Sarkozy fait peur à nos voisins

Publié le par Section socialiste de Sciences-Po

Article du Soir, journal belge : www.lesoir.be

Oui, Nicolas Sarkozy est dangereux

 

MESKENS,JOELLE

 

 

 

 

Jusque-là, nous ne l'avions pas écrit. Parce qu'il demeure exceptionnel que Le Soir prenne position dans une élection, comme il l'avait fait pour soutenir John Kerry face à George Bush aux Etats-Unis.

 

 

Cette fois pourtant, on ne peut plus rester sans le dire. Oui, Nicolas Sarkozy est dangereux. Parce que le candidat de l'UMP à l'Elysée a franchi la ligne rouge. Ses propos sur le caractère inné de la pédophilie ou de la tendance suicidaire bouleversent tous les principes de l'humanisme. La société ne servirait donc à rien ? A quoi bon alors l'éducation, la famille, l'amour, l'apprentissage de la tolérance, si le seul destin décide de faire d'un homme un héros ou un monstre ? Ses propos sur l'Allemagne, prédisposée à s'abandonner au nazisme, sont tout aussi écoeurants. Et que dire de cette phrase, entendue en meeting : « La France n'a pas à rougir de son Histoire. Elle n'a pas inventé la solution finale. » Aurait-il oublié que la France a collaboré ? Que Vichy a livré des Juifs aux nazis ? Jacques Chirac a beaucoup de torts. Mais il a eu ce courage, lui, de reconnaître la responsabilité de l'Etat français pour la collaboration.

 

 

 

Ce virage complète chez Nicolas Sarkozy une posture résolument populiste. Combien de fois, lorsqu'il était à l'Intérieur, n'a-t-il pas accusé les juges de ne pas en faire assez, violant ouvertement la séparation des pouvoirs ? Sa mainmise sur les médias ne laisse pas d'inquiéter, elle aussi, obtenant ici le limogeage d'un directeur dérangeant, discutant là de l'embauche d'un journaliste chargé de couvrir l'UMP. Et que dire de ses déplacements de campagne ? Non seulement il ne peut plus se rendre en banlieue, là où Jean-Marie Le Pen se promène désormais, mais même dans des quartiers moins chauds comme la semaine dernière à la Croix-Rousse à Lyon, il doit reculer par crainte des manifestants.

 

 

« Prendre des voix au Front national, est-ce mal ? », interroge Nicolas Sarkozy. Non, bien sûr, au contraire. Mais à condition de ne pas séduire ses électeurs avec les mêmes mots. Au soir du premier tour, le candidat de l'UMP se félicitera peut-être d'avoir asséché le terreau électoral de Jean-Marie Le Pen. Mais à quel prix ? Celui, affolant, d'une lepénisation des esprits.

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Eve 02/06/2007 17:18

Suite post 6 §1 : d'autant que le VB n'est fort que dans une partie de région (flamande) du côté d'Anvers. Concernant plusieurs posts :Les idées pourries du FN-VB reprises par Sarkozy sont mieux emballées par les "décomplexés", ce n'en sont pas moins des idées pourries. Sarkozy leur a ouvert la possibilité de les mettre en oeuvre puisque seul l'emballage change, sans parler de son écoeurant discours sur la "repentance" dédouanant à l'applaudimètre ce lourd héritage que CHACUN devrait pouvoir assumer avec Mémoire plutôt que par Amnésie,  son pillage de textes d'où qu'ils viennent pourvu qu'ils soient glorieux, ses constantes mises en accusations de l'un ou l'autre pan de la population,  l'instrumentalisation médiatique,  l'instrumentalisation des événements, mais surtout son ego inquiétant, ses violences verbales à l'encontre de ses ministres et après les législatives ? Vont-ils tous faire dans leur froc ?  Comment peut-on être aveugle à ce point ? Si Bush est un con-dangereux, Sarkozy est un ego-dangereux.Avant de me faire trucider par les sarkolâtres, je précise de suite que ça fait trente ans que je  vote pour une personnalité quel que soit son parti (hors FN et crts) ne traînant pas diverses casseroles derrière elle et effectuant son boulot plutôt que de faire son plan carrière en fonction du vent.Je ne faisais que passer au détour d'une recherche :-) merci de votre bonne attention. Sarkostiquement vôtre.

