Pour un débat entre les 4 principaux candidats sur Internet ?

Publié le par Section socialiste de Sciences-Po

Les règles de la campagne fixées par le CSA sont strictes. Très strictes. Trop, même, sans doute, puisqu'il est difficile aux citoyens de se faire une idée de ce qui distingue et de ce qui rassemble les principaux candidats. La lecture et la comparaison fine des programmes est nécessaire. Mais elle est difficile à faire, nous mêmes le savons bien. Et le temps nécessaire à cette démarche, que chaque citoyen devrait faire dans l'idéal, est énorme. La campagne officielle donne aux petits candidats l'occasion de réellement se faire entendre. Tant mieux. Elle porte aussi le risque du simplisme et de la démagogie. Tant pis ?

On l'a bien vu dans cette campagne : alors même qu'il existait de profondes différences entre les valeurs et les programmes des principaux partis, le débat de fond, sur les valeurs et sur les programmes, n'a jamais réellement pu avoir lieu, malgré tous les efforts du Parti Socialiste et de sa candidate. Cette campagne, quel que soit celui qui l'emportera, ne laissera-t-elle pas l'impression de n'avoir été qu'une grande opération marketing? Espérons que non.

L'enjeu est trop grand pour que les Français soient privés d'un réel choix. Bien malin celui qui saurait dire avec certitude qui seront les deux candidats présents au deuxième tour. Or l'élection risque fort d'etre jouée dès ce soir là. Cela n'est pas un mystère.

Le programme de Ségolène Royal, nous en débattons en permanence sur ce forum. Il est bon. Et pourtant, il n'est pas assez entendu. C'est pour cela, aussi, que le PS appelle au vote utile

Non pas par mépris pour ceux qu'on appelle parfois les « petits candidats de gauche » et pour leurs idées ou leurs témoignanges, mais parce que Ségolène Royal doit disposer d'un maximum de voix dès le 22 avril pour pouvoir l'emporter deux semaines après. C'est bien pour cela que le PS appelle au vote utile à gauche.

Non pas par mépris pour M. Bayrou, ni les électeurs de gauche qui ont cru qu'il représentait une réele alternative à l'UMP. Nombre des objectifs qu'il avance, nous les partageons. Nombre des méthodes qu'il propose (quand il en propose) pour les atteindre, nous y voyons des erreurs ou des mesures qui finalement serviraient les ménages plus aisés et celles des entreprises qui n'ont pas besoin des cadeaux qu'il va leur faire. C'est bien pour cela que le PS appelle au vote utile à gauche.

Non pas par mépris pour M. Sarkozy, qui a fait preuve de son habileté politicienne en se faisant passer pour à la fois le candidat du travail et celui du capital. Ni pour M. Le Pen, qui, cultivant la haine et le mensonge, pourrait recommencer son « coup » d'il y a cinq ans, et, ainsi, contrairement à ce qu'il affirme, nous priver de notre propre démocratie, qui repose sur un vrai choix au second tour. C'est bien pour cela que le PS appelle au vote, tout court.

Dans ces conditions, donner un vrai choix aux Français, c'est aussi, même si on peut le déplorer, leur donner la possibilité d'assister à un débat entre les quatre principaux candidats à la présidentielle dès avant le premier tour. L'idée circulait sur Internet depuis un certain temps, en particulier sur Agoravox. Internet, en effet, est le média qui peut créeer les conditions de ce débat inédit. Trois des quatre « grands candidats », interrogés, se sont prononcés en faveur d'une telle expérience.

M. Sarkozy, lui, s'y est opposé sous prétexte de vouloir respecter les règles imposées par le CSA.Prétexte, puisque les règles du CSA n'interdisent nullement un débat sur internet. Prétexte, puisque rien n'interdit de faire d'autres débats, avec d'autres candidats, avant le premier tour. Prétexte, puisque Sarkozy avait déjà refusé un tel débat avant le début de la campagne officielle, quand cela aurait été possible sans doute aucun. Prétexte, puisque, ministre-candidat, il ne s'est pas gêné pour faire péter son temps de parole depuis des mois et des mois.

