Ségolène Royal, une candidate attendue?

Publié le par Section socialiste de Sciences-Po

            Le flou qui entourait le processus des primaires s’est dissipé cette semaine. Le doute quant au caractère démocratique de ces élections qui désigneront le candidat socialiste à l’élection présidentielle de 2012 commençait à s’installer. Les trois candidats en tête – Martine Aubry, Ségolène Royal et Dominique Strauss Kahn – avaient prétendument conclu un pacte selon lequel un seul d’entre eux se présenterait. À bien des égards, ces rumeurs pouvaient sembler surprenantes. Comment le Parti Socialiste aurait pu défendre ses valeurs démocratiques s’il présentait au peuple français des « primaires de confirmation », comme  les imaginait Claude Bartolone ?

 

            Mais la cohérence politique de Ségolène Royal a eu raison de possibles manœuvres d’appareil qui auraient été du plus mauvais effet. Il est rare de maintenir si constant une ténacité contre le pouvoir en place au niveau national, et une efficacité politique au niveau régional. Sa brillante réélection en Poitou-Charentes, avec plus de 60 % des suffrages exprimés, est probablement la conséquence de son originalité politique, qui tient en deux mots : cohérence et honnêteté. Aussi n’est-il pas réellement surprenant, c’est l’avis de Benoît Hamon, qu’elle brigue l’investiture aux primaires. N’avait-elle pas, dès le soir de la défaite socialiste, appelé les militants et le peuple de gauche à se tourner vers d’autres victoires ? Elle s’était alors engagée à mener ces nouveaux combats, ce qui rend absolument logique sa déclaration de mardi. Son attachement à la démocratie l’a emporté, et grâce à elle les primaires seront ouvertes et plurielles. La candidate, ou le candidat, qui en sera issu disposera d’une réelle légitimité et d’une dynamique forte.

 

            Cette décision est permet à Ségolène Royal de clarifier la position ambiguë de Martine Aubry quant au « pacte ». Elle lui permet également de s’affirmer avant tout pour ce qu’elle est, à savoir une dirigeante convaincue qui veut engager rapidement la bataille contre Nicolas Sarkozy et sa politique injuste.

Il semblerait par ailleurs que cette franchise politique se soit forgée de solides ennemis. 

 

Pierre Yves Caladen

Publié dans Point de vue militant

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sharky 04/12/2010 11:18


Ben dites donc c'est Désir d'Avenir en couche culotte ici, c'est tellement sexy les femmes matures, non? Plus que Titine en tout cas.

Bon il y a plein d'actualités au PS, Guerini, Cohen Solal, Mauroy, Huchon... sans parler de l'Internationale socialiste qui en prend un coup en cote d'ivoire, ça dissonne chez vous.
Alors c'est vrai qu'un cambriolage "politique" est du meilleur effet. Pas de chance, c'est une malheureuse clandestine mineure qui devait sans doute avoir froid. C'est surement une barbouze de la
DGSE pilotée par qui vous savez, il suffit de demander à Plenel il va bien vous sortir un enregistrement.

Petit conseil à Ségo Bobo, il suffit pour éviter les cambriolages, de ne pas vivre les villes de " sales riches nantis" plein aux as qui attirent les malfrats et d'éviter les WE à Venise ou
l'appartement de luxe n'est pas habité.
Un 2 pièces à Sarcelles (chez son copain) lui évitera ce genre de désagréments, après il faut choisir entre la tournante fond de cave et le fric frac.

Ca y est la campagne a commencée au PS et vous nous régalez déjà. Ca promet!
J'attend avec impatience ce WE la réplique cinglante à n'en pas douter de Bernadette Soub. Aubry à la frondeuse qui casse les pactes, Madonne Royal. Pendant ce temps là toutes les autres fourmis de
la fourmilière s'exitent dans tous les sens.
Et encore DSK, surnommé "l'étrangleur de Washington" n'est même pas là. Je vais chercher du popcorn et je reviens.