Un charter pour Kaboul

Publié le par Section socialiste de Sciences-Po

Ça y est les vacances scolaires ont commencé ! Les voyagistes scrutent avec angoisse les taux de remplissage de leurs charters en espérant que la crise n’aura pas découragé les Français de partir sous le soleil des Baléares, de la Tunisie ou du Maroc.

Si chez FRAM ou Thomas Cook, on affrète moins de charters qu’avant la crise, tel ne semble pas être le cas du Ministère de l’Immigration. Eric Besson a prévenu : il y aura d’autres charters pour Kaboul !

Pour les immigrés afghans internés dans des centres de rétention ou réfugiés dans des camps de fortune square Villemin à Paris ou dans le Nord de la France, c’est une heureuse nouvelle, on s’en doute ! Fini l’espoir d’un avenir et d’une vie meilleure, là bas en Afghanistan c’est la guerre, la misère, la peur des talibans qui les attendent. Des talibans, qui  comme aime à nous le répéter Nicolas Sarkozy, ont l’habitude « de couper les mains des petites filles qui portent du vernis à ongle ». Avec un tel comité d’accueil, on comprend qu’Eric Besson se félicite de son action !

Alors bien sûr, les prestations ne sont pas les mêmes que chez FRAM : à la place des gentils animateurs, les 3 afghans expulsés mardi ont été pris en charge à leur arrivée à l’aéroport par du personnel de l’ambassade de France qui les ont transférés dans un hôtel. Malheureusement, le Club Med n’a pas encore ouvert de complexe à Kaboul, sinon on imagine que le Ministère de l’Immigration aurait déjà passé un contrat pour assurer un hébergement aux prochains expulsés afghans. Une fois installés, libre aux anciens réfugiés revenus sur leur terre natale, de retourner dans leurs provinces en guerre du nord et de l’ouest de Kaboul. Une région de l’Afghanistan qui, nous précise le Ministère de l’Immigration ne présente plus aucun risque d’insécurité ! C’est sans nul doute cette dernière assurance donnée par Eric Besson qui montre bien sur quels principes le ministre entend assoir son action. Violer les règles fondamentales du droit d’asile ne suffit visiblement pas, le Ministre de l’Immigration sait également faire preuve d’un effroyable cynisme pour justifier une politique d’immigration absurde, inhumaine et indigne de la République !

                                                                                                                            

Ar. L.

Publié dans Point de vue militant

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Les Bisounours en chaleur diversifiée 31/10/2009 13:01


"Besson prend l'avion" hhhaah haha , je ne saurais mieux dire

" 3 expulsions c'est une HONTE !! " ...

IL EN FAUDRAIT 3.000.000 !!!!

Besson, sale collabo, le peuple aura ta peau