Mohammed Chirani, président de Votez banlieues, ancien adhérent de l'UMP et de l'UNI, soutient Ségolène ROYAL.

Publié le par Etienne

Mohammed Chirani, président de l’association  « Votez banlieue » (http://www.votez-banlieues.fr/), militant UMP jusqu’en 2004, et élu UNI à Sciences Po en 2002-2003, a fait le choix de soutenir Ségolène Royal au 2e tour de cette élection présidentielle. Il se revendique gaulliste et a organisé une marche de la région parisienne vers Colombey-les-deux-églises pour dénoncer l’appropriation de la mémoire du Général par Sarkozy.

 
 

Il a accordé cet entretien au PS de Sciences Po, après le premier jour de marche.

 

 

 

Bonjour Mohammed. Peux-tu nous détailler ton parcours politique et syndical jusqu’à présent 

 

 

 

J’ai 24 ans, j’ai été membre de l’UMP et de l’UNI. J’ai même siégé, à Sciences Po en commission paritaire en 2002-2003. Je suis resté à l’UMP jusqu'au moment où j’ai senti que mes idées devenaient minoritaires. Je suis un gaulliste, et j’ai beaucoup d’affection pour le Président Chirac. Mais je me suis rapidement rendu compte que les gens de l’UMP n’aiment pas Chirac, qu’ils considèrent comme « de gauche » et n’aiment pas de Gaulle qu’ils trouvent « démodé ».

 

 

 

Quand as-tu quitté l’UMP et quel a été l’élément déclencheur ? 

 

 

 

 J’ai anticipé l’arrivée la droite dure à l’UMP et j’ai quitté ce parti en 2004. Le moment de la guerre en Irak a été important. Alors que le Président Chirac et Dominique de Villepin étaient contre, une majorité de mes collègues à l’UMP étaient pour. Je me suis dit que ça n’allait plus.

 

 

 

Penses-tu que la droite gaulliste puisse reprendre le pouvoir à l’UMP ? 

 

 

 

Non je ne le crois pas. Il y avait déjà eu une tentative de la « droite dure » de s’emparer du pouvoir en 1995, avec Edouard Balladur, mais c’était une droite moins dure que celle d’aujourd’hui. Actuellement, Sarkozy a pris le parti à sa botte, il contrôle tout. Cette fois la droite dure a gagné le match. Il n’y a plus aucun espoir pour les gaullistes a l’UMP aujourd’hui.

 

Sarkozy va avoir une forte domination sur ce parti dans les années à venir.

 

Avant même qu’il soit au pouvoir, tout le monde a peur de lui. Si demain il était élu, et qu’il avait le pouvoir, qu’est-ce que ça serait ? 

 

 

 

N’as-tu pas l’impression que le terme « gaulliste » est utilisé par les conservateurs pour légitimer leur conservatisme 

 

 

 

Le gaullisme est un terme porteur d’espoir donc forcément, il est souvent repris à tord et à travers.

 

Pour moi, le gaullisme, c’est une façon de voir la France. Dans notre marche, on insiste sur l’idée de rassemblement nécessaire du peuple français. De Gaulle il rassemblait. Sarkozy, il divise

 

Le gaullisme, c’est aussi préserver une indépendance de la France dans les questions internationales. De Gaulle s’était rendu en Chine, en URSS, il avait eu un dialogue avec les pays tiers-mondistes…Je pense que Chirac a tenté de poursuivre ce point de vue. Pas Sarkozy

 

 

 

Tu as crée l’association « Votez banlieues », que penses-tu du résultat de l’abstention 

 

 

 

Il y a évidemment un vrai sentiment de réussite, l’abstention est faible mais en plus le taux d’inscription est élevé. Je pense que les associations locales ont joué un grand rôle et ont contribué a cela.

 
 

Concernant les résultats, je regrette que les commentateurs se soient réjouis de la chute de Le Pen sans montrer qu’en réalité les idées du FN n’ont jamais été aussi proches du pouvoir

 

Le Pen, dans cette campagne, avec son « nouveau visage » a parfois tenu des propos moins choquants que ceux de Nicolas Sarkozy.

 
 

Pour qui as-tu voté au premier tour ? 

 

 

 

Ségolène Royal. J’ai hésité entre elle et Bayrou. Et puis, je l’ai croisé (Ségolène Royal) par hasard dans la rue, 3 jours avant le scrutin dans la rue. Elle a été cool, je l’ai trouvé vraiment sympa et disponible, du coup j’ai décidé de voter pour elle.