Phoenix 29/04/2007 13:36

Encore de la propagande socialiste ...
Sarkozy est dangereux, tatati tatata ... Y en pas marre de diffamer à tors et à travers. Vivement qu'une loi sorte et punissent toute diffamation infondée. Le PS sera endetté sur 500 générations...
Moi je vote pour un canadaiat sans coup bas qui durant son meeting ne fait pas reference uniquement etr sans cesse au candidat opposé mais qui présente et mets en avanat son programme pour nous, notre bonheur, notre santé économique.
Alors soyons clair c'est des gens comme toi qui me font peur car il désinforment le peuple.
Votez nicolas pour un futur meilleur et un vrai changement !

spamy 20/04/2007 15:43

bonjour,
Je n'ai pas l'âge pour dire  "nul doute". mais celui de dire " j'en doute "
pardon
Les belges ont bien sûr le droit de donner leur avis. Ils nous ont accoucher d'un culture phénoménale lors de ce dernier siècle et ce sont des personnes dont j'aime beaucoup "l'identité nationale". Mais que l'on ne vienne pas me dire que mon grand père à livré des juifs parceque... ceci cela vichy pétain et out et tout. C'est assez important comme ça.
Si l'on avait fait un référendum en allemagne en septembre 1939 sur le maintien de Hitler au pouvoir,   nul doute aussi ? Nous, aujourd(hui, que pouvons nous en penser, même si nous étions allemand de 2007.  Non, notre amie journaliste belge a tort, c'est tout. Le tort de faire des vérités de ce qu'il pense. Le journalisme, ce n'est pas un commentaire sur un blog. C'est une ligne redactorielle qui stigmatise parfoisses lecteurs, et dans le cas de l'envahissante presse poubelle britannique, un peuple entier.
Sur le débat de l'innée et de l'acquit, il en ait qui ont de la chance d'avoir LA vérité. L'allemagne prédisposée au nazisme. Le propos n'est pas écoeurant. car l'on en sait encore rien hélas. Mais il est terrible. un propos terrible, voilà comme je le sens. Comme si le peuple français était prédisposé a l'égoïsme, au nombrilisme...   ...ouais, pourquoi pas. le saura t-on un jour.
Sur le génome humain, l'on en sait autant que sur le système solaire sous Copernic. Au début de la recherche. Un jour peut-être pourra t-on dire Sarkozy, cet homme qui voyait un génome de la pédophilie  ah! ah! ah!, le bouff ! bon....   ET SI...

ADSL 20/04/2007 12:08

Depuis tjs j'ai voté à gauche, seulement là je n'en peux plus, mon vote ira à l'opposé, je sais c'est du grand écart, mais qu'importe il faut essayer quelque chose de nouveau. Je ne me retrouve plus du tout dans ce PS qui m'a tant annimé, les années Mitterand sont très loin. Dimanche je vote lepen pour changer se système après des semaines de réflexion. J'ai même discuté avec d'anciens camarades sur mon marché, ils sont tout aussi perdu que moi, sans aucun repère clair dans le discour de Royal, elle va, elle vient; ses 100 propositions sont beaucoup trop fantaisistes. Je ne sens plus du tout cet enthousiame lointain. Tant pis, je quitte cette formation politique que j'ai tant aimé pour rejoindre un autre idéal, différent, mais qui pourra sans doute nous aider.

franz 20/04/2007 09:49

Bonjour,
très intéressant cet article du Soir.
Je suis d'accord avec Val: pourquoi les belges n'auraient pas le droit de donner leur avis??? nous avons bien mis Le Pen au deuxième tour la dernière fois et nous n'avons aucun problème à critiquer le nationalisme du gouvernement polonais, la guerre en irak, la montée des populismes en Europe de l'Est en général, ou encore Poutine...
Par ailleurs il est clair que Le Soir n'est pas le seul journal à prendre plus que des distances avec la candidature Sarkozy.. après ses propos sur la solution finale, les journaux allemands, y compris les plus conservateurs (je pense à la FAZ notamment), ont été outrés...
Quant à la question ma foi intéressante de Spamy sur la légalité du régime du Vichy, elle est toujours en débat parmi les historiens... c pourquoi d'ailleurs tous les présidents de la République jusque Chirac avaient refusé de reconnaître la responsabilité de la France dans les crimes de Vichy... La question de la légalité se pose surtout au niveau du vote des pleins pouvoirs à Pétain le 10 juillet 1940... et oui il ne faut pas l'oublier les parlementaires ont donné les pleins pouvoirs à Pétain pour rédiger une nouvelle Constitution... alors certes il y avait la pression à Vichy de l'armée, l'affaire du Massilia, les députés communistes exclus... etc... la question de la légalité du vote n'est pas claire... mais de toute façon, s'il y avait eu un référendum en 1940, nul doute que Pétain aurait été soutenu par le peuple français...