Sarkozy se moque bien de l'esprit dans lequel est conçue la régulation de la campagne, et se sert d'un régularisme dont il n'est pas familier pour éviter le débat. Que craint-il donc ? Que ses contradictions n'apparaissent à la face du monde? Que le marketing ne paie plus? Espère-t-il nous refaire le sketch du 21 avril 2002 et nous voler, lui aussi, la démocratie ?

Ayons le courage d'élever le débat puisqu'il n'a pas vraiment pu passer par les medias traditionnels. Il nous reste à peine 10 jours pour le faire.

Lisez l'appel à débattre lancé par des médias en ligne et d'autres acteurs d'Internet.

Néel Travers

Publié dans Point de vue militant

Commenter cet article

Ola 17/04/2007 13:58

LA QUESTION NE SE POSE PLUS CHERS AMIS DE L'IEP DE PARIS!
http://www.leblogmedias.com/archive/2007/04/17/debat-internet-candidat-1er-tour.html

Sharky 14/04/2007 07:38

Franz, merci d\\\'amener de l\\\'eau à mon moulin.
Je te parle Croissance, chomage,politique internationale, indépendance énergétique; tu me réponds viticulteurs, pêcheurs bretons, proportionnelle et génétique. Tu vois c\\\'est ça la différence entre la Droite et la Gauche. La Droite est claire sur les vrais sujets de fond, la Gauche brode et s\\\'énerve sur des sujets mineurs comme tu le relaies tout en n\\\'ayant pas de solution sur les premiers.
Famille unie ne réprésente pas accord parfait, ça n\\\'existe pas heureusement, mais front uni. Et surtout NS était le candidat naturel dont les chances de succès étaient les plus fortes, d\\\'ou ce choix à 99% (mais comme Mitterand et Jospin et leur temps, donc je ne saisi pas ton problème si ce n\\\'st à encore inventer une nouvelle polémique sur du vent, ça devient triste).
Je suis déçu que tu ais oublié Begag, par contre je te ferai grâce de la liste longue comme le bras de vos partisans qui ont désertés face à l\\\'incompétence de MSR (du jamais vu dans aucune élection, ils ne peuvent pas tous se tromper); sans compter ceux qui se morfondent en silence (hein les éléphants) et attendent le 22 avril pour la nuit des longs couteaux.
PS : j\\\'espère que cela débloquera tes 2 hémisphères.

franz 14/04/2007 00:55

sharky je suis un peu surpris par ton dernier commentaire, parce qu'il me semble que tu dois avoir un hémisphère du cerveau un peu bloqué... et ça doit compresser le nerf optique...
1. prenons les propositions de NS... où en est on de la remise en cause de la loi évin, comme par hasard faite par NS devant les viticulteurs en colère??? où en est on de la légitimité des manifestations violentes des pêcheurs bretons qui a conduit à l'incendie du parlement de bretagne? (Cf discours de sarko dans le morbihan!) où en est on de la baisse de 4 points des prélèvements obligatoires décidée, puis annulée, puis redécidée??? où en est on des retraites? (je croyais que la réforme fillon avait tout réglé, non???) où en est on également avec l'UMP de la proportionnelle aux législatives? (hortefeux ou la version officielle?) où en est on du ministère de l'immigration et de l'identité nationale? selon NS tous les pays européens en auraient un... alors qu'en fait seul 1 en a aujourd'hui (les PB). Mais bon je sais que NS et je l'avoue est impressionnant par les débats qu'il lance, notamment sur la génétique (je ne savais d'ailleurs pas qu'il avait un talent caché de généticien...)...
2. quant au choix de l'UMP et de soncandidat... lol elle était drôle celle là, sharky.... un camp uni???? c'est clair que tout le monde connaît l'amour réciproque et l'absence de divergence totale entre chirac, villepin, MAM et NS! c'est l'amour fou... il me semble aussi que certains membres de l'UMP soutiennent bayrou (goulard et roméro par exemple)... ça c'est une famille unie, où un candidat est élu à 99% des voix... un futur turkmenbachi peut être...
 