 

 

 

Pour qui voteras-tu au second tour ? 

 

 

 

Ségolène Royal. Je ne vois pas comment je pourrais voter autrement

 

 

 

Trouves-tu que Ségolène Royal est gaulliste par certains aspects ? 

 

 

 

Oui, Ségolène Royal a des accents gaullistes. D’ailleurs, malgré qu’ils aient été adversaires, Mitterrand en avait aussi

 

Ce n’est pas parce que Royal parle de VIe République qu’elle n’est pas gaulliste : Le gaullisme ne réside pas dans des institutions. Aujourd’hui on a besoin d’un pouvoir partagé.

 

 

 

Pour moi, le gaullisme, c’est rassembler, mener une politique étrangère indépendante pour que  la France reste la France. Avec Royal, la France reste la France. Avec Sarkozy, c’est une autre France. Il ne veut renforcer les pouvoirs du président que pour lui.

 

 

 

Aujourd’hui, est-ce que tu te considères toujours « de droite » ? 

 

 

 

Aujourd’hui, je me considère gaulliste. La droite n’est plus gaulliste.

 

 

 

Tu mènes actuellement une marche vers Colombey-les-deux-églises. Peux-tu m’en dire plus ?

 

 

 

Nous menons une marche de la région parisienne jusqu’à Colombey-les-deux-églises.

 

Aujourd’hui nous étions quatre, nous serons deux ou trois dans les jours à venir, et huit le dernier jour. Après cette première journée nous avons parcouru 23 kilomètres et nous nous trouvons à Marini le Chapel.

 

On se ballade avec un bonnet phrygien sur la tête, un t-shirt « votez banlieues », un drapeau bleu – blanc – rouge, et une croix de Lorraine sur laquelle est écrit « Stop Sarko »

 

 

 

Les médias relayent-ils bien ton action 

 

 

 

Jusqu’au « coming out » anti-Sarko de l’association, oui. Mais depuis presque rien. J’ai quand même eu quelques contacts avec RTL, France Culture et le Bondy Blog, mais ce n’est pas comparable à ce que l’on avait avant.

 

 

 

Une fois que tu seras arrivé à Colombey-les-deux-églises, que vas-tu faire ?

 

 

 

Je vais faire une nuit blanche pour me recueillir sur la tombe du général de jeudi soir à vendredi matin.

 

 

 

Nicolas Sarkozy lui aussi s’est recueilli sur la tombe du Général… 

 

 

 

C’est ce qui me fait perdre la tête. C’est en voyant Sarkozy se rendre sur cette tombe en hélicoptère que j’ai organisé cette marche. En voyant Sarkozy se recueillir, le Général a dû se retourner dans sa tombe.

 

Aujourd’hui, la plupart de ceux qui soutiennent Sarkozy étaient des adversaires hier du Général de Gaulle, notamment concernant l’Algérie

 

 

 

De plus Sarkozy rêve de rapprocher la France des Etats-Unis, et de mettre fin à ce qui a été la spécificité de la France pendant un demi-siècle. Sa présence à Colombey-les-deux-églises était illégitime.

 

 

 

Espères-tu plus la défaite de Sarkozy ou l’élection de Royal ? C’est un vote anti-Sarko ou un vote pro-Ségo 

 

 

 

C’est à mi-chemin entre les deux. J’aime bien Ségolène Royal, j’étais heureux qu’elle remporte les primaires au parti socialiste. Si, une fois au pouvoir, elle retrouve sa liberté des primaires, alors ce sera une vraie adhésion.

 

 

 

En même temps, j’ai vraiment envi que Sarkozy soit battu. C’est un homme dévoré par son ambition, et rien d’autre. Son programme c’est lui, il est obsédé par lui même

 

Il tombe systématiquement dans la logique d’affrontement :

 

Il a construit sa popularité en surfant sur la peur, et en réveillant les haines. 

 

 

 

Merci beaucoup et bonne chance pour la fin de ta marche

 

 

 

Merci ! 

 

 

 

Driss, s’est également déplacé depuis Londres pour participer à la marche

Driss, bonjour, tu participes également à cette marche. Qu’est-ce que vous faites pendant toute la journée, vous ne vous ennuyez pas ? 

 

On discute avec les gens, on explique notre action, et c’est intéressant, à peu près 90% des gens apprécient notre projet, dialoguent avec nous de façon constructive. Bon évidemment, il y a 10% de fans de Sarkozy qui nous aiment beaucoup moins en revanche.

 
 

Ton vote est un vote d’adhésion à Ségolène ou anti-Sarko ? 

