Jeunes d'aujourd'hui, suivez l'exemple de Jean!

Publié le par Section socialiste de Sciences-Po

Les jeunes n’ont que ce qu’ils méritent. 34% de chômage chez les moins de 25 ans aujourd’hui, c’est bien normal, il n’y a qu’à voir comment les jeunes d’aujourd’hui se comportent. De véritables voyous. Ils débarquent avec leurs cagoules pour attaquer les magasins, dépouiller les vieilles dames, et insulter les policiers. Les images du journal de 13h sont terribles.  En tout cas elles me font bien peur. Même chez eux, ils arrivent à détruire notre culture. Avec leurs téléchargements, comment nos grands artistes nationaux pourront-ils gagner leur vie ? Heureusement que Nicolas Sarkozy a voté le bouclier fiscal pour leur permettre de subvenir à leurs besoins primaires et que la loi Hadopi va punir tous ces délinquants du net. Inapplicable ? Encore des ragots de la gauche!

Et puis, ils ne savent plus rien faire. Partout à la radio j’entends que le niveau baisse, que de nombreux étudiants sortent de l’université sans même connaître l’orthographe. Impensable autrefois, du moins avant Mai 68. Plutôt que de rester à l’école pour apprendre sans sourciller, ils préfèrent s’amuser dans la rue, visiter paris, surtout de République à Bastille, et bloquer l’entrée des établissements. Pire, la plupart restent scotchés à leurs écrans d’ordinateur du matin au soir. Une véritable génération de fainéants. Et dès qu’on essaye de faire quelque chose pour eux comme des lois, ils crient et gesticulent dans tous les sens. Pourquoi les entreprises les embaucheraient-elles ?

Heureusement, il reste certains entrepreneurs courageux pour les tester en leur offrant des stages et des CDD. Attention, ne dépassons pas les 400€ par mois d’indemnités, ils pourraient s’habituer au luxe. Et puis, entre nous, cela permet de s’assurer que seuls les jeunes de bonnes familles, ceux qui ne vont pas voler dans les magasins et dont les parents gagnent leur vie parce qu’ils se lèvent tôt, puissent en bénéficier. On peut donc remercier le gouvernement d’avoir officialisé ce montant.

Mais n’allez pas croire que je suis anti-jeune. Il y en a malgré tout quelques uns que j’apprécie particulièrement. Prenez le petit, ou plutôt le grand Jean de Neuilly. Lui c’est un jeune qui est bien. Il est poli, attentionné avec les vieilles dames, il s’habille correctement et il sait parler français. Alors que les autres jeunes ont du mal à trouver un emploi du fait de leur flemmardise, lui, occupe un poste politique de premier ordre à 23 ans. Franchement, je ne vois pas ce qu’on lui reproche. De n’être qu’en seconde année de droit ? Avec tous les blocages, c’est bien normal, il n’a jamais cours, du coup les études durent plus longtemps. Quand un jeune plein d’ambition et bourré de talent veut accéder à de grandes responsabilités, pourquoi devrions-nous le lui refuser ? Au contraire, il s’agit là d’un bel exemple de réussite que tous les jeunes devraient suivre plutôt que de passer leur temps à tapoter sur un clavier. 23 ans ce n’est pas si jeune d’ailleurs lorsque l’on est un génie. Louis XIV a commencé bien avant lui. Et que dire de Mozart ? A 23 ans, il était déjà au beau milieu de sa carrière.

Alors, arrêtons nos salmigondis, pour paraphraser un futur détenu, et saluons la réussite d’un jeune qui a su comment s’en sortir, même en période de crise, même sans qualification. Suivons son exemple ; après tout sa recette est plutôt simple et elle ne tient qu’en 9 lettres : naissance, ou plutôt champagne, ou bien trahisons, ou encore népotisme. Bref, il ne suffit de pas grand-chose.

A.L., un habitant des Hauts de Seine

Publié dans Point de vue militant

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Eurosocialiste 18/10/2009 16:52


Bel article qui aborde d'un point de vue original l'incompréhension inter-générationnelle. Et oui, ce qui choque le plus dans cette histoire, c'est bien à quel point elle souligne le fossé entre la
minorité de jeunes "bien-nés" et l'écrasante majorité de jeunes qui galèrent.


Hugo 16/10/2009 23:40


APRES TOUT RIMBAUD A 23 ANS AVAIT DEJA SON BUSINESS D'ARMES EN AFRIQUE ALORS POURQUOI JEAN SARKOZY NE SERAIT-IL PAS PRESIDENT DE L'EPAD ?


Thomas 16/10/2009 13:44


Billet cocasse! :)