Sharky 13/04/2007 14:47

J'aborderai à peine la requète "démocratique" de deux candidats aux abois qui sont près a faire n'importe quoi et à changer des règles du jeu pour essayer de survivre. NS ne leur fera pas ce cadeau, il a raison car il a plus à y perdre qu'à y gagner et nous sommes dans un combat; il a raison car c'est anti-démocratique de faire des choix et d'éliminer d'office des candidats (même et je me suis exprimé la dessus sur le fait que 2/3 des candidats n'ont pas leur place), mais il y a un règle et on la change pas au milieu de la partie; il a raison car Internet n'est pas un média accessible à l'ensemble de la population et est donc discriminant.
Le débat démocratique n'existe pas de par la multiplicité des candidats, et le fait que votre candidate n'a pas de visions pour notre pays, juste un assemblage de mesurettes promotionnelles à géométrie variables. On en est ou de la VIéme (la promo est passée comme le CPC), des retraites (j'en sais rien on fera un débat participatif), des régimes spéciaux (hou là pas touche, un colloque), le du nucléaire (chez pas vite un moratoire), de la croissance (j'arrive et pouf la voilà), du chomage (pareil et je me paye des tucs),  les américains (j'veux même pas leur serrer la main!!!)...et on pourrait en faire des tonnes. En ce moment à bout de souffle, ça tape à tout va sur Sarko, beau programme et puis il faut l'élire car c'est une femme (bande de veaux). C'est un débat de caniveau qu'elle offre, c'est clair qu'elle innvoe comme vous dites elle est ou d'accord avec tout le monde ou n'a pas d'avis, le seul truc dont elle est sure c'est qu'elle veut le job. Et puis je vous rappelle que NS a sorti son programme bien avant MSR qui s'est longtemps faite désirée, que quand elle faisait illusion dans les sondages et que l'on lui proposait des débat elle les déclinait avec son mépris habituel, pas de leçon.
L'UMP est une famille unie pour laquelle le choix des candidats ne s'est pas fait dans les cris et la douleur comme au PS, c'est ça que j'appelle gueguerre de personnification, il s'est fait naturellement (comme le PS l'avait fait avec Mitterand et Jospin alors pas de leçon de pseudo démocratie, c'était une vulgaire guerre des chefs).
Maintenant moi j'assume tout ce que j'écris et suis même prêt à lancer des paris sur les résultats, en ma défaveur de surcroit. Avis aux amateurs. Vivement la révolution rose que l'on arrête d'insulter les français.
PS : Mes lunettes sont bien vissées sur le nez, transparentes et adaptées pour voir la réalité bien en face pas déformée et pas rosie.

Adrien 13/04/2007 13:56

Tu sais Sharky, je serais toi, je ferais attention à mes commentaires. Parce que rien n'est joué, et rien ne dit que Sarkozy sera au second tour. Bien sur ca paraît difficile, mais ca paraissait tout autant difficile que Jospin n'y soit pas au second tour en 2002. Donc ne joue pas les prophètes. Le PS a un projet adopté démocratiquement en juin 2006. Il a choisi une candidate après un vrai débat en novembre 2006. Sarkozy et Bayrou ont ils été choisis démocratiquement, après une vraie confrontation ? NON. Ont-ils présenté un projet clair devant les Français ? NON. Ils l'ont sorti tous les 2 il y a 2 semaines, en sachant bien que la campagne officielle ferait que les journalistes ne pourraient pas commenter les contradictions et les fausses bonnes idées des deux candidats.