Profession de foi de Gabriel, candidat à l'élection de secrétaire de section

Publié le par Section socialiste de Sciences-Po

Cette profession de foi a été rédigée par Gabriel, en appui à sa candidature au poste de secrétaire de section. Sera publiée ce soir la profession de foi de Hugo Christy, l'autre candidat à ce poste.

 

Pour rappel, l'élection a lieu le 21 septembre, en salle Elie Halévy, de 17h à 20h30. Une présentation des candidats aura le jeudi 16 septembre à 19h15 en salle 07, 13 rue de l'Université.

 

 

Depuis 2006, la section Jean Zay a réussi à s’imposer comme l’un des moteurs de la vie politique de Sciences-Po, sans perdre la mobilité et le dynamisme qui la caractérisent. Cet espace nécessaire de débat et de réflexion peut cependant évoluer tout en conservant les spécificités qui sont les siennes dans l’objectif d’une victoire en 2012. C’est parce que nous croyons à cette victoire, et plus encore au rôle moteur que pourrait y jouer notre section, que nous proposons aujourd’hui une nouvelle impulsion à travers des objectifs précis, ciblés, et ouverts au plus grand nombre de militants, sympathisants et étudiants engagés derrière les valeurs de la gauche socialiste.

 

L’ouverture nécessaire des initiatives de la Section à tous ceux qui la composent

Si nous présentons une candidature commune, c’est parce que nous croyons qu’une section universitaire ne peut être pleinement fonctionnelle qu’à travers une participation large et active de tous les militants sans discrimination d’expérience ou d’années d’études universitaires, et éviter ainsi l’éventuel sentiment de mise à l’écart de motivations négligées. Un secrétaire de section en première année de master et un secrétaire adjoint en 2e année de premier cycle nous semblent être un équilibre efficace garant de la prise en compte de chacun.

Notre bureau sera composé de personnes de tous âges, chacun coordonnant le travail d’une équipe dans un domaine particulier : communication, « La Rose au Poing », organisation des conférences, travail de fond sur les prises de position et amendements… Cette évolution dans l’organisation interne maximisera non seulement l’attractivité de la section, qui apparaîtra comme un lieu ou toutes les volontés sont exploitées, mais aussi sa force de proposition et sa capacité à contribuer efficacement à une campagne électorale sur le terrain.

Nous comptons par ailleurs redonner à la Commission Administrative (composée de tous les adhérents) un rôle central dans le processus d’élaboration des décisions les plus importantes du bureau, avec la possibilité pour elle d’entamer des modifications et des initiatives. En effet, selon nos statuts « Le bureau s’engage à rendre compte de son action devant la CA », nous comptons donc respecter cette règle à la lettre. Cette place centrale réaffirmée viendra s’ajouter aux rôles qui sont déjà les siens, comme la fixation du montant des adhésions et le contrôle des dépenses de la section. Elle travaillera donc en étroite collaboration avec le trésorier. La transparence, et l’accessibilité de tous au travail de la section, nous paraissent essentielles. Aussi, les comptes-rendus de la CA tout comme ceux du bureau seront diffusés à tous les militants de la section qui pourront apporter leurs propositions via une boîte mail qui y sera dédiée.

Les règles de parité seront scrupuleusement observées, tout comme une alternance dans les heures et les jours de réunions permettant à ceux dont le domicile est éloigné de pouvoir participer aux activités de la section.

Plus de communication pour plus de visibilité

La section Jean Zay doit devenir le lieu où tous les militants et sympathisants peuvent se retrouver autour du projet commun de voir la gauche accéder au pouvoir en 2012, il nous paraît ainsi nécessaire d’accroître la visibilité de la Section au sein de Sciences Po. Les moyens de communication sont nombreux dans l’IEP, et une présence dans une partie d’entre eux renforcera l’image jeune, dynamique et ouverte de la section. Cela pourra prendre la forme d’une tribune hebdomadaire que nous a proposé la nouvelle direction d’RSP, d’interviews et de débats diffusés sur Lapéniche.net, mais aussi via de nouvelles voies portées par la section dans les média. Un prix Jean Zay pourra être par exemple remis tous les ans à une personnalité politique ou issue de la société civile ayant participé à la défense des valeurs que nous portons et défendons : la dignité, la justice, le combat pour une vie meilleure et l’émancipation de la personne humaine.

 

Davantage de travail de fond sur les questions de société et les textes proposés par le Parti

Les diverses disciplines et spécialités qui font la vie de Sciences Po sont autant de synergies dont l’exploitation, avec les différents masters, mais aussi avec le riche milieu associatif, nous parait essentielle. Un pôle du bureau sera spécialement dédié au maintien d’un échange permanent avec les associations, ainsi qu’à l’organisation d’événements en commun (réunions, conférences, actions militantes). Le Parti socialiste « prend en compte dans un dialogue permanent les forces et les mouvements de la société civile », nous disent ses statuts. Respecter cet objectif, c’est élargir les champs de vision et d’action de notre section, la doter de prises de position riches en fond.

L’invitation d’étudiants socialistes d’autres universités, en philosophie à la Sorbonne ou en sciences à Jussieu, par exemple, contribuera au désenclavement de la section et à favoriser les échanges les plus riches possibles. Elles participeront par ailleurs à la poursuite et l’encouragement du travail « d’ateliers du changement », initiés dès le mois d’octobre pour permettre une finalisation et une présentation (éventuellement avec invité) du travail avant la fin de l’année.

Il est enfin essentiel de poursuivre la tâche de représentation de la section dans les commissions fédérales (égalité des chances, culture, égalité hommes/femmes, éducation…) entreprise par le bureau précédent, ainsi que le travail d’amendement des textes initié à la fin de l’année. La nouvelle organisation interne évoquée précédemment nous permettra de disposer de toutes les clés de compréhension et de débat pour travailler à cette tâche nécessaire.

 

Le projet ambitieux, porteur, et fédérateur, d’une grande convention rédigée par les

socialistes étudiant dans l’ensemble des IEP français

Une élection présidentielle qui approche, c’est toujours excitant. Celle de 2012 s’annonce quant à elle tout à fait exaltante : la victoire semble plus que jamais à portée de mains. La section Jean Zay y participera évidemment à travers une campagne de terrain intense –ce sera le travail de la direction élue à l’issue de l’élection de l’an prochain. En attendant, nous proposons d’organiser une réflexion, et pourquoi pas une contribution, des socialistes des IEP français et des autres universités qui le souhaitent.

Il s’agira dans un premier temps de se mettre en relation avec les sections du parti existant dans les IEP de province, et d’aider à la création de sections ou relais là où besoin est (y compris sur les campus délocalisés).

L’organisation efficace, la communication efficiente, et le travail de groupe, les trois piliers que nous favoriserons en cas d’élection, seront ici simultanément mis à profit, et tous ensembles, avec les différents IEP et universités volontaires, nous élaborerons un texte cette année, avant de le remettre officiellement au candidat du Parti socialiste désigné par les primaires, à l’occasion de l’Assemblée générale de rentrée en septembre 2011. Ce texte, dont la nature et le sujet seront définis par les contributions du plus grand nombre, pourra par exemple présenter les mesures que nous estimons justes et nécessaires pour favoriser l’égalité des chances et l’accès à l’emploi des jeunes.

Que ces propositions soient retenues ou non, nous aurons en tous cas construit un pont entre les différentes sections des différents IEP, et prouvés que –bien qu’encore jeunes- nous savons nous aussi proposer.

 

Faire de notre section un trait d’union entre étudiants et Parti

Nous nous engageons enfin à développer les initiatives d’intégration des étudiants socialistes de Sciences po à l’échelle du Parti. Cela passera, par exemple, par un départ groupé et organisé de la section, chaque été, vers les universités d’été de La Rochelle (de très nombreux étudiants ne pouvant s’y rendre faute de transports et de logement sur place).

Tous ces projets sont ambitieux, c’est pourquoi nous attachons autant d’importance à la contribution que chacun peut y apporter : le travail de notre section sera collectif et approfondi ou ne sera pas. La section Jean Zay a non seulement le droit, mais aussi le devoir, d’être ambitieuse dans sa participation à la victoire socialiste de 2012.

 

Gabriel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article