 

 

 

J’aime bien Ségolène, mais disons que c’est quand même plutôt un vote anti-sarko. Je n’ose pas le voir président. 

 

 

 

Tu pourrais rester à l’étranger s’il était élu ? 

 

 

 

Je pense que je me chercherai du boulot en Angleterre ou en Belgique s’il est élu, car Sarkozy, ce ne sera pas la France que je voudrais voir.

 

En revanche, Ségolène Royal est conforme aux valeurs de la France , donc si elle est élue, je rentrerai en France après mes études.

 

 

 

Tu te sens Gaulliste aujourd’hui ? 

 

 

 

Le gaullisme pour moi, c’est avoir une vision de la France sur la politique étrangère, et faire de la politique de façon consensuelle.

 

Le président doit être au-dessus des clivages. Ségolène Royal est la seule qui propose cette vision, Sarkozy est dans une logique présidentialiste. J’aime bien aussi l’idée de démocratie participative de Ségolène, c’est une bonne façon de s’adresser au peuple.

 

 

 

Quel est ton espoir pour la France des années futures ? 

 

 

 

J’espère que la France agira un peu plus dans le sens du développement, en particulier dans la rive sud de la Méditerranée. Je pense que c’est la meilleure façon de lutter contre l’immigration.

 
 
 
 

Un grand merci à Mohammed et Driss

 

Allez voir leur site web: http://www.votez-banlieues.fr/

Commenter cet article

Emmeline 02/05/2007 17:44

Et tant que j'y suis... ce n'est pas parce que les veuves de MM. Chaban-Delmas et Pompidou (qui à ma connaissance, contrairement à Mme Chirac par exemple, n'ont jamais exercé de fonctions publiques - j'ignore d'ailleurs jusqu'à leurs noms, que nos chers militants UMP n'ont pas pris la peine de nous apprendre) ont pris parti pour M. Sarkozy (comme finalement la majorité des gens âgés, ben oui c'est statistique, les vieux votent à droite) que leurs gaullistes de maris auraient fait de même ! Au passage, se recueillir sur la tombe du Général... c'est tout de même assez ridicule (désolée Mohammed) ! Fichez la paix aux morts, et, le 6 mai, allez permettre la paix aux vivants en votant Ségolène Royal !

Emmeline 02/05/2007 17:38

Pas "une dernière fois" !!! en tant que femme, je peux vous assurer que je n'ai aucune envie d'être appelée plus tard Madame Jacques Dupont, appellation effectivement archaïque, pour ne pas dire réactionnaire. Je m'appelle Emmeline Travers !D'ailleurs, je pense que mon mari ne tiendra pas à se faire appeler Monsieur Emmeline Travers... qui connaît Monsieur Yvonne Vendroux ?

Bruno 02/05/2007 13:40

@ Etienne et Adrien: (une dernière fois sur ce sujet un peu idiot du "mesdames Jacques Chaban et Claude Pompidou")"archaïque".................lolC'est tout ce que ça m'inspire, cet argument!

Tefy 02/05/2007 11:52

Voter royal pour faire barrage à Sarko, c'est déja dur.... mais si vous vous mettez à vous revendiquer de gaulle (tout en défendant l'héritage de 68 et en étant soutenu par Cohn-Bendit).... j'irais plutôt à la plage le 06/05....

Adrien 02/05/2007 01:05

Pour les "mesdames Georges Pompidou, ..." : merci à l'UMP Sciences Po pour les leçons de français. Je ne pense pas qu'Etienne en ait eu besoin. Il vous signalait juste que c'est légèrement archaïque. Et qu'effectivement si les deux hommes en question étaient des hommes politiques de premier plan, et étaient Gaullistes, sortir leurs veuves comme argument, en mettant bien en évidence le nom de leur mari, me paraît un poil malhonnête.A Loic : nous ne sommes pas allés chercher un UMP ou un ancien de l'UNI qui soutient Ségolène Royal. Ces deux jeunes Gaullistes nous ont signalé leur démarche, et nous l'avons relayée, parce qu'elle nous paraît sincère. Ils disent clairement qu'ils ne sont pas socialistes, et qu'ils restent attachés à la droite. Ils ont un engagement politique clair, et ne se retrouvent pas derrière Nicolas Sarkozy. Et ils ne cherchent pas à avoir la présidence du FCNA. Donc pour moi leur démarche a bien plus de sincérité et de fraicheur que celle de notre ancien camarade de la Drôme, qui va se faire humilier dans les meetings de l'UMP.