Profession de foi de Hugo Christy, candidat à l'élection de secrétaire de section

Publié le par Section socialiste de Sciences-Po

Cette profession de foi a été rédigée par Hugo Christy, en appui à sa candidature au poste de secrétaire de section. A été publiée auparavant la profession de foi de Gabriel Attal, l'autre candidat à ce poste.

 

Pour rappel, l'élection a lieu le 21 septembre, en salle Elie Halévy, de 17h à 20h30. Une présentation des candidats aura le jeudi 16 septembre à 19h15 en salle 07, 13 rue de l'Université.

 

 

Notre section peut être fière de sa courte histoire, puisqu'elle a réussi à s'imposer comme une des  associations les plus vivantes et respectées à Sciences Po. Engagé dans cette section depuis  mes premiers pas à Sciences Po (et après l'expérience du militantisme en province), j'ai eu l'occasion de m'investir auprès des différentes institutions de la section (en tant que simple militant, membre de la Commission Administrative ou du Bureau) au fil des années dans l'espoir d'aider à faire grandir encore notre section. Ces années passées auprès du PS Sciences Po m'ont apporté beaucoup d'amitiés et d'émotions. Elles m'aident aussi à comprendre le grand potentiel que nous avons devant nous : nous pouvons encore monter d'un niveau, et devenir une section modèle au Parti Socialiste.

 

Vie de la section  

 

Notre section gagnerait beaucoup à mettre fin à la situation d'anonymat souvent ressentie par les militants. La section, pour plusieurs raisons, est aujourd'hui partagée entre, d'un côté, un bureau de "super-militants" et, de l'autre, une masse de militants fantômes qui doivent faire preuve d'une motivation exceptionnelle pour finalement accéder à une position normale de camarade. Le mot même de "camarade" nous fait nous souvenir qu'une section est davantage qu'un organe de propagande mais également un endroit de partage et d'amitié.

 

Propositions :

 

Un bureau relativement restreint, paritaire et avec du renouvellement, dont un des membres sera exclusivement chargé de la promotion, du recrutement et de l'intégration des nouveaux militants. Vers la fin du 1er semestre, ce Bureau sera remanié et élargi de deux ou trois membres afin d'offrir à plusieurs 1A l'occasion d'y siéger.

 

• Comme prévu par les statuts du Parti Socialiste, tous les nouveaux adhérents seront amenés à se présenter – issus du premier cycle, ils seront invités s'ils le souhaitent à participer à une réunion du Bureau, afin d'en recontrer les membres et découvrir le fonctionnement et l'actualité de notre  section.

 

• La réhabilitation de véritables réunions de sections mensuelles, moment de rencontres face-à-face, sera également un élément clé pour la cohésion de la section – en l'absence d'invité, tous les camarades pourront parler de l'actualité, des actions militantes, et voter de façon souveraine comme indiqué dans les statuts du Parti Socialiste. A cette occasion, le Bureau ne se réunira pas dans la même semaine qu'une réunion de section. Il ne doit plus être l'unique coeur battant de la section et les sièges ne doivent en aucun cas être vus comme une récompense ou un titre – à l'inverse, le Bureau doit être le simple pôle de militants assez motivés pour gérer les activités administratives. Dans un besoin de transparence et d'efficacité, toutes les institutions de la section doivent continuer à rédiger et partager leurs rapports d'activité.

• Enfin, il faut aussi continuer à mettre l'accent sur les évènements festifs en dehors de Sciences Po, notamment à l'occasion de l'anniversaire de la section.

 

Visibilité et communication 

 

Notre section a su s'imposer comme une des associations les plus importantes à Sciences Po en très peu de temps. Plusieurs de ses activités, comme les Ateliers du Changement, le blog ou la Rose au Poing ont su s'imposer dans les esprits et font aujourd'hui notre fierté. Il faut, encore une fois, monter d'un niveau.

 

Propositions :

 

• Les Ateliers du Changement devront être transformés dans leur forme afin de donner un signal clair selon lequel le Parti Socialiste est en effet rénové, et que, ferme sur son identité, il est prêt à gagner les élections. Je propose qu'un Atelier soit chargé d'armer idéologiquement la section en préparation des conventions nationales sur le programme. De plus, un autre Atelier sera chargé de réfléchir aux nouveaux modes de militantisme (comment s'adapter, recruter, convaincre pour 2012 ?). Les conclusions devront être pragmatiques afin d'être prises en compte par notre section et être partagées au niveau fédéral.

 

• La section doit également combler son déficit d'image auprès des camarades non-membres – elle peut y arriver en restant claire sur son projet et en étant présente partout où elle est attendue, dans la Péniche, dans les rues et dans les luttes. Aux côtés de tous partis, syndicats et associations de gauche,  nous organiserons une grande Journée de la Gauche à Sciences Po : redécoration de la Péniche, projection d'un film, intervenants, levée de fonds au profit d'une association tierce de soutien aux sans-papiers, chorale, "coming-out" de gauche...

 

L'avenir de la section

 

La section Jean Zay est encore une jeune section qui, grâce à l'action de ses précédents secrétaires de section a su s'imposer dans le paysage politique de Sciences Po. La stabilité financière de la section ayant été assurée par Etienne, et au regard de l'agenda politique de 2011 et 2012, la section peut à présent s'équiper correctement, grâce à l'argent mis de côté au fil des années.

 

Propositions :

 

• Le trésorier aura pour mission d'équiper la section afin de faire passer son militantisme et sa communication à un niveau supérieur avant les élections présidentielles : amélioration de la convivialité aux tables et réunions (machine à café, boissons, free food), meilleure visibilité en Péniche (drapeaux, ballons, tee-shirts)...

 

• Aux côtés des autres partis politiques présents à Sciences Po, nous continuerons les démarches auprès de l'administration afin d'obtenir un véritable local politique.

 

• Il faudra concrètement assurer la pérennité de la section, notamment grâce à un travail de fond sur les statuts propres de la section, mené par la Commission Administrative. De plus, en préparation des primaires qui sont souvent un moment difficile dans la vie d'une section, nous devront prévoir des espaces de débat et ne pas les laisser déborder.

 

C'est à ces conditions que notre section étudiante peut contribuer en instance novatrice et réserve d'idées et de voix, à Sciences Po, et aux côtés du Parti Socialiste, à l'espoir de changement pour 2012.

 

Hugo CHRISTY

Commenter cet article