"DSK pourrait être un très bon premier ministre, si tel est mon choix"

Publié le par Section socialiste de Sciences-Po

Dans un entretien accordé au journal Le Monde, Ségolène Royal a déclaré à propos de la présence plus marquée de DSK à ses côtés:
"C'est un homme talentueux et imaginatif. Il pourrait être un très bon premier ministre, si tel est mon choix."
Le prochain locataire de Matignon?
Un appel à candidature est lancé pour prendre la relève du cours d'économie à Sciences-Po... Un certain Nicolas S. est déjà sur les rangs...

Commenter cet article

John_G 01/05/2007 00:06

@ Sharky, je t'ai toujours répondu de manière détaillée et pas en recopiant Le livre noir des régions socialistes ou en étant piqué au vif par une simple petite remarque. Tu peux regarder mes réponses sur la "réconciliation avec les entreprises" et sur Poitou-Charentes si tu le souhaites. Ensuite, parce qu'il s'agit d'un débat de fond, effectivement je pense que tout n'est pas conditionné par le diplôme ou par les origines sociales (les deux étant souvent liés), c'est pour cette raison que : - je suis contre la société de la rente mise en avant par Sarkozy avec la suppression des droits de succession - je suis pour une véritable reconnaissance par l'éducation et que je crois que les réformes proposées par S. Royal vont dans ce sens (17 élèves par classe en ZEP, répétiteurs, soutien scolaire, allocation d'autonomie, autonomie des universités confiées aux régions, installation de CPGE dans les quartiers...)- je suis pour une société où le travail paie, càd que tu ne gagnes pas 980€ quand tu trimes 7h par jour dans une usine, d'où la nécessité d'un SMIC à 1500 € dès que possible. Et plus généralement pour une réévaluation des bas salaires. Et une société où le travail est sécurisé, où l'échec est possible, parce que l'on peut se redresser (CDI comme norme, sécurisation sociale professionnelle...)Mais puisque tu me tends la perche, oui évidemment un homme ou une femme sont jugés sur leur bilan, par ce qu'il a fait tout au long de sa vie politique : - traîtrise (Balladur / Chirac)- manipulations (Clearstream)- des belles vestes électorales (12% en 1999) aux européennes- bilans catastrophiques au niveau ministériel (45 000 voitures brûlées par an, augmentation de la violence sur les personnes, dette et déficit...).Et effectivement, cela, d'autres Ministres de droite y sont arrivés avec beaucoup de diplômes (Fillon, Devedjian, Juppé, Alliot-Marie, Copé et j'en passe...) ah mince c'est vrai, ils seront jugés sur "leurs résultats" comme dit Sarko... il n'y a qu'à regarder. Sortons les sortants !

Sharky 30/04/2007 18:11

@ John
Confidence pour confidence, je crois même que Sarkozy a redoublé sa maternelle moyenne section pour avoir mordue la petite Ségolène qui ne s'en est pas remise.
L'argumentation devient triste. Le plus sidérant c'est que tu ne te rends plus compte de ce que tu écris. Tu sous entends que NS est "looser" car il a raté son examen à Sciences Po. Quel petit esprit, tu verras que ce qui qualifie la réussite d'un homme (ou d'une femme) se mesure par ses actes tout au long de sa vie, pas seulement par quelques petites années de bachotage qui conditionneraient les 50 à venir. Elitiste avec ça!
Je connais nombre de petits mécréants sans diplomes qui pourraient en remontrer à nombre de "grands" étudiants qui sont de vrais tartuffes. Regarde autour de toi, que des winners?
Sur le reste tu aurais bien fait de ne pas oser mais tu n'as peur de rien, je n'irai pas plus loin j'attends toujours tes réponses factuelles annoncées à quelques posts. Paroles et paroles et paroles!

John_G 30/04/2007 16:43

@ Sharky, rappelons que Nicolas S., le grand compétent devant l'éternel, a raté l'entrée à Sciences Po... encore une différence avec Ségolène Royal, entrée à Sciences Po sans problèmes alors que son père lui interdisait de faire des études et qu'elle, elle faisait de vrais petits boulots... tout en étant boursière ! Si j'ai déjà je doute sur les capacités théoriques en économie de NS (mais certainement pas de celles de DSK), ne parlons pas de ses résultats empiriques. C'est tout de même lorsqu'il était Ministre des Finances que la dette a commencé à exploser, pour atteindre 66,6% du PIB et le déficit à 3,4% du PIB... je n'ose même pas vous rappeler les chiffres de DSK, qui en plus avait réussi à faire diminuer l'endettement.

Néel 30/04/2007 16:22

oh, sharky, c'est toi qui t'offusque d'un trait d'humour maintenant? ;-)

Sharky 30/04/2007 15:51

Néel, je sais que la tension devient forte chez vous mais les propos tendent également vers l'incohérance et le Sarkostique.