[L'Epineuse!] L'Aiglon

Publié le par Section socialiste de Sciences-Po

Un des scandales de la semaine est la possible élection de Jean Sarkozy, le fils de l'actuel Chef de l'Etat, à la tête de l'Etablissement Public d'Aménagement de la Défense (l'EPAD, pour les intimes). Se serait-on un jour douté qu'un étudiant en deuxième année de licence de droit ait été assez brillant pour être à la tête d'un tel organisme? Je le confesse, tout est à son honneur. On a là un jeune homme d'un esprit qui surpasse tous les génies de notre temps, une référence dans le monde administratif, un exemple à suivre.

Or, Jean Sarkozy s'est vu contraint de lutter contre un véritable problème qui a mis à mal son QI d'une grande exception. En effet, comme on peut le voir sur les photos et videos du jeune homme, sa nouvelle coupe de cheveux témoigne de quelques coups de ciseaux, ou plutôt de pouce, qui ont excité les influx nerveux parcourant son cerveau, peu habitué à tant de responsabilités et donc de réflexions. Il pourra ainsi peut-être confirmer son appartenance au clan Sarkozy dans la mesure où les tiques et mouvements brusques d'énervés intempestifs sont de famille. Il ne reste plus qu'à jeter un coup d'oeil à une interview quelle qu'elle soit du père de Jean pour se rendre compte que tous ses petits haussements d'épaules traduisent un manque de vérité dans ses propos parfois au prime abord si convaincant.

Ainsi, est-ce en bon parleur que Nicolas Sarkozy a su donner un rayonnement au nom de famille que son fils porte si dignement. Il s'agit là d'un principe dynastique qui s'impose à la famille  Sarkozy, faisant partie intégrante de la noblesse d'Empire,  ou qui plutôt, croit être détentrice d'un tel titre. Manque de chance, la dynastie est quelque peu menacée par le peuple qui s'apprête à faire une révolution, déjà bien commencée par le recueil de presque 70000 signatures contre la nomination de Jean Sarkozy à la tête de l'EPAD. En effet, pourquoi ce dernier serait-il le seul à pouvoir accéder au pouvoir? Ainsi, tous les étudiants au plus en deuxième année de droit sont invités à poser leur candidature pour la direction d'un établissement public. La France a besoin de sang neuf, pourquoi le lui refuser?

A côté de ça, Nicolas Sarkozy a déclaré lors d'un discours sur la réforme des lycées que « ce qui compte en France pour réussir, ce n'est plus d'être bien né ». Le Président de la République, ou le bourgeon du despotisme, si vous préférez,  faisait alors l'éloge de la méritocratie dans la France contemporaine. Or, qu'en est-il aujourd'hui? Son fils Jean marche dans les pas de son père, comme s'il suivait les traces laissées dans la neige par l'Empereur, lors de la retraite de Russie, entreprise qui fut vouée à l'échec et dont la soeur jumelle actuelle l'est aussi. En effet, l'Aiglon aimerait être digne de son père, pour cette raison, Jean-Christophe Lagarde, député Nouveau Centre de la Seine-Saint-Denis, a cru bon de préciser: « A son âge, Bonaparte était général d'Empire », histoire de crédibiliser l'action d'un jeune homme sans connaisance ni expérience, qui s'inscrit dans la lignée de son père spirituel politique, à distinguer de son père biologique politique.

Qui pourrait mieux que l'Aiglon impulser la politique voulue par l'Empereur? Personnellement, je ne vois pas. Il faut avouer que c'est un très bon choix de la part de Sarkozy Ier. Cela permet d'une part, de faire l'éducation du futur Sarkozy II en lui donnant pour royaume l'EPAD, la nouvelle Rome, et d'autre part, d'assurer une carrière à la hauteur de son rang à l'Aiglon, malgré son manque de compétences qui pourtant devraient être insdipensables pour accéder à de tels postes.

Or, le réseau se révèle plus important que tout. Je ne parle point des contacts permettant à Jean Sarkozy, si cela est prouvé, d'accéder à la direction de l'EPAD, mais du réseau qui favoriserait la main mise de la cour impériale sur tous les domaines, que ce soit le pouvoir exécutif, législatif, ou encore celui des médias.. Or, il paraît évident qu'avec le peu d'expérience professionnelle et de compétences dont dispose Jean Sarkozy, une régence va malheureusement, ou heureusement d'ailleurs,  être nécessaire. On peut alors se demander quel va être l'heureux élu, ou nommé, au poste de régent mais cela restera secret d'Etat dont le manque de transparence est la règle depuis un certain temps.

Sur ce, je vous quitte, chers lecteurs et vous donne rendez-vous la semaine prochaine même blog, même rubrique!

Publié dans Point de vue militant

Commenter cet article

Thomas 17/10/2009 13:30


C'est du grand Sharky! Te voilà qui verse dans le passéisme stérile! eh oui, les choses bougent, les styles évoluent, les genres se diversifient!
Notre grand ancien JohnG est toujours parmi nous, rassure toi, car nous croyons aux forces de l'esprit! (ou pas, mais si Mitterrand l'a dit!...)

Blague à part, cette rubrique est effectivement destinée à "piquer". Tu auras compris, fort subtilement, la métaphore filée autour de "l'épineuse". Pas très compliqué, me diras-tu...

Je me demande aussi pourquoi on t'entend si peu sur les articles de fond (sur les jeux en ligne, la Turquie, la gestion de la grippe A, la loi Carle sur l'éducation, la réforme de la santé d'Obama,
le PLF 2010, ...)
Autant de sujets sérieux, quotidiennement ajoutés, qu'il t'est loisible de commenter! Tu ne le fais pas, ou alors sur le régime de l'outrance qui est ta marque de fabrique! :) Aujourd'hui, par
exemple, un article de fond sur la réforme de la TP! Alors, chiche, vas-y pour les commentaires constructifs!

Mais il semble que les chroniques d'humeur, écrites comme tel, assumées comme tel, te plaisent plus et attisent ta répartie! Tu ne peux pas nous accuser de ne pas satisfaire l'appétit de notre
lectorat dont tu es un membre sur-actif!


Sharky 16/10/2009 16:13


Eh ben dites donc 4 sujets dans la semaine sur le même thème plutôt "pipol". On fait plus dans Gala que dans la politique chez vous!

Au delà de tendre allègrement vers le néant politique et rien d'autre, ce dernier post est tout en, comment dirais je, subtilité... euh non ce n'est pas vraiment ça!

C'est juste un petit brûlot haineux digne des extrêmes, ou l'on attaque personnellement un pair (ben oui il a votre age), élu de surcroit, sans le connaitre.
Alors tous ces jets de bile laissent poindre derrière une belle aigreur, relant d'une jalousie à peine dissimulée sous une patine de supériorité bien malvenue.

Quand on en vient à dégueuler à ce point sur quelqu'un sur la base comparative de sa prétendue propre valeur et supériorité sur celle de l'autre, on est effectivement plus prêt de la fange que l'on
dénonce qu'on le croit, voire même dedans.

Garde bien tes beaux diplomes dans un beau cadre au mur jeune étudiant, avec une mentalité et une attitude comme la tienne ils ne te serviront qu'à la masturbation.

Rendez nous Etienne, voire aaarrggghh John, reviens John!