Une femme charismatique pour une France Présidente!

Publié le par Section socialiste de Sciences-Po

Enfin ! Pour la première fois depuis le début de la campagne, on a vu que Nicolas Sarkozy avait un bilan, qu’il était responsable des actions qu’il avait menées depuis cinq ans aux ministères de l’intérieur et de l’économie. Mis face à ses contradictions lors du débat télévisé par la Présidente du Poitou-Charente, le candidat de l’UMP avait la tête basse au cours de ce débat. Il n’osait pas regarder Ségolène Royal en face. On pensait connaître un Sarkozy fort, rassurant, protecteur, puissant… C’est un mythe qui s’est effondré. Face à une dame de fer qui n’hésitait pas à sortir enfin des formules pour entrer dans le fond des sujets, on a vu un Sarkozy défensif, craintif, recroquevillé sur lui-même et incapable de regarder son interlocutrice dans le fond des yeux. Les seules critiques du candidat de la droite dure portaient sur des propos de François Hollande. Un peu léger de s’en prendre au compagnon de la candidate socialiste. Mais comme l’a dit Ségolène Royal, si M. Sarkozy veut débattre avec François Hollande, il n’a qu’à lui proposer.

Au contraire de l’impression de faiblesse et de victimisation dégagée par Sakozy, Ségolène Royal a montré sa pugnacité et son courage au cours de ce débat. C’est une femme calme et posée, mais cela ne l’empêche en aucun cas  de s’énerver quand cela est nécessaire. Il y a de nombreux éléments qui poussent à la révolte de la société française aujourd’hui. Il ne faut pas être déconnecté de la réalité des citoyens.

Qu’attend-on d’une personne élue Présidente de la République  ? Qu’elle porte haut et fort la voix de la France , qu’elle n’hésite pas a affirmé nos divergences s’il y en a avec d’autres pays, qu’elle soit dans l’action, et pas dans la parole.

Ségolène Royal a prouvé aujourd’hui qu’elle avait la carrure d’un président, qu’elle avait les compétences économiques nécessaires pour le poste, et qu’elle sera une femme charismatique qui gouvernera la France avec une force sereine

 

Faites le choix du progrès, du changement, du vrai, en votant Ségolène Royal

Commenter cet article

Samantha 06/05/2007 10:07

Grutman,
Ok pour tes initiales mais mets les dans le bon ordre : NS de NB. Et encore, traduction assez débile car la particule, en hongrois, ce n'est pas "de"...
"le charisme de Ségolène Royal, c'est qu'elle n'en a pas" (François Hollande)...

grutman 04/05/2007 00:45

C'est vrai qu'avec des militants comme toi, l'UMP est sauvée.
Ca te dérange d'appeler les gens par leur nom ? Tu persistes ? De même pour moi.

Sharky 03/05/2007 19:43

Moi je dis bravo à la pertinence toujours renouvellée de Grutman grâce à des arguments de poids qui font toujours mouche.
Avec des militants pareils, MSR est sauvée. Vive la Suisse et le Gruyère!
PS : A lire avant de se coucher. Prendre un somnifère avant pour les militants PS. www.lefigaro.fr/assets/pdf/opinionway_03_05.pdf

grutman 03/05/2007 12:59

Voici une colère saine:
je commence à en avoir marre des droitiers qui écrivent MSR. POur ma part, désormais je ne désignerai plus le candidat de l'UMP que Nicolas Sarkozy Nagy de Bocsa alias NSNDB
Allez SR, et NSNDB out !!!

grutman 03/05/2007 11:07

Ségolène a été très bien, elle a clairement remporté ce débat selon moi.

Juste un "reproche": elle aurait dû remettre Sarkozite à sa place sur le scandale de la réforme des successions. il n'y a que les républicains US pour être d'accord, même les économistes anglo-saxons les plus libéraux ne soutiennent pas cette mesure !

Là dessus comme sur l'immigration et la politique étrangère, honte à Sarko !!!