La retraite : une affaire de femmes

Publié le par Section socialiste de Sciences-Po

Les retraites des femmes sont inférieures de 38% à celles des hommes et plus de la moitié des retraitées touchent une pension inférieure à 900€.

Ce décalage prend racine dansles inégalités professionnelles qui se cumulent au long de la carrière : orientation sexuée, précarité, temps partiels subis, différences de salaires, manque de mesures compensatoires suffisantes ou encore inégalités dans les niveaux de responsabilité…. le gouvernement croit répondre à cela par la prise en compte des indemnités journalières du congé maternité dans le calcul de la retraite. Mesure compensatoire juste mais qui ne concerne – en moyenne - que 16 ou 32 semaines… sur plus de 2000 semaines d’activité au total! Par cette mesurette, le gouvernement refuse de voir la réalité en face et essaye de détourner l’attention.

30% des salariées n'ont pas accès à la retraite à taux plein faute d'avoir pu cumuler le nombre de trimestres nécessaires. Le taux d'emploi des femmes de plus de 60 ans est très faible (4,3%), le chômage et la précarité sont donc la norme pour elles. Les hommes, moins touchés par les carrières en dent-de-scie, sont 5% dans ce cas. En reculant l’âge légal de départ de 60 à 62 ans et l’âge de départ à taux plein de 65 à 67 ans, le gouvernement choisit donc d’allonger cette période de précarité et s’en prend ainsi directement au niveau des pensions et aux conditions de vie des femmes.

La réforme proposée par le gouvernement s’inscrit dans la suite de celles de 1993 et 2003, qui ont eu comme  conséquence non seulement une baisse générale du niveau des pensions mais également un accroissement des inégalités entre les femmes et les hommes. Laisser passer cette nouvelle étape, c'est ouvrir la voix à de futures régressions.

Le Collectif : La Retraite, une Affaire de Jeunes

Le Parti Socialiste sera dans la rue le samedi 6 novembre pour défendre une réforme juste et la liberté de partir à 60 ans - soyez nombreux à défendre nos retraites. La section Jean Zay sera présente au point fixe (Cirque d'Hiver, m° Filles du Calvaire) dès 14h puis rejoindra le collectif dans le cortège.

 

 

Commenter cet article