répondre à côté de la question de fond. Bien sur que je suis pour les services publics alors ne me fait pas de procès à 2 balles. Par contre en tant que citoyen (payant des impots de surcroit) j'ai le droit de m'interroger sur la pertinence ou non de ceux ci.
Hors nous savons très bien, quelques millions de français et moi que cela ne fonctionne pas bien (on n'est pas satisfaits en tout cas), ou pourrait aller mieux.
1/ Ils ont des droits certes mais sabotent le devoir de base de service public, et ça ce n'est pas normal. SI je fais la grève des impots parce que je ne suis pas content, ça va me faire mal à moi pas eux quand ils paralysent le système. Je parlais des cheminots mais que dire des enseignants en ce moment qui sont prêts pour intérêts particuliers à mettre en difficulté une jeunesse déjà bien mal préparée et aguerrie.
2/ Ils ont des avantages certes, mais là ou le reste de la population a fait de necessaires efforts, eux aussi le doivent. Vous qui êtes des fervents de l'égalitarisme, vous devriez clientéliser un peu moins et dénoncer avec autant de ferveur que le reste ces écarts de traitement insupportables entre par exemple les fonctionnaires et les commerçants ou les paysans (je ne suis aucun des 3, donc non partisan)
3/ Oui il y a des problèmes qualitatifs et quantitatifs, trop d'un côté, pas assez de l'autre, pas assez d'expérience là ou il en faudrait et inversement. Il faut être réaliste et non pas corporatiste. Ce n'est pas une question de toujours plus de moyens ou d'indiens qui résoudra les problèmes. C'est une question de comment faire mieux et optimiser et comment déplacer les ressources là ou il y en a vraiment besoin. Il faut être adulte et considérer que les ressources ne sont pas sans fin. Là ou il y a trop d'enseignants, il n'y a pas assez d'infirmières. Et puis oui, on doit pouvoir juger les gens sur leurs performances, comme tout le monde le trouve normal partout ailleurs et pouvoir sanctionner (et inversement récompenser) les moins bons éléments. Il y a des fumistes, des incompétents et des dangers partout et ceux là doivent pouvoir être secoués partout.
4/ Eh oui, c'est malheureux mais refuser cette évolution accroit la disparité entre ceux qui peuvent passer outre (salauds de riches) et ceux qui ne peuvent pas (les pauvres). Voilà la réalité. Elle te plait peut être car tu as un réservoir d'électeur conséquent mais est-ce bien responsable et citoyen pour notre pays?