La cacophonie n'est pas une méthode de gouvernement

Publié le par Section socialiste de Sciences-Po

Pierre-Moscovici-copie-2.JPGEn complément de l'article ci-dessous, nous vous invitons à lire cet excellent billet de Pierre Moscovici, secrétaire national du PS aux questions internationales, député du Doubs et président de la commission d'enquête parlementaire sur les conditions de libération des infirmières bulgares.

S'il revient globalement sur les récent de l'opposition à la "sale visite" de Kadhafi en France, Pierre Moscovici détaille avec brio la façon dont le gouvernement pratique le pouvoir, suite aux déclarations contradictoires entendu au sein-même du gouvernement. 

Pierre Moscovici écrit :
"J'en ai assez de ces propos inconséquents, de ces ministres qui s’indignent, tout en participant à une politique qu’ils jugent « dégueulasse » comme Fadela Amara, ou inacceptable comme Rama Yade aujourd’hui. Nul n’est obligé d’être ministre, et la cacophonie n’est pas une méthode de gouvernement. J’en ai assez de ces valses à trois temps où on s’épanche d’abord, pour ensuite se désavouer de manière un peu piteuse et enfin rentrer dans le rang. J’ai une conception plus exigeante de la République que ces pulsions immatures : si Rama Yade pense ce qu’elle a dit, qu’elle s’en aille – quel sens cela a-t-il d’être secrétaire d’État aux droits de l’homme dans un gouvernement qui, selon elle, n’en a cure – sinon, qu’elle se taise !"

On est en effet totalement abasourdi par les critiques très graves faites par Rama Yade à l'encontre du chef de l'Etat qu'elle vénère pourtant : "
Pourquoi cacher la secrétaire d'Etat aux Droits de l'homme? Il ne faut pas que Nicolas Sarkozy tourne le dos à la diplomatie des valeurs. Si on y met le couvercle, je risque d'être au chômage technique!".

Toutes les limites du casting improbable et télévisuel conconté sansRama-Yade.JPG aucune cohérence politique et selon les bons désirs du Président s'expriment ici. Quel crédit donner à la politique d'un gouvernement quand la cacophonie cède la place à tout message politique coordonné, quand une secrétaire d'Etat s'exprime en contredisant totalement les propos de son Premier ministre ? D'ailleurs, selon M. Fillon, qui a la catégorisation facile, Mme Yade ne fait-elle pas parler des "donneurs de leçons" qui ose s'exprimer contre le bien-fondé de la visite du Guide suprême lybien ? 

Ce gouvernement fait de bric et de broc témoigne chaque jour de ses failles. Mais cette pagaille généralisée ne serait que l'affaire de la majorité si ce n'était pas le message de la France, particulièrement quand la diplomatie intervient, qui en était profondément affaibli. La désinvolture dont font preuve les membres du gouvernement, demeurant dans un gouvernement dont certaines des instrumentalisations sont jugées "dégueulasses" (Amara), dont l'une des mesures phares, les franchises médicales, est jugée "injuste et choquante" (Hirsch) ou dont la politique internationale est jugée contraire aux "principes fondamentaux de la France" (Yade) sont-ils véritablement en mesure de gérer un pays si complexe ?

Plus que jamais en tout cas, les Français ont en tout cas besoin d'une opposition, d'une vraie. La prétendue opposition, factice, au sein du gouvernement, n'est qu'un dégât collatéral de l'hyperprésidentialisation, d'un Premier ministre impotent, de Ministres inexistants élevés à l'école des "coups médiatiques", mais dont la parole prétendument contradictoire n'a aucune portée sur les décisions qui sont prises et ne vient qu'alimenter les chroniques de la cour. L'opposition, la vraie, incarnée par le PS, est d'autant plus précieuse au moment où le Président, rappelant toujours son élection comme un blanc-seing éternel, contredit totalement le candidat qu'il a été.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Les Bisounours en folie 11/12/2007 01:36

@ Censeur

Je t'emmerde sale petite fouine. J'éspère au moins que tu l'as gardé pour toi le lien .

J'en connais un qui va devoir sérieusement remettre en question ses bases ... mais après tout . N'y a t'il pas meilleur aveugle que celui qui ne veut pas voir ?

Section socialiste de Sciences-Po 11/12/2007 02:04

Encore une fois, ce que tu relates n'a non seulement rien à voir avec le billet sous lequel tu postes (ce qui est la règle sur ce blog et qui s'applique à n'importe qui) mais en outre il s'agit souvent de pures diffamations que nous ne souhaitons absolument pas relayé. Ne t'en fais pas, tes "idées" d'égoût sont déjà suffisamment répandues.

John_G 10/12/2007 18:00

@ Sharky,

"C'est vrai qu'en matière de cacophonie, le PS en connait un rayon (en plus de ceux qui s'étale sur des pans entiers chez les libraires en plus)". C'est sûr, la différence tout de même : nous venons de subir une défaite à la présidentielle et aux législatives et surtout, accessoirement, nous ne sommes pas aux responsabilités...

Sharky 10/12/2007 17:25

C'est vrai qu'en matière de cacophonie, le PS en connait un rayon (en plus de ceux qui s'étale sur des pans entiers chez les libraires en plus).

C'est un peu l'hopital qui se fout de la charité, non?

Par contre là ou je suis 100% d'accord :"Plus que jamais en tout cas, les Français ont en tout cas besoin d'une opposition, d'une vraie."
C'est par là que vous devriez commencer.

Bastien 10/12/2007 17:02

Excellent billet de Pierre Moscovici en effet comme, du reste, les récents articles publiés sur ce blog sur la politique internationale de Nicolas Sarkozy...

Que de renoncements à ce qui fait la France ! J'ai vraiment